Le Viêtnam crie: "Au secours !"

Accueil • Début • "Au secours !" • Pham Minh Hoang
 

 

Le parti communiste du Vietnam est le dictateur du Vietnam. Il compte comme membres seulement 3% de la population et pour le joindre il faut avoir de bons contacts car n’entre pas qui veut dans ce groupe privilégié. Il contrôle l’armée, la police, le gouvernement, les medias, etc. L’homme le plus fort du pays est le secrétaire général du parti communiste et non le président. Il n’y a pas d’élection dans ce pays. Tous les membres du gouvernement et les bureaucrates sont communistes. Il est reconnu qu’ils font preuve de corruption et sont accusés d’incompétence à cause de leurs fréquents changements de décision.

Pourtant le développement économique du pays est réel et rapide. D’un des pays les plus pauvres d’Asie, il est devenu aujourd’hui un pays dynamique. C’est depuis 1987, année où le parti communiste a décidé d’accepter l’économie de marché, que tout a changé. Il s’est finalement rendu à la demande du Vietnamien moyen, particulièrement celui du sud, qui est un individu entreprenant et qui veut à tout prix réussir à bien gagner sa vie. Ce dernier manifestait son impatience et son insatisfaction face à l’approche totalitaire du nouveau gouvernement d’après-guerre.  Depuis, de petites et grandes entreprises de toutes sortes fourmillent de partout....
  
pour lire TOUT L'ARTICLE

 

 

 

 

Nouvelles récentes en date du 15 août 2011

Le polytechnicien Pham Minh Hoang arrêté le 13 août 2010 a été condamné, après un an de détention, à trois ans de prison suivis de trois années en résidence surveillée pour avoir, selon les autorités, « commis le crime d’activités visant à renverser l’administration populaire ». Le tribunal du parti communiste le déclare « terroriste » et lui reproche l’écriture de 33 billets de son blog parce qu’ils « noircissaient l’image du pays ».

Nouvelles du 10 juin 2011

. Viet Tan interpelle le régime communiste Vietnamien sur la détention arbitraire de sept militants. Écrivons à l'ambassade de notre pays pour ajouter une pression additionnelle sur le régime communiste d'Hanoï.

Viet Tan a saisi le Groupe de Travail des Nations Unies sur la Détention Arbitraire, un organe qui relève du Haut-Commissariat de l’ONU aux Droits de l’Homme, pour demander qu’il œuvre pour la libération des militants pour la démocratie et les droits fonciers détenus arbitrairement au Vietnam. Le dossier a été déposé au nom de sept militants pacifiques condamnés pour « tentative de renversement du gouvernement », en vertu de l’article 79 du Code pénal vietnamien, à l’issue d’un procès à huis clos qui s’est tenu le 30 mai 2011 à Ben Tre. Les sept militants sont : Mme Tran Thi Thuy, M. Pham Van Thong, le pasteur Duong Kim Khai, M. Cao Van Tinh, M. Nguyen Thanh Tam, M. Nguyen Chi Thanh et Mme Pham Ngoc Hoa.

Le dossier énumère cinq raisons pour lesquelles la détention et la condamnation de ces militants par le gouvernement de Hanoi constituent une privation arbitraire de leur liberté :

1. L’article 79 du Code pénal vietnamien viole le droit à la liberté d’association, reconnue dans le Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques et la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

2. L’article 79 est extrêmement vague et ne fait pas de distinction entre les actes violents qui mettent en danger la sécurité nationale et les activités politiques pacifiques. L’interprétation de cet article est discrétionnaire et est sujet à manipulation à des fins politiques.

3. Les activités non-violentes menées par ces militants, telles qu’elles figurent dans l’acte d’accusation rédigé par le Parquet populaire de la province de Ben Tre, ne présentent aucune menace pour la sécurité nationale du Vietnam. Ces actions relèvent de celles qui sont protégées par le droit international.

4. Le gouvernement de Hanoi a privé ces militants de leur droit d’avoir un procès public et équitable, en violation des lois internationales et vietnamiennes.

5. Avant le procès, le gouvernement de Hanoi a refusé aux militants de rencontrer leur avocat et de préparer correctement leur défense, en violation des lois internationales et vietnamiennes. Après le procès, les familles et leurs avocats n’ont toujours pas pu les rencontrer afin de discuter de la procédure d’appel contre leur sentence injuste.

La présentation de cette requête souligne la nécessité de contraindre le gouvernement de Hanoi à respecter les droits de l’homme internationalement reconnus. La copie intégrale du dossier soumis au Groupe de Travail des Nations Unies sur la Détention Arbitraire est disponible en anglais ici : www.viettan.org/unwgad.

