le 17 juillet 2005

le mérite de Jean Drapeau

Heureux


Rentré le 15, à l'aéroport Pierre-Elliot Trudeau de Montréal, j'ai trouvé une température qui ressemblait à celle de Provence, Mes amis sont enchantés du climat actuel qui dure depuis un bon moment. Ils me disent que les pronostics sont pour un été très chaud. C'est une bonne nouvelle car les Québécois, qui ont passé un dur hiver, méritent un bel été. L'expérience passée nous enseigne que souvent la qualité de l'été est inversement proportionnelle à celle l'hiver.  

 

Les championnats mondiaux des sports aquatiques de la FINA commencent aujourd'hui à Montréal. On peut dire "Bravo" au maire Gérald Tremblay qui a sauvé in extremis ces championnats pour sa ville.

 

C'est bien, puisque Montréal est une ville olympique. Si elle pouvait obtenir, à tous les quatre ans, la présentation des championnats mondiaux d'une discipline olympique, elle maintiendrait vivant l'esprit olympique chez sa population. De plus, elle demeurerait pour le monde olympique une ville capable de recevoir à nouveau ces jeux grandioses. C'est pour un avenir lointain, évidemment, mais il faut y penser longtemps d'avance et agir en conséquence, constamment, puisque la compétition accrue entre villes pour les obtenir est de plus en plus difficile.

 

On comprend mieux aujourd'hui tout le mérite qu'à eu le maire Jean Drapeau en obtenant les JO de 1976 pour Montréal.

 

Claude Dupras