dimanche 28 mai 2006   
Enfin le vrai Harper !
Confiant


 

On peut dire que depuis son arrivée au pouvoir, Harper a bien fait. Après une campagne électorale sensationnelle durant laquelle il a présenté un programme politique qui collait à la réalité de la vie canadienne, il travaille ardemment à le faire adopter et à le mettre en œuvre. Enfin un politicien qui tient ses promesses et qui ne trouve pas milles excuses pour les oublier.

Mais ce qui me tracasse le plus en rapport avec le PM Harper, c’est qu’il calque plusieurs de ses politiques et positions publiques sur celles du président américain Bush. De l’extension de la présence de l’armée canadienne en Afghanistan, au protocole de Kyoto, au boycott de la Palestine, au règlement du conflit du bois d’œuvre, aux reportages du retour des dépouilles de nos soldats morts au champ d’honneur et autres, les Canadiens ressentent qu’il y a un manque d’originalité dans ses prises de positions pour leur pays car elle ne sont en fait qu’une répétition de celles de Bush. C’est beau vouloir maintenir de bonnes relations avec le géant américain, mais il ne faut pas le mimer au point que l’on ne se reconnaisse plus et que ce soit au détriment de notre autonomie politique.

Ce matin j’apprends une bonne nouvelle : « le premier ministre Stephen Harper n'allait désormais plus s'opposer à la présence des médias aux cérémonies entourant le retour des cadavres de militaires canadiens ». Il a reviré son capot de bord. Parfait. C’est un bon signe. Cela veut dire que si les Canadiens démontrent leur insatisfaction sur ses politiques, le PM peut changer d’idée. C’est à mon point de vue l’attitude d’un grand homme et c’est encourageant.

Je suis depuis plusieurs années renversé par les sottises de Bush et je devenais furieux que nous nous engagions dans son sillon. Enfin, le vrai Harper se dévoile et comprend mieux que les Canadiens veulent des politiques qui correspondent à leurs valeurs, à leur passé et à ce qu’ils sont.

Claude Dupras

Ps. Ce blog est un peu la suite de « copycat »  écrit le 26 avril dernier. (http://blogs.aol.fr/jclaudedupras/claudedupras/entries/947)