Grâce à des actions civiques non-violentes à l’intérieur du Vietnam et à travers les divers forums internationaux, Viet Tan continuera de contester les abus du système juridique perpétrés par Hanoi pour limiter le droit des Vietnamiens à participer aux affaires nationales.

. Pham Ming Hoang doit sortir de prison le 13 avril 2011. Il semble que le régime veut le garder en prison. Le Viet Tan demande notre aide. C'est le temps. Merci

Header Francais

 
 

  Libération de Pham Minh Hoang

5 avril 2011                                                                                  

Ecrivez au Ministre français des Affaires étrangères, 

Alain Juppé

 

Chères amies, chers amis,

Le 13 avril prochain, M. Pham Minh Hoang, citoyen français, risque de voir sa détention provisoire se prolonger pour une nouvelle période de quatre mois. Ce professeur en mathématiques appliquées arrêté le 13 août 2010 purge bientôt huit mois de détention arbitraire sans que son avocat n'ait pu avoir accès au dossier ni que la date du procès ait été à l'ordre du jour.

Nous lançons une campagne d'appel auprès du Ministre des affaires étrangères afin que la France puisse valoir ses droits auprès des autorités vietnamiennes en vue d'obtenir la libération de M. Pham Minh Hoang.

Donnez de vous-même, soutenez Pham Minh Hoang et sa famille en participant à cette campagne. Votre voix compte.

Cliquez ici pour envoyer un e-mail à Monsieur Alain Juppé, Ministre français des Affaires étrangères

 

Il vous suffit de remplir les zones demandées et de cliquer sur « send message »

 

Merci aussi de relayer cet Appel à vos amis et vos proches en ajoutant leurs emails et en cliquant sur « send email »

Cette campagne prendra fin le 13 avril 2011.

Bien cordialement,

Viet Tan

Qui est Pham Minh Hoang ?

Le baccalauréat en poche, Pham Minh Hoang arrive en France en 1973 pour commencer des études supérieures. Il réussit son DESS de Mathématiques Appliquées au sein de l'Université de Pierre et Marie Curie Paris VI et exerce en France pendant de nombreuses années comme Ingénieur et Chef de Projet Informatique dans différentes Sociétés de Services en Ingénierie Informatique.

 

En l'an 2000, il retourne vivre au Vietnam où il occupe un poste de professeur en Mathématiques appliquées à l'École supérieure Polytechnique de HCM ville. Il publie plusieurs ouvrages de mathématiques de référence, dont un Guide d'utilisation du Logiciel de calcul formel Maple dans la résolution de Problèmes en Mathématiques appliquées. Conscient de former la future élite du pays, il s'investit entièrement. Son investissement, sa proximité et sa simplicité lui valent l'affection de tous ses étudiants et le respect de ses collègues.

 

Vivant au Vietnam, au quotidien, le professeur Pham Minh Hoang est également conscient des problèmes du pays, particulièrement les questions écologiques résultant d'un développement économique non durable. Avec d'autres intellectuels, il signe une pétition demandant l'arrêt du projet d'exploitation de la bauxite sur les hauts-plateaux du centre du Vietnam. Sensible à la question de l'intégrité territoriale que pose le différend entre le Vietnam et la Chine sur la possession des Îles Spratly et Paracels, il participe en 2009 à une conférence sur ce sujet. Il publie régulièrement, sur son blog, des chroniques sur la société vietnamienne sous le nom de Phan Kien Quoc (http://pkquoc.multiply.com/). Ses analyses particulièrement pertinentes sont reprises par de nombreux sites Web.

 

Le Professeur Pham Minh Hoang est citoyen franco-vietnamien. Il est membre de Viet Tan, un parti pro-démocratie interdit au Vietnam.

 

 

 

. Pham Ming Hoang, Duong Kim Kai, Tan Thi Thuy et Nguyen Thanh Tam sont encore en arrestation.

. Seize blogueurs (dont un franco-vietnamien) et trois journalistes vietnamiens sont arrêtés et mis en détention.

. Le système économique vietnamien s'essouffle puisque les agences de cotations financières mondiales baissent les notes de la dette à long terme du Vietnam sous l'effet de très importantes difficultés financières. (23/12/2010)

. La concession de la mine de Bauxite aux Chinois draine toutes les colères des supporteurs et adversaires du régime.

