Canada

Pour voir les tableaux, cliquez sur l’image ou sur le nom du peintre

  • Canada »
  • Biéler, André Charles

Le peintre canadien d'art nouveau, régionaliste moderniste, André Biéler naît le 8 octobre 1896 à Lausanne en Suisse. Sa famille s'établit à Paris en 1898 et à l'âge de quatorze ans, Il va vivre au Canada où Il est Instruit en anglais car il est protestant et c'est la commission scolaire protestante qui dessert surtout les anglophones. À partir de 1913, André entame une formation de dessinateur à l’Institut technique de Montréal. Deux ans plus tard, il se joint à l'armée canadienne et s'enrôle avec le Princess Patricia's Canadian Light Infantry pour la 1ière guerre mondiale. Il revient blessé ayant été atteint lors d’une attaque au gaz moutarde dont il gardera des séquelles permanentes et est affecté au service topographique de l’armée. C’est là qu’il fait la connaissance de quelques artistes travaillant au sein de cette section dont Maurice Cullen et Fred Varley (groupe des 7) et ces rencontres lui confirment son goût pour la peinture. Il choisit de devenir artiste en 1920 et aime peindre le portrait du Québec rural. Inspiré par la nature et la beauté des paysages québécois et la vie rustique des paysans Canadiens français, il s'établit à l'île d'Orléans et concentre sur l'authenticité et le caractère pittoresque du terroir. Là, il se passionne pour les activités quotidiennes. Il expose une première fois en 1924. Aux nombreux dessins qu’il réalise à cette époque en sillonnant Charlevoix et la Gaspésie, se greffent bientôt des gravures sur bois qu’il rehausse de gouache appliquée à l’aide de pochoirs. Son style est moderne et français, s'inspirant notamment de l'école de Paris. En 1936, il accepte un poste à l'Université Queen's en Ontario. En 1941, il organise la première conférence des artistes canadiens. De cette conférence émerge la fédération canadienne des artistes, dont Biéler est le premier président. À la fin de sa vie, il est intéressé par les effets de la lumière et de la couleur et sculpte rétgulièrement. Il prend sa retraite en 1963 et meurt à Kingston en Ontario, le 1er décembre 1989.