Claude et non Jean-Claude

Accueil • Début
 

 

 

 

Claude et non Jean-Claude

 La semaine de cours s’échelonne du lundi au samedi midi, aucun cours n’étant donné le mardi après-midi. Les élèves sont libres. Permission de sortie les fins de semaine si la note de discipline est supérieure à 5 sur 10. Un 5 retarde la sortie du samedi à la fin de l’après-midi ou élimine les privilèges du mardi. Un 2 annule toute sortie pour une semaine. C’est le vendredi, dans la salle de récréation de la petite division, que le frère Cécilien réunit tous les élèves et annonce la liste des 5 et des 2. Il parle aussi de discipline, de ses observations de la semaine et il cherche à faire rire les élèves en faisant des blagues que Jean-Claude trouve stupides.

 Le frère Cécilien convoque souvent les élèves par le système d’intercommunication du collège. Il en est de même pour le portier, qui les appelle lors de la visite de parents. Le problème de Jean-Claude est qu’il n’est pas le seul à porter ce nom. Il y a un autre Jean-Claude Dupras, pensionnaire tout comme lui et lorsqu’on appelle l’un ou l’autre, les deux se précipitent au parloir. Cette confusion règne déjà depuis un bon moment. Pour en finir, le frère Cécilien les convoque tous les deux. Jean-Claude deviendra désormais Claude Dupras et l’autre gardera son prénom au complet. C’est une décision lourde de conséquences. Elle changera son prénom pour le reste de sa vie. Seule sa famille continuera à l’appeler Jean-Claude.

 

table des matières                                                                                          en haut  suite...