Grande Bretagne

Pour voir les tableaux, cliquez sur l’image.

e peintre britannique Patrick Joseph Caulfield est né le 29 janvier 1936 à Acton, à l'ouest de Londres. Au cours de la seconde guerre mondiale, sa famille retourne à Bolton en 1945, où ses parents sont nés, pour travailler à l'usine de De Havilland. En quittant Acton Secondary Modern à l'âge de 15 ans, Caulfield obtient un poste de greffier chez Crosse & Blackwell et plus tard est transféré au studio de design, travaillant sur l'affichage d'aliments. À 17 ans, il passe son temps libre à participer aux cours du soir à Harrow School of Art. Patrick Caulfield étudie à la Chelsea School of Art de 1956 à 1960 et remporte deux prix qui financent un voyage en Grèce et en Crète. La visite de l'île se révèle importante car Caulfield trouve une inspiration dans les fresques minoennes et les couleurs vives et dures de Crète. L'un de ses plus grands amis est le peintre abstrait John Hoyland. Progressant au Royal College of Art de 1960 à 1963, ses contemporains incluent David Hockney et Allen Jones. Il enseigne au Chelsea School of Art de 1963 à 1973. En 1964, il expose à la Whitechapel Gallery de Londres et s'associe au mouvement pop-art Même s'il n'aime pas le label. À partir du milieu des années 1970, il incorpore des éléments plus détaillés et réalistes dans son travail. Son style devient varié: certains objets ont de gros contours noirs et de couleur plate, d'autres sont plus réalistes et d'autres parties sont exécutés avec une brosse plus lâche. Les peintures de Caulfield sont figuratives, illustrant souvent quelques objets simples dans un intérieur. Typiquement, il utilise des zones plates de couleur simple entourées de contours noirs. Par ailleurs, certaines de ses œuvres sont dominées par une seule teinte. En 1987, Caulfield est le récipiendaire du Prix Turner suite à sa présentation de "The Artist's Eye" à la National Gallery de Londres. En 1996, il est nommé CBE. Le 24 mai 2004, un incendie dans un entrepôt de stockage détruit trois de ses tableaux. En septembre 2010, Il expose dans une exposition de l'art britannique contemporain au Yale Centre d'art britannique. Il meurt à Londres en 2015 et est enterré dans le cimetière de Highgate.