États-Unis

Pour voir les tableaux, cliquez sur l’image.

Le peintre américain Richard Emil Miller, né en 1875, est un artiste au style impressionniste. Figuratif, il est connu pour ses peintures de femmes posant langoureusement dans des intérieurs ou des milieux extérieurs.

Il grandit à Saint-Louis, étudie à Paris, puis s'installe à Giverny. À son retour en Amérique, il aménage à Pasadena, en Californie, puis dans la colonie d'art de Provincetown au Massachusetts, pour le reste de sa vie. Membre de l'Académie nationale de design à New York, peintre primé à son époque, honoré en Italie, il est décoré de la Légion d'honneur de la France.

Il commence à dessiner et à peindre en tant que garçon. Il étudie l'art à l'École des beaux-arts de l'Université de Washington.

En arrivant à Paris, il est déjà un peintre formé et progresse rapidement à l'Académie Julian, où beaucoup d'artistes, américains et autres, étudient. Là, il rencontre le peintre de Chicago, Lawton Parker, qui l'aide beaucoup.

Vers 1906, il passe ses étés dans la colonie d'art américain de Giverny, autour de la propriété de Claude Monet, où il devient un ami proche de Frederick Frieseke, peintre impressionniste. Ce même été, il rencontre une jeune femme peintre du Maine, Harriette Adams, qui deviendra sa femme.

Miller revient aux USA au moment où la Première Guerre mondiale commence. Il déménage à Pasadena à Los Angeles pour enseigner à la ¨Stickney Memorial School of Art¨.

De ses peintures impressionnistes, la production est divisée entre les endroits où il a vécu. Les femmes y sont souvent représentées dans un miroir ou avec un collier dans leurs mains, une sorte d'activité pour les empêcher d'être complètement inactives.

L'historien de l'art William Gerdts, écrit: "Miller a presque toujours insisté sur le dessin et la structure. Les modèles qu'il choisit étaient plutôt poignants et charmants, moins en mode Renoir".

Il meurt en 1943.