La plongée

Accueil • Début • les îles Cayman • Puerto Rico et les îles Galapagos • Vos commentaires / Your comments
 

 

 

 

Lorsque j'ai obtenu mon certificat de plongeur sous-marin, je me suis vite aperçu que je m'échappais vers un monde différent. La plongée sous-marine m'a entraîné dans un univers que je ne connaissais pas, avec des couleurs différentes, des formes inédites, des textures nouvelles et des créatures incroyables – un univers où, qui que nous soyons, prend une toute nouvelle dimension. Je me retrouvai dans un refuge pacifique où je me ressourçais et où mes sens étaient stimulés.

J'ai suivi les cours d'une organisation internationale nommée PADI à la piscine du Centre de Loisirs de la Paroisse Immaculée-Conception de Montréal. Ils se sont terminés dans la piscine profonde de 15 mètres pour plongeurs sous-marins du Centre de Natation Olympique de Montréal. Ce centre avait été construit pour la tenue de la XXIème Olympiade des Jeux d'été tenue à Montréal en 1976. Le bassin en profondeur pour plongeurs sous-marins ne faisait pas partie des besoins olympiques mais c'est le maire Jean Drapeau qui, avec sa vision coutumière et lointaine des choses, avait insisté pour qu'il soit construit.

Durant mon cours, il était requis que j'obtienne un certificat médical. On me recommanda de voir Le Dr. Peter Vaktor, interniste, qui était le médecin choisi par l'organisation PADI à Montréal pour ce genre de contrôle. Je le rencontrai, et il devint un ami. Je publie ses photos cette rubrique. 

Ma certification et celle de mon fils André eurent lieu à Fort Lauderdale, aux USA où nous avons passé toutes les épreuves dans l'Atlantique, le long de la côte de la Floride, à 40 mètres de profondeur. Ce fut une journée inoubliable. Fort de cette certification, je plongeai souvent en profondeur et en apnée, par la suite, particulièrement dans les hautes Antilles : aux Îles Vierges Britanniques de l'archipel de Tortola, aux Îles Vierges Américaines et à Puerto Rico.

Je publie également, dans cette rubrique, les photos du plongeur portoricain Victor Batista captées dans la mer des Caraïbes et l'Atlantique près de l'île de Puerto Rico en plus de photos de la faune marine qu'il a prises aux Iles Galapagos. En plus et c'est important pour un plongeur, Victor décrit les sites de plongées portoricains qu'il connaît bien et il donne aussi son appréciation personnelle sur la qualité de la plongée sous-marine près de Puerto Rico, un de 10 meilleurs endroits dans la région de l'Atlantique-Caraïbes.

Claude Dupras

 

 

La plongée sous-marine

La plongée sous-marine offre la liberté d’explorer le monde subaquatique – des épaves historiques aux récifs intacts, en passant par les mystères de ce joli lac près de chez vous. C'est une totale connexion avec la nature et une sensation de liberté. En unisson avec la nature, le plongeur s'immerge dans de nouvelles sensