Le prix Nobel de la paix

Accueil • Début
 

 

 

 

Le prix Nobel de la paix

En 1957, les Égyptiens veulent nationaliser le canal de Suez et ferment le canal. Un conflit se développe suite à l’attaque de l’Égypte par l’Angleterre et la France pour maintenir le canal ouvert et par la réaction de l’Égypte qui coule les 40 vaisseaux se trouvant dans le canal à ce moment-là. Le ministre des Affaires extérieures du Canada, Lester B. Pearson propose aux Nations Unies la formation d’une force multinationale pour le maintien de la paix dans la zone du conflit près du Canal. Elle doit s’assurer que les trêves de cesser le feu sont respectées et de pouvoir retirer les troupes des deux camps, si nécessaire. La première force de maintien de la paix « les casques bleus » est crée et est dirigée par les forces canadiennes. Elle pénètre la zone de Suez et réussit à établir une paix durable. Elle empêche ainsi une autre guerre qui aurait pu devenir mondiale. Pearson obtient le prix Nobel de la paix pour son rôle décisif et positif dans ce conflit.

Au Canada, la période voit, entre autres, la création de la bibliothèque nationale à Ottawa, l’ouverture du festival Shakespearien de Stratford en Ontario; l’ouverture du premier métro à Toronto, l’exploit de Roger Bannister qui, pour la première fois, coure le mile en moins de quatre minutes, avec un autre coureur, aux jeux de l’Empire Britannique à Vancouver; la formation du Congrès du Travail Canadien, la création du Conseil Canadien pour encourager le caractère unique canadien et combattre l’influence américaine sur la culture canadienne et l’extension du réseau hertzien de Radio-Canada en raccordant Victoria en Colombie-Britannique, Halifax et Sydney en Nouvelle-Écosse, qui en fait le plus long réseau de télévision au monde.

 

table des matières                                                                                          en haut  suite...