dimanche 9 avril 2006   
les rouges s'en viennent !
Coquin


 

 

J’ai été surpris d’apprendre que les candidats pressentis pour la course à la chefferie du parti libéral du Canada se soient réunis hier à Edmonton pour un premier débat officieux avec les partisans albertains. Le temps est long entre avril et décembre lorsque le congrès se tiendra, et probablement que peu de Canadiens ont porté attention à cet évènement. Cette rencontre m’a intéressé parce que j’ai découvert quelques candidats qui ont vraiment de la valeur. Ce sera une course fort intéressante sur le plan des idées.

 

Ils étaient seize candidats potentiels hier parmi lesquels quatre ont attiré mon attention : le député ontarien et ancien professeur d’Harvard Michael Ignatieff, l’ancien premier ministre de l’Ontario Bob Rae, le ministre de l’éducation de l’Ontario Gerard Kennedy et le député montréalais Stephane Dion. À mon avis, ils valent aisément les supposés poids-lourds qui ont décidé de ne pas briguer les suffrages : Frank McKenna, Brian Tobin et John Manley.

 

J’aime beaucoup Stéphane Dion. C’est un homme racé, bien éduqué, intelligent, combatif, organisé et qui a démontré sa force en présidant le grand congrès sur le réchauffement de la planète qui a abouti sur l’ « accord de Montréal » dont il a été le principal instigateur. Les délégués venant du monde entier lui ont exprimé leur reconnaissance pour un travail extraordinairement bien fait. Il nous a fait honneur. Malheureusement, il ne pourra gagner la course au leadership libéral car il me semble impossible qu’après Trudeau, Chrétien et Martin les délégués choisissent à nouveau un Québécois. Ce sera peut-être pour le prochain tour.

 

Suite à la mise en nomination des candidats, le premier vrai débat officiel aura lieu à Winnipeg le 10 juin prochain. Ce sera un des cinq avant le congrès. Ça promet !

 

 

Claude Dupras