Le Maroc

Accueil • Début • La France et le Maroc, Fès et Marrakech • Rabat la capitale, Menkès, Casablanca • Tetouan, Tanger • Le trekking au Sahara marocain • Maroc: les photos
 

 

 

 

Le Maghreb

Le Maghreb, «là où le soleil se couche») est la région d'Afrique du Nord correspondant à la partie occidentale du monde arabe, comprise entre la Méditerranée, le désert de Libye, le Sahara occidental et l'océan Atlantique. Il est occupé par le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la Libye et la Mauritanie.

Sa population de près de 90 millions est essentiellement concentrée au Maroc (33 millions) et en Algérie (40 millions). La Tunisie venant loin derrière, suivie des autres pays. Les Maghrébins ne sont pas tous arabophones, car les berbérophones comptent pour une partie importante de la population. Les cinq pays forment, depuis plus d'un millénaire, une unité géographique, linguistique et religieuse.

Le Maroc

Le Maroc appartient à la fois au monde méditerranéen, océanique et saharien.

Il évoque les palais chérifiens entourés de somptueux jardins, les souks desquels s’échappent l’odeur mystérieuse des épices, la fantasia et ses rites éclatants. Mais il serait dommage d’en rester à ce décor de théâtre haut en couleurs.

L’important au Maroc, c’est ce qui se passe en coulisses. Ainsi, dans une médina, c’est en quittant les rues les plus larges que l’on s’immerge dans la vie populaire du Maroc, puis c'est en osant quitter les ruelles pour accéder à de sombres impasses que l’on trouve les plus belles portes de la ville, celles derrière lesquelles s’épanouissent les plus luxueux palais...

De même, c’est en allant respectueusement à la rencontre des gens que l’on découvre le vrai Maroc et ses secrets les plus profonds.

Enfin, c’est aussi une succession de paysages superbes et variés, oscillant entre milieu côtier, relief montagneux (aux sommets parfois enneigés), vertes vallées, plaines fertiles, plateaux désertiques et oasis. Les voyageurs en quête de nature et de grands espaces seront comblés, surtout dans le Sud avec le Sahara.

Le Maroc, officiellement Royaume du Maroc, est l'un des seuls pays, avec l’Espagne et la France, à posséder des rives sur la mer Méditerranée d'un côté et l’océan Atlantique de l’autre. Sa capitale est Rabat et la plus grande ville est Casablanca. Sa culture est arabe, berbère, africaine avec des influences européennes. Il est de confession musulmane.

Le Maroc est une monarchie constitutionnelle dont le souverain actuel est le roi Mohammed VI de la dynastie Alouite, établie depuis 1666 et l'une des plus anciennes du monde contemporain.

C’est, entre autres, l'attrait des richesses provenant du commerce du Sud (Sahara) vers le Nord (l'Occident) qui va attirer les convoitises de diverses tribus qui choisissent Marrakech comme carrefour. Il deviendra tout naturellement la capitale de diverses dynasties, dont celles venant du Sud, les Almoravides, les Almohades et les Saadiens. Toute l'histoire du Maroc, des Idrissides aux Alaouites est ainsi marquée et influencée profondément par le lien avec le Sahara.

Le Sahara marocain

Le Sahara est le plus grand désert d’Afrique, mais aussi du monde, et couvre 58% du continent africain! De l’Atlantique à la mer Rouge, près de 8 millions de kilomètres carrés de sable traversent dix pays, de l’Égypte, au Maroc, à la Mauritanie. Ses journées sont torrides avec des températures allant jusqu’à 45 °C, tandis que les nuits sont fraîches et parfois même glaciales. Dans ce pays de mirages, bon nombre d’explorateurs se sont laissés envoûter par le sentiment d’infinité qu’apporte l’immensité de sable doré.

