Canada

Pour voir les tableaux, cliquez sur l’image ou sur le nom du peintre

L’artiste-peintre canadien Alex Colville, naît le 24 août 1920 à Toronto. La famille Colville déménage à Amherst en Nouvelle Ecosse en 1929. Il suit des cours à l'Université Mount Allison de Sackville (Nouveau-Brunswick) entre 1938 et 1942 et obtient un baccalauréat en Art. Il marie Rhoda Wright la même année et s'engage pour l'armée canadienne dans « le programme d'artistes de guerre ». Durant ses quatre années de service en Europe. il est l'un des artistes de guerre canadiens les plus célèbres. Il peint entre autres le débarquement à Juno Beach lors de l'Opération Neptune. Colville retourne au Nouveau-Brunswick après la guerre et devient un membre de la faculté des Arts de la Mount Allison University où il enseigne de 1946 à 1963. Colville quitte l'enseignement pour se consacrer à la peinture et à l'estampe. En 1973, il déménage à Wolfville, pour habiter la maison paternelle de sa femme. Ils ont trois fils, une fille et huit petits-enfants. « Les œuvres d'Alex Colville sont souvent exposées au Canada, mais aussi à travers le monde plus précisément à la Tate Gallery de Londres et au Centre d'exposition de Pékin. En 1983, une rétrospective itinérante internationale de son œuvre fut organisée par le Musée des beaux-arts de l'Ontario. L'œuvre d'Alex Colville se retrouve dans plusieurs collections incluant : Art Gallery of Nova Scotia2, Cape Breton University, Art Gallery à Sydney, Museum of Modern Art à New York, le Musée national d'art moderne à Paris, le Musée des beaux-arts du Canada à Ottawa, le Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou à Paris, le Wallraf-Richartz Museum à Cologne et le Kestnergesellschaft à Hanovre. Ses oeuvres dépeignent des scènes du quotidien tranquille, souvent peuplées d’animaux domestiques. Dès qu’on les contemple, on perçoit toutefois une inquiétude latente, une part d’ombre à l’instar du regard qu’il porte lui-même sur le monde ». Il conçoit la monnaie du 100e anniversaire de la Confédération canadienne en 1967. En 1992, il siège au conseil d’administration de Canada 125, que j’avais l’honneur de co-présider avec Frank King, qui organisa les fêtes du 125e anniversaire du Canada. Il est décoré de l’Ordre du Canada, lauréat du Prix du Gouverneur général en arts visuels et plusieurs autres. Alexander Colville meurt le 16 juillet 2013, à 92 ans, à Wolfville en Nouvelle-Écosse quelques mois après son épouse, Rhoda Colville. Il avait 92 ans. Il ne s’est jamais vraiment remis du décès de sa femme, sa muse.