Canada

Pour voir les tableaux, cliquez sur l’image ou sur le nom du peintre

Le peintre canadien Wilf Perreault de la Saskatchewan reconnu pour ses peintures de « ruelles » a toujours été d’abord motivé par l’art et par sa communauté. Perreault est un artiste fransaskoi qui revendique son appartenance à la communauté saskatchewannaise au sein de laquelle il est engagé. « Ma vie est motivée par le fait de faire du bon travail et de prendre part à la communauté. Je n’ai jamais pensé que j’étais un grand artiste». L’Ordre du mérite de la Saskatchewan a souligné l’engagement de cet homme qui a mis son art au bénéfice des autres, comme la « Cystic Fibrosis Foundation », la Croix rouge canadienne ou la « Food Banks de la Saskatchewan ». Wilf Perreault met régulièrement ses toiles aux enchères dans le but de ramasser des fonds pour les gens dans le besoin. Wilf Perreault a commencé à peindre des « ruelles » parce que selon lui personne ne le faisait et que cela lui paraissait unique. Questionné sur son identification à la communauté francophone, Wilf Perreault reconnaît être plus à l’aise dans la langue de Shakespeare que dans celle de Molière qu’il a perdue avec le temps. « Quand j’étais jeune, je me suis rebellé contre le français même si j’ai été élevé dans cette langue. J’ai cessé de le parler quand j’ai quitté la maison. Mon plus grand regret a été d'abandonner le français », a-t-il confié. Wilf Perreault affirme pourtant avoir un grand attachement à l’égard de la communauté francophone de la Saskatchewan, sa mère et plusieurs membres de sa famille parlant encore couramment le français.