Russie

Pour voir les tableaux, cliquez sur l’image.

  • Russie »
  • Pavlovitch Brioullov, Karl

Le premier peintre russe de stature internationale Karl Pavlovitch Brioullov naît, de parents français, le 12 décembre 1799 à Saint-Pétersbourg. Il est considéré comme une figure clé dans la transition du néoclassicisme au romantisme en Russie. Il se sent attiré par l'Italie dès son enfance. Malgré sa formation à l'Académie impériale des Beaux-Arts de 1809 à 1821, Brioullov n’adopte pas le style classique enseigné par ses professeurs et promu par son frère Alexandre. Après s'être distingué comme un étudiant prometteur et imaginatif, il quitte la Russie pour se rendre à Rome où il travaille jusqu'en 1835 comme portraitiste et peintre de genre. Il obtient une certaine renommée lorsqu'il se met à la peinture historique. Il peint son tableau le plus connu, « Le Dernier Jour de Pompéi » de 1830 à 1833. C’est une vaste composition, comparé par les peintres Pouchkine et Gogol aux meilleures œuvres de Rubens et Van Dyck. Ce tableau a créé la sensation en Italie et contribué à la réputation grandissante de Brioullov. Après avoir fini ce tableau, son retour est triomphal dans la capitale russe, où il devient l'ami de nombreux membres de l'aristocratie de l'élite intellectuelle. Cela lui permet d’obtenir un poste à l'Académie impériale des beaux-arts. C’est en enseignant à l'académie, (1836-1848) qu’il développe un style de portrait qui combine la simplicité néoclassique avec une tendance romantique. Malheureusement, sa santé se détériore brutalement alors qu'il travaille au plafond de la Cathédrale Saint-Isaac. Sur l'avis de ses médecins, Brioullov quitte la Russie pour Madère en 1849 où il passe ses trois dernières années en Italie. Il est enterré au cimetière protestant de Rome.