. Le gouvernement Vietnamien continue ses cyber-attaques contre les sites qui l'opposent. Voir http://www.viettan.org/spip.php?article9810

15/01/2011  L'ingénieur Nguyen Tien Trung et le juriste Le Cong Dinh toujours en prison
La concession d’exploitation à la Chine par le gouvernement de Hanoi d’une mine de bauxite, minerai à partir duquel on fabrique l’aluminium, a été signée en 2007 et devrait produire plus de 1,2 million de tonnes d’aluminium par an. Les écologistes et même le cardinal Pham Minh Man estime cette exploitation à ciel ouvert et le traitement du minerai vont provoquer de lourds dégâts écologiques. Cette décision du gouvernement communiste a drainer toute les colères des intellectuels, des scientifiques et des militaires et même des leaders religieux au Vietnam qui dénoncent en chœur l’irresponsabilité du régime. « L’emprise de Pékin sur le Toit de l’Indochine » est la cause profonde de ces mécontentements. Selon l'héros révolutionnaire, le général Giap, « cette aberration nationale et environnementale, (…) nos dirigeants font une immense erreur », et il l’a exprimé dans une de ses trois lettres envoyées aux dignitaires du parti communiste. Des prêtres de Hanoï ont été arrêtés pour avoir accusés par le régime de stupidité et d’ignorance . Plusieurs juristes, dont le plus charismatique,  qui est toujours derrière les barreaux, ont été accusés d’avoir voulu « renverser le régime » en remettant en cause les projets miniers du gouvernement. Début juillet, un blogueur ingénieur en informatique formé en France, Nguyen Tien Trung, le polytechnicien Pham Minh Hoang (il est toujours en prison) et l’ancien lieutenant-colonel Tran Anh Kim, ont eux aussi été appréhendés. Loin de vouloir renverser le régime, la plupart de ces opposants souhaitent avant tout dénoncer une mainmise de plus en plus forte de la Chine sur l’économie vietnamienne et ouvrir la porte à une génération de dignitaires moins corrompus. Des soupçons de versement de pot-de-vin de 150 millions $ aux principaux dirigeants on fait surface. Ceux-ci répondent que la décision a été prise pour rembourser en partie la dette nationale. Malheureusement ces idées ne seront pas discutées au congrès du parti communiste car pour les communistes la politique est une lutte de pouvoir et non d’idées.
12/01/2011  Le Viêtnam est à ce jour la deuxième prison du monde pour les Net-citoyens

La censure et la répression de ceux qui réclament la liberté de parole continue de plus belle. Le parti communiste vietnamien est engagé dans une voie dangereuse et perdante. Seize blogueurs vietnamiens sont en détention dans les prisons du Vietnam. Ce sont : Nguyen Van Tinh, Nguyen Manh Son, Nguyen Van Tuc, Ngo Quynh, Nguyen Kim Nhan, Pham Van Troi, Vu Hung, Nguyen Van Dai, Le Thi Cong Nham, Tran Quoc Hien, Truong Quoc Huy, Dieu Cay, Nguyen Tien Trung, Nguyen Xuan Nghia, Le Cong Dinh et Pham Minh Hoang. Par ailleurs, trois journalistes, Tran Khai Thanh Thuy, Truong Minh Duc et Nguyen Van Ly sont emprisonnés. (source: Journalistes sans frontière)

