Inde

Pour voir les tableaux, cliquez sur l’image.

  • Inde »
  • Fida Husain, Maqbool

Le peintre indien Maqbool Fida Husain, dit M.F. Husain, naît le 17 septembre 1915 à Pandharpur en Inde. Sa famille indienne est musulmane. La mort de sa mère le meurtri profondément et son père se remarie et ils déménagent à Indore. En 1935, il part à Bombay et étudie à la Sir J. J. School of Art.

Husain s'associe au modernisme indien dans les années 1940 en joignant le Progressive Artist's Group, ou "PAG de Bombay". Il utilise une technique moderne inspirée par la "nouvelle" Inde après la partition de 1947. Ses peintures narratives, exécutées dans un style cubiste modifié, sont parfois caustiques et drôles aussi bien que sérieuses et sombres. Ses thèmes, parfois traités en série, incluent des sujets aussi variés que Mohandas K. Gandhi, Mère Teresa, Ramayana, Mahabharata, raj britannique et des motifs de la vie urbaine et rurale indienne.

En 1952, il tient sa première exposition en solo à Zurich. En 1966, il reçoit deux prix importants.

Au début de sa carrière de peinture, et jusqu'à sa mort, il aime représenter l'esprit de chevaux animés et libres dans beaucoup de ses œuvres. Souvent appelé «Picasso de l'Inde», Husain est l'artiste indien le plus célèbre et internationalement reconnu du XXe siècle. Il est surtout connu pour ses peintures, mais est également connu pour ses dessins et son travail de graveur, photographe et cinéaste.

Husain devient un des peintres les plus cotés d'Inde. Certaines de ses toiles atteignent 2 millions de dollars US chez Christie's. Le Parlement Indien le nomme à la Chambre Haute du Parlement.

Il produit et dirige des films. Son autobiographie est adaptée dans un film dont le titre est "The Making of the Painter".

Dans les années 1990, certains de ses travaux qui représentant des déités hindoues nues déclenchent une controverse, Les peintures incriminées ont été produites dans les années 1970, mais n'ont pas attiré l'attention avant 1996, quand elles furent reproduites dans un magazine mensuel Hindou Vichar Mimansa. Huit plaintes sont déposées contre Husain. L'art indien dans le passé préislamique représentait des divinités hindoues et jaïnes nues.

En octobre 1996, un groupe d'activistes pénètrent dans la galerie Herwitz à Ahmedabad et détruisent 23 tapisseries et 28 peintures de Husain. En février 2006, Husain est à nouveau arrêté et accusé de 'blesser les sentiments des gens à cause de ses portraits de déesses nues. Une série de plaintes est déposée contre lui, et il refuse de se présenter devant les cours. Un mandat d'arrêt est lancé. Menacé de mort à plusieurs reprises, il décide de quitter son pays.

Le 6 février 2006, le magazine India Today, publie un article pour "Art For Mission Kashmir". Celui-ci représente l'Inde sous les traits d'une déesse nue avec les noms des États de l'Inde sur le corps. La communauté artistique le soutient. L'État communiste du Kerala lui accorde le prix Ravi Varmâ pour son œuvre.

Il meurt le 9 juin 2011 à Londres