Le Hamas

Accueil • Début
 

dimanche 29 janvier 2006

le Hamas

Anxieux
 

L’élection en Palestine et la prise de pouvoir par le mouvement islamiste « Hamas », m’a rappelé ma lecture du livre « La troisième guerre mondiale a commencé » qui m’avait ému au point que j’en ai fait un résumé pour mes enfants et mes proches. Je considérais qu’il situait bien la situation géopolitique mondiale. Ce livre, d’auteurs français, fut publié en 2002, avant les guerres d’Afghanistan et d’Irak. Mon résumé, écrit avec les mots des auteurs, peut être trouvé sur mon site www.claude.dupras.com et vaut la peine d’être lu pour mieux comprendre tout ce qui se passe. Voici un extrait qui explique, en partie, le résultat de l’élection palestinienne :

« La mise à feu du monde arabo-musulman est imminente. Elle sera déclenchée par la crise économique et par l’attaque américaine sur l’Irak. Attaque que les supplications des dirigeants arabo-musulmans « pro-occidentaux » adressées à la Maison Blanche n’auront pas empêchée. Ces dirigeants sont, à juste titre, obsédés par les inévitables retombées de ce conflit chez eux : à savoir l’embrasement de la rue. Ils sentent beaucoup mieux que la plupart des observateurs occidentaux, l’instabilité croissante de la « psyché » des foules arabo-musulmanes. Ils se savent sur un siège éjectable. Sans la crise économique, la haine serait endiguée par la prospérité. Mais la crise économique est bien là. Le secteur touristique est plombé en Egypte. Il est menacé en Turquie, au Maghreb. Les exportations souffrent. Le surendettement des Etats est abyssal. Le krach boursier achèvera les économies arabo-musulmanes, déjà bien fragiles.

Lors de la première guerre du golfe, les islamistes n’étaient pas mécontents de voir mis à mal le régime baasiste de Saddam Hussein, adepte de la laïcité. Depuis Saddam Hussein a fait un virage à 180 degrés et s’est rapproché des islamistes.

Le marasme actuel, en voie d’aggravation rapide, installe désespérance et frustration : une lourde atmosphère de serre où se déploient les passions collectives. Les fantasmagories enfiévrées concernant « le complot judéo-américain » prennent possession de l’imaginaire collectif musulman. Elles imputent à l’Amérique et à Israël la responsabilité des échecs et des malheurs de l’islam. L’Occident « des croisés et des juifs » est accusé de vouloir du mal aux musulmans : il est le bouc émissaire utilisé par le totalitaire islamiste, pour regrouper les foules autour du « djihad », la guerre sainte.

La crise de 2002-2003 portera au pouvoir les mouvements intégristes islamiste dans le monde arabo-musulman. Malgré les opposants : les mouvements laïcisants, l’importante fraction des femmes qui aspirent a l’émancipation, une grande partie des classes moyennes et des milieux d’affaires; les intégristes islamistes surferont sur des raz-de-marée électoraux, là ou des consultations électorales seront organisées. Ce qui leur fournira une éclatante légitimité politique. »

Claude Dupras