le 17 juillet 2005

la solution contre les attentats

Triste

 

Lorsque j'ai reconnecté mon ordinateur, j'ai trouvé dans mon courrier un commentaire de mon ami algérien Mansour, en rapport avec mon blog du 7 juillet sur l'attentat par bombes à Londres. Dans l'intérêt de mes lecteurs, j'ai pensé présenter dans mon blog d'aujourd'hui, l'intégralité de ses propos qui expriment un point de vue important sur l'envergure du problème qui fait face au monde occidental. Il est sûrement bon d'en savoir le plus possible sur cette question.

 

Voici le texte de Mansour:

 

Cher Claude

 

Suite aux attentats de Londres, je comprends par les commentaires de la télé, aussi bien CNN.INTERNATIONAL que BBC, que les attentats de Londres sont en fin de compte la faute de la communauté islamiste en Europe. C’est elle qui aurait créé ce milieu fondamentaliste islamiste au sein même des citoyens européens.

 

Cela me rappelle la réaction de l'opinion publique américaine, incluant celle provenant des milieux libéraux (aux USA c’est la gauche), qui dénonçait les actions violentes des jeunes noirs aux USA dans les années 60 (de Watts à Los Angeles et ailleurs).

 

A mon avis, l’explication fondamentale de la révolte de tous ces jeunes européens d'origine musulmane ne se trouve pas dans les prêches des mosquées mais vient surtout des ghettos de Londres, de Paris, de Marseille et d’autres grandes villes européennes où ils vivent. Contrairement à la communauté islamique aux USA, celle d’Europe, et en particulier la communauté arabe, continue à se voir cantonner dans des ghettos urbains où elle ne trouve pas d’espoir pour en sortir. Les jeunes musulmans nés dans ces ghettos se voient destinés à mourir dans ces mêmes ghettos. Voilà la vraie source de ce fléau que l'Europe commence à confronter. Évidemment, il n'est pas facile de sortir toute cette communauté de l'état de désespoir où elle se trouve. Cela demanderait des efforts énormes de la part des pays occidentaux pour éduquer convenablement tous les jeunes de ces ghettos et surtout leur donner une chance égale de trouver un poste de travail sans considération de leur origine ou de la couleur de leur peau. Par exemple, il y a quelques années, ma nièce qui est pourtant un médecin spécialiste dans un hôpital à Paris même, s’est vu refusé la location d’un appartement tout simplement à cause de son nom arabe. Nos amis A… et M… ont connu la même expérience lorsqu’ils ont décidé de quitter l'Algérie pour donner de meilleures conditions de vie à leurs enfants au début des années 90. Je te cite ces exemples tout simplement pour te souligner que la jeunesse musulmane en Europe est traquée de partout et ne sait plus, aujourd’hui, où donner de la tête. Dans de telles conditions d'excommunication comment veux-tu que cette jeunesse puisse avoir de l'espoir dans leur vie ?

 

Une jeunesse sans espoir est certainement une proie facile pour ceux qui prône la violence, comme solution. Lorsque l’on comprend cela, il est troublant de constater que les mass-medias occidentaux trouvent plus facile d'expliquer les actes affreux de Londres par l’idée que seule la religion islamique est responsable de ces états troublants.

 

Il y a quelques années, des banlieues entières de Paris étaient pratiquement "no man’s land" pour les forces de sécurité française. Des postes de police étaient brûlés. Mais on ne s'est jamais posé la question pourquoi les jeunes de ces banlieues se sont révoltés contre les forces de sécurité. On a préféré renforcer la présence des forces de sécurité pour rétablir la paix dans ces banlieues plutôt que de se poser la question de la raison profonde de la révolte de ces jeunes et de trouver des solutions durable à long terme. Ce que le monde occidental n'arrive pas a comprendre en fait c'est que non seulement ses nouveaux nationaux marginaux de l'Europe se rebelle contre le statut quo social qui les parque dans les taudis mais ils se rebellent aussi contre les valeurs ancestrales de leurs parents. Ils n'appartiennent plus aux valeurs morales et culturelles de leurs parents mais se rendent compte qu'ils ne sont pas acceptés dans la société où ils sont obligés de vivre le restant de leurs vie.  

 

Je t'avoue que je ne voudrais pas être dans la peau d'un immigré nord-africain en Europe ces derniers temps. Mais comme la raison du plus fort est toujours la meilleure, l'Europe ne fera certainement pas grand chose pour améliorer  les conditions de vie de cette communauté « ghettoisée ». Les jeunes européens d'origine musulmane continueront à se révolter contre son état de mise en quarantaine.  

 

Mansour


 

Cela va dans le même sens que la conclusion de mon blog du 7 juillet : "La solution < pour arrêter les attentats dans le monde> est de régler les problèmes qui les motivent ".

 

Claude Dupras