Québec

Pour voir les tableaux, cliquez sur l’image.

  • Québec »
  • Bolduc, Blanche et Yvonne

Les Soeurs Bolduc de Baie-St-Paul, Charlevoix, Québec

Née à Baie-St-Paul en 1907, la peintre autodidacte BlancheBolduc s'exprime par le fusain, l'huile et le crayon. C’est ce qui fait la fraîcheur de son œuvre, de style naïf, tant en peinture qu’en gravure.

Blanche Bolduc commence à peindre en 1966. Jusqu’à cette date, elle se contente d’aider sa sœur Yvonne dans tous ses travaux d’art, tapis crochetés et sculptures. À partir de 1966, elle expose régulièrement dans différentes galeries du Québec et de l’Ontario en plus de deux expositions en France en 1972 et 1976 qui la font connaître à l’extérieur du pays. Ses œuvres lui valent à Paris, en 1976, la médaille d’argent de l’Académie des Arts, Sciences et Lettres.

Les oeuvres de Blanche Bolduc sont présentes dans de nombreuses collections publiques et notamment au Musée des Beaux-Arts de Québec, au Musée McCord de Montréal, au Musée de Charlevoix, à l’Université McGill, au musée des Beaux arts du Canada ainsi que dans de nombreuses collections personnelles.

Elle décède après une courte maladie en février 1998, âgée de 90 ans.

Sa soeur Yvonne Bolduc nait à Baie-Saint-Paul, le 12 mai 1905. Autodidacte, elle travaille le bois très tôt avec son père ébéniste et pratique hâtivement la peinture, inspirée des peintres comme Clarence Gagnon, A.Y. Jackson venus dans Charlevoix pour la beauté de la région.

Yvonne décide d’ouvrir son propre comptoir de vente, vendant des souvenirs artisanaux aux touristes qui apprécient en grand nombre son travail. Dès 1923, elle est en mesure de subvenir à ses besoins. Elle s’inspire de son quotidien et de son environnement pour créer des toiles portant sur des sujets touchants et universels. Tour à tour peintre, sculpteure, tapissière, elle expose pour la première fois au Studio Gwynne à Montréal en 1935. Durant ce séjour, elle fait la connaissance d’Ozias Leduc, Jean Dallaire, Rodolphe Duguay, Marc-Aurèle Fortin et Albert Rousseau. Elle participe aussi aux expositions de Pointe-au-Pic de 1934 à 1939 et collabore à diverses expositions de Montréal, New York, Andover et du Brésil.

Après la lecture de grands classiques québécois tels que "Maria Chapdelaine" de Louis Hémon, "Un homme et son péché" de Claude-Henri Grignon et "Menaud, maître-draveur" de Félix-Antoine Savard, Yvonne réalise plusieurs toiles et sculptures inspirées de nombreuses scènes de ces romans.

Elle occupe une place de choix parmi les artistes populaires car elle possède un talent unique quant à la diversité des médiums explorés.

Yvonne Bolduc, comme sa soeur Blanche, est une artiste importante de sa génération. Elle s’éteint en 1983, à l’âge de 78 ans.

Note: les 15 premiers tableaux sont de Blanche, les 14 suivants sont d'Yvonne.