Norvège

Pour voir les tableaux, cliquez sur l’image.

Edvard Munch est un peintre norvégien, pionnier de l'expressionisme et auteur de chefs d'oeuvre comme "le Cri" (ci-bas). Son oeuvre est à la fois torturée, libre, sombre, lumineuse et est le reflet de son temps. Il l'alimente par la littérature, la philosophie et son interprétation du monde qui l'entoure. Né en 1863, Edvard Munch émerge sur la scène artistique de Kristiana (Oslo) au milieu des années 1880. Il provoque la bourgeoisie locale et s'attire les foudres des critiques d'art. Il est du mouvement de contre-culture d'Europe qui s'exprime à travers les oeuvres littéraires et artistiques. Il voyage de Copenhague à Anvers et Paris où il vit de 1889 à 1892. Ses oeuvres s'articulent autour d'expériences existentielles telles que l'amour, la haine et la mort. Il présente au public ses toiles pour la première fois à l'Art Union de Berlin qui ferme ses portes après sept jours. Ses tableaux, dont "Le Baiser", "Le Jour d'après" et "Sick Mood at Sun", font scandales. Munch propose son exposition dans 6 autres galeries en Allemagne et c'est la presse scandalisée qui lui garantit sa renommée en qualifiant sa tournée "Scandal Tour". De 1895 à 1905, il voyage en Europe et participe à de nombreuses expositions. Les démons de sa santé mentale sont noyés dans l'alcool ou momentanément par des cures aux spas et sanatorium. Il noue une relation amoureuse avec Tulla Larsen qui se termine brutalement en 1902. Malgré cela, ses oeuvres sont de plus en plus appréciées et il reçoit de nombreuses commandes. Ses problèmes d'alcoolisme culminent en 1908. Il est aux soins intensifs pendant huit mois. De retour en Norvège, le changement est radical. Il s'installe dans la petite ville côtière de Kragero et mène une vie saine. L'exposition de Sounderbund (Allemagne) en 1912 participe à la reconnaissance de Munch. Il est cité parmi les plus grands artistes de son temps : Van Gogh, Paul Gauguin et Paul Cézanne. Vers 1916, Munch écrit "L'Arbre de la Connaissance", un livre recueillant notes, textes et images, proposant une réflexion sur son art et sa vie. Il arrive à maturité à l'aube des années 1920. Ses toiles sont exposées dans les plus grandes galeries d'Europe et, chaque année, il voyage à Paris, Berlin, Munich, Copenhague, Venise... La montée du National-socialisme d'Hitler bouleverse le succès de Munch en Allemagne où il est déclaré "dégénéré" par les Nazis. En 1937, 82 de ses toiles exposées sont confisquées. En 1938 et 1939, la Norvège sous l'égide de la National Gallery d'Oslo s'efforce de protéger le travail de Munch et acquiert toutes ses oeuvres exposées en Allemagne. Aussi étonnant que cela puisse paraître pour un artiste aussi torturé, Edvard Munch meurt de cause naturelle à l'âge de 80 ans, près d'Oslo dans sa demeure d'Ekely. il aura réalisé plus de 28 000 oeuvres dont 1 150 tableaux, 17 800 imprimés et 7 700 dessins auxquels s'ajoutent des photographies, des sculptures, ... sans oublier 100 autoportraits.