06/11/2010  Cu Huy Ha Vu, docteur en droit est arrêté
Un éminent critique du gouvernement de Hanoï a été arrêté pour ses liens supposés avec la prostitution, a indiqué son oncle, alors que les organisations de défense des droits de l’Homme dénoncent une répression croissante contre la dissidence au Vietnam. Cu Huy Ha Vu, docteur en droit qui avait fait ses études en France, a été arrêté vendredi par la police à Ho Chi Minh-Ville (sud, ex-Saïgon) où il était allé acheter des livres, a précisé à l’AFP son oncle Cu Huy Chu. "Selon la police, Vu est soupçonné d’avoir des liens avec la prostitution", a-t-il ajouté. La femme de Vu, l’avocate Nguyen Thi Duong Ha, a de son côté indiqué à l’AFP que leur maison à Hanoï avait été perquisitionnée vendredi après-midi par la police qui y a confisqué des ordinateurs et des documents. Vu est l’un des fils de Cu Huy Can, un célèbre poète vietnamien qui était aussi membre du premier gouvernement révolutionnaire provisoire fondé en 1945 par Ho Chi Minh, fondateur du Vietnam communiste.
30/09/2010  Pham Minh Hoang formellement accusé
Les autorités vietnamiennes ont accusé formellement Phan Minh Hoang de subversion pour avoir afficher des articles anti-gouvernementaux sur internet et pour être membre de Viet Tan, organisme banni par le gouvernement sud-vietnamien et qualifié de terroriste. Il est effectivement chargé selon l'article 79 du code pénal. Les autorités l'accusent d'avoir visité la Malaisie en novembre 2009 avec son épouse pour suivre des sessions d'entraînement dirigées par le Viet Tan. Il est accusé d'avoir ouvert un centre d'entrainement au Vietnam pour recruter de nouveaux membres. Les autorités affirment que l'accusé a admis ses fautes et demande la clémence de la cour. De son côté, le Viet Tan déclare que le gouvernement communiste se sert des média pour condamner un activiste engagé dans des activités politiques sans violence.
20/08/2010  L'arrestation de Mme Pham Thi Uyen, sœur ainée de Pham Minh Hoang
Mme Pham Thi Uyen, la sœur ainée de Pham Minh Hoang, a été interrogée par la police vietnamienne durant 2 jours. Mme Uyen, citoyenne française, se trouvait au Vietnam pour congé avant l’arrestation de son frère. Le 17 août, elle part de Saigon pour rentrer en France via Hanoi. Mais à l’escale de Hanoi, la police l’interpelle et l’interroge durant 11 heures sur deux journées, lui faisant rater son avion du retour. Par la suite, elle a dû acheter un autre billet pour revenir en France, Vietnam Airline ne voulant rien entendre sur le fait qu’elle a raté son avion à cause de la police. Durant son interrogatoire, les policiers cherchaient à connaître les fréquentations de son frère Hoang en France
18/08/2010 

L'arrestation de Pham Minh Hoang, professeur à l'École Polytechnique de Ho Chi Minh ville
Je m’appelle Le Thi Kieu Oanh, 46 ans, résidant à Saigon. C’est avec tristesse et peine que je vous écris cette lettre pour vous alerter sur le fait que mon époux a été arrêté le 13 août 2010 par les autorités vietnamiennes  pour enquêter selon l’article 79 du Code Pénal vietnamien (tentative de renversement du gouvernement)....
10/08/2010

 

L'arrestation du pasteur Duong Kim Khai
Membre de l’église Ménonite du Vietnam, le pasteur Duong Kim Khai exerçait dans l’arrondissement Binh Thanh, à Sai Gon. Il cherchait toujours à appliquer les enseignements religieux à la vie quotidienne, au service des autres malgré les difficultés personnelles. En plus de s’occuper de sa congrégation, au cours des dix dernières années il a activement aidé les agriculteurs, de toutes confessions, dépossédés de leurs terres dans les provinces Ben Tre et Dong Thap à déposer leurs plaintes contre l’état. Il a été à plusieurs reprises incarcéré dans le passé en raison de ses activités et a subi des mauvais traitements en détention. Son épouse Mai Thi Dung est gravement malade et paralysée. Son fils a 17 ans.
10/08/2010 

L'arrestation de Tran Thi Thuy
Mlle Tran Thi Thuy, membre de l’Eglise Bouddhique Hoa Hao, fait partie des « Dan Oan », (citoyens victimes d’injustice), des personnes dépossédées de leurs terres par l’état. Depuis 20 ans, elle est en conflit avec les autorités pour récupérer les terres familiales. Mlle Thuy aide également les autres victimes semblables à son cas dans la province Dong Thap à porter plainte pour l’état pour récupérer leurs biens. A cause de ses activités, sa famille est régulièrement harcelée par la police et attaquée par des voyous. Elles est commerçante et célibataire.
18/07/2010  L'arrestation de Nguyen Thanh Tam
Membre de l’Eglise Memonite de Binh Thanh, Sai Gon, M. Nguyen Thanh Tam est un « Dan Oan » (citoyens victimes d’injustice), des personnes dépossédées de leurs terres par l’état. Depuis plusieurs années, M. Tam se bat pour un dédommagement équitable de ses
terres confisquées par les autorités. Il aide également d’autres victimes dépossédées de leurs biens à réclamer justice dans la province Ben Tre.. Il est né en 1953 et est agriculteur. 
26/08/20101
Cinq jeunes catholiques arrêtésPlus de vingt jours après le début des arrestations des jeunes catholiques des diocèses de Vinh et de Thanh Hoa [1], la police a enfin fait connaître les chefs d’accusations qui pèsent sur certains d’entre eux ainsi que leur lieu où ils sont incarcérés, soit le camp d’internement provisoire B 14, dépendant de la ville d’Hanoi. Il s’agit de Pierre Ho Duc Hoa, directeur d’une agence financière et membre du mouvement des chefs d’entreprise et des intellectuels catholiques, François-Xavier Dang Xuân Diêu, chef d’entreprise et membre du même mouvement, Pierre Nguyên Xuan Anh, professeur d’arts martiaux traditionnels vietnamiens, Nguyên Van Duyêt, ingénieur et membre de l’association des chefs d’entreprise catholiques et Jean-Baptiste Nguyên Van Oai, ingénieur également.

