Québec

Pour voir les tableaux, cliquez sur l’image.

Né en 1928 à Montréal, John Little, que je qualifie "le peintre de Montréal", étudie pendant deux ans au Musée des beaux-arts de Montréal, sous la direction du célèbre peintre Arthur Lismer et de Goodridge Roberts. Par la suite, il part à New York, où il fréquente l’Art Students’ League.

De retour à Montréal, il devient dessinateur dans la firme architecturale de son père (Luke & Little) en 1951. Finalement, en 1953, il choisit sa vraie carrière et se tourne de façon définitive vers la peinture.

John Little peint les scènes de rue, les gens, les maisons, la campagne de Québec et le Vieux-Montréal. En 1957, la Gazette de Montréal remarque, "Sa vision est claire, son interprétation des personnages est solide et littérale, ses bâtiments sont solidement bâtis tout en portant les marques du temps et sont rapportés avec une attention louable accordée au dessin... Ses personnages sont animés, on sent le mouvement dans les foules et la congestion routière dans les petites rues est transmise avec sérieux..."

La critique Dorothy Pfeiffer, passant en revue ses œuvres en 1964 constate, « Ceux déplorant la démolition apparemment impitoyable de centaines de grandes demeures d’antan et d’autres bâtiments, la disparition au nom du progrès de divers petits parcs et recoins, l’abandon fréquent et cruel de dignes piliers de pierre et d’amusantes corniches, tireront un plaisir nostalgique de l’oeuvre de John Little car il a consacré ses peintures à la préservation de tels monuments pour la postérité. Toutefois, même si sa technique picturale est à la fois fougueuse et énergique, son travail ne peut d’aucune façon être étiqueté de simplement documentaire. Il peint des rues de ville les pieds dans la neige fondue... Trois qualités importantes sont contenues dans son travail, l’assurance, l’individualité et la vérité artistique. ».

Peint sur une carrière qui a duré plus de soixante-cinq ans, le travail de Little prend une importance encore plus grande dans le contexte de l'art canadien. Il célèbre le noyau urbain, les quartiers et les communautés ethniques du centre-ville. Montréal et Québec sont ses lieux de peinture et John Little est le premier peintre urbain au Canada.

En 1973, il est membre à part entière de l'Académie royale canadienne des arts. Il peint des couvertures pour MacLean's Magazine et ses peintures sont dans les collections du Musée des beaux-arts du Canada, de la Beaverbrook Art Gallery, de la Concordia University Collection of Art et des collections privées à travers le pays. Ses tableaux sont toujours parmi les artistes les plus recherchés de sa génération au Canada.