Grande Bretagne

Pour voir les tableaux, cliquez sur l’image.

Le peintre britannique John William Waterhouse mène une vie sociale calme contrairement à ses tableaux qui racontent des histoires d'amour, de trahison et de tragédies vibrantes. Né à Rome en 1849 d'un père et d'une mère peintres, il retourne avec sa famille à Londres en 1850 et vit dans le district de Kensington de la ville pour le reste de son enfance. Tout en aidant son père dans son studio de peintre, il développe ses propres compétences en tant qu'artiste au point qu'il est accepté dans les écoles de la Royal Academy en 1870. Il effectue plusieurs voyages en Italie et en Europe continentale pendant les années 1870 et 80, et trouve l'inspiration pour ses futures peintures en utilisant les compositions classiques et les concepts pré-raphaélites de belles femmes tragiques ou puissantes. En 1874, Waterhouse présente son premier tableau "Le sommeil et son demi-frère" à l'exposition d'été de l'Académie royale et il est très bien accueilli. Waterhouse produit certaines de ses œuvres les plus importantes, ce qui a contribue à sa réputation d'artiste, dès le début de sa carrière. Il peint surtout toujours de belle femmes, de magnifiques sirènes. En 1884, Henry Tate, dont la collection contribuera à créer les célèbres galeries Tate à travers le Royaume-Uni, achète "Consulting the Oracle" de Waterhouse. Également "The Lady of Shallot" en 1888 (le tableau avec le vaisseau, çi-bas). Ces œuvres sont encore détenues par les galeries Tate et continuent à attirer les visiteurs. En 1895, Waterhouse occupe un poste d'enseignant à la célèbre école d'art de St. John's Wood et est académicien à l'académie royale. Les dix dernières années de la vie de Waterhouse sont éclipsées par la maladie. Il continue cependant à peindre et a produire des travaux de haute qualité jusqu'à la fin de sa vie. Waterhouse est mort de cancer à l'âge de 68 ans et a été enterré dans le cimetière de Kensal Green à Londres. Il n'a laissé aucun enfant. En témoignage du travail de Waterhouse, l'Académie royale montre après sa mort son dernier travail, "The Enchanted Garden", même s'il n'est pas fini.