Les cinq catholiques arrêtés sont accusés de participation à des activités visant au renversement de la République socialiste du Vietnam. Selon les déclarations de la police, ils appartiendraient à un parti d’opposition, le parti Viêt Tân, dont le siège est aux États-Unis. Cependant dans une déclaration recueillie par la BBC (émissions en langue vietnamienne), le secrétaire général de ce parti, M. Ly Thai Hung, a déclaré que les jeunes catholiques arrêtés depuis la fin du mois de juillet n’avaient jamais eu aucune relation avec son parti.

 

 

Blogues:

08/06/10  Le Vietnam, un État policier: Nouvelle arrestation de Lê Thi Công Nhân
Il est 17h00. C’est le 28 mai 2010. Je suis à Hanoi, au Vietnam. Je reviens à l’hôtel Moevenpick où nous logeons, mon épouse et moi, après avoir visité le musée de la littérature. J’aperçois dans la vitrine...

Entretien téléphonique de Lê Thi Công Nhân et Claude Dupras

Le site Viet Tan a pris l'initiative de réunir par téléphone Mlle Nhân et M. Dupras. Il écrit ce qui suit: Le 28 mai 2010, l’avocate et militante des droits de l’homme Le Thi Cong Nhan est arrêtée dans un cybercafé de Hanoi devant les yeux de Claude Dupras, un ingénieur canadien à la retraite et analyste politique, de passage dans la capitale vietnamienne pour tourisme.

Le 14 août 2010, Radio Nouvel Horizon a mis en relation par téléphone Mlle Le Thi Cong Nhan et M. Claude Dupras. Ils relatent les événements de cette journée ainsi que leur vision de la situation politique au Vietnam.

Radio Nouvel Horizon:  http://www.viettan.org/spip.php?article10724

17/07/10  Au Vietnam, les démocrates sont des terroristes
Le gouvernement du Vietnam, dirigé par le parti communiste du pays, vient de publier le premier numéro d’un magazine sur les droits de la personne. C’est pour répondre aux critiques de nombreux groupes ... >
15/08/10  Le capitalisme a sauvé le parti communiste vietnamien
Depuis mon voyage de juin dernier au Vietnam, je suis profondément touché par le sort des Vietnamiens et Vietnamiennes qui réclament la liberté d’expression dans leur pays... >
13/01/11  Facebook sauvera-t-il le Vietnam ?
Tout ne tourne pas rond dans la péninsule vietnamienne au moment où, cette semaine, le parti communiste du pays tient son congrès politique pour planifier les politiques...
12/08/11  Le «gang» d'Hanoi toujours aussi dur
Le 17 juillet 2010, le billet de mon blog s’intitulait : « Au Vietnam : les démocrates sont des terroristes ». Hier, le gouvernement communiste vietnamien vient de confirmer à nouveau cette politique de terreur qu’il applique pour se protéger d’une révolte possible de la population contre lui.

 

À lire:

JPEG - 44.4 ko

Viêt Tân a présenté l’ouvrage « De la dictature à la démocratie » (From Dictatorship to Democracy) de Gene Sharp. Le docteur Gene Sharp est chercheur à l’Institut Albert Einstein, spécialisé dans la lutte pour la démocratie dans le monde.

Gene Sharp rassemble dans ce livre les expériences réussies des luttes non violentes contre les dictatures dans le monde entier depuis un demi-siècle. Ces derniers temps, les mouvements démocratiques en Géorgie, Ukraine, Kirghizistan ont traduit, diffusé et appliqué avec succès les méthodes préconisées dans ce livre.

Ces méthodes de luttes non violentes contre les dictatures sont devenues le cheval de bataille du Viêt Tân au Viêt Nam, mais aussi du Bloc 8406 et de l’Alliance pour la Démocratie et les Droits de l’Homme au Viêt Nam. La version vietnamienne de ce livre a été traduite par le Viêt Tân.

À installer pour ipod, ipad, iphone:

Sites à suivre:

MẠNG LƯỚI NHÂN QUYỀN VIỆT NAM
Vietnam Human Rights Network

DemocracyForVietnam.net