Situé sur un plateau de 200 et 500 mètres d’altitude, aucun lieu du Sahara ne connaît plus de trente jours de répit dans l’année : tempêtes de sable, vents violents et chaleur torride le harcèlent sans cesse. …  Des peintures rupestres, découvertes dans ce qui est aujourd’hui ce lieu hostile à la vie, révèlent qu’il y a 8 000 ans, la faune et la flore y abondaient. Nonobstant ces conditions d’univers extrême, il est chargé d’histoire car y vivent plus de 2,5 millions de personnes.

Le Sahara occidental dont fait partie le Sahara marocain couvre 266 000 km2 de désert dans sa partie Nord-Ouest africaine où il est bordé au nord par le Maroc, au nord-est par l’Algérie et à l’ouest par la Mauritanie et sa côte qui donne sur l’Atlantique. C’était jadis une colonie espagnole qui n'a toujours pas trouvé de statut définitif sur le plan juridique depuis le départ de ses occupants en 1976. Le Maroc le revendique tout comme la République Sahraouie Démocratique qui veut en faire un pays indépendant supporté par l’Algérie. Cette rivalité entre le Maroc et l’Algérie bloque toujours la construction de l’Union du Maghreb arabe.

 

 

 

Les Romains

La conquête de Carthage par l’Empire romain au IIe siècle av. J.-C. assura aux Romains la domination de tout le littoral africain baigné par la Méditerranée. De cette époque, date pratiquement le partage territorial du Maghreb entre le Maroc et l’Algérie.

Durant la période romaine, la région fut mise en valeur : des routes furent construites, des villes, telle Volubilis, furent fondées. L’agriculture se développa tandis que le commerce était actif.

Vers 42 apr. J.-C., l’empereur Claude Ier annexa l’ensemble de la Maurétanie à l’Empire romain : elle fut divisée en deux provinces, la Maurétanie césarienne (l’Algérie) et la Moulouya (Maroc) dont le fleuve du même nom marquait la frontière entre les deux régions. Les Romains, qui ne contrôlaient véritablement que la région septentrionale du pays (Volubilis) en raison de l’hostilité des montagnards berbères, se replièrent sur la région de Tanger qui fut rattachée, sous Dioclétien, à l’Espagne méridionale, en 285.

Volubilis

Volubilis est une cité antique berbère romanisée au Maroc, sur les bords de l'oued Rhoumane non loin de la ville sainte où repose Idriss Ier. Elle dépend de la préfecture de Meknès.

montre le développement urbain et la romanisation aux frontières de l'empire romain; l'illustration graphique de l'interface entre les cultures romaine et indigène.  

Partiellement découverte de nos jours, la cité antique éclot à partir du IIIe siècle av. J.-C. et se développe rapidement à partir du moment où elle entre dans le giron romain, pour dépasser une superficie de 42 hectares.

Située dans une région aux riches potentialités agricoles, cette ville vivait du commerce de l’huile d’olive. On retrouve dans ses ruines de nombreux pressoirs à huile. Cet enrichissement se traduit également dans l'architecture privée par la construction de vastes villas pourvues de belles mosaïques.  

La région, jugée indéfendable, est abandonnée par les romains en 285. La ville, communauté urbaine christianisée puis cité musulmane, continue d'être habitée pendant sept siècles. La dynastie idrisside, fondatrice du Maroc, y est créée au VIIIe siècle. Au XIe siècle le site est abandonné.

La ville ne subit pas de dégradations conséquentes semble-t-il jusqu'à un tremblement de terre au milieu du XVIIIe siècle. Par la suite les ruines sont utilisées en particulier pour les constructions de Meknès.

Identifié tardivement au XIXe siècle, le site fait partie du patrimoine protégé du Maroc depuis 1921. Le site fait l'objet de fouilles archéologiques depuis le début du XXe siècle et la moitié en est dégagée à ce jour. La qualité des trouvailles et du site a abouti à son classement sur la liste du patrimoine mondial par l'UNESCO.

 

suite: La France et le Maroc, Fès et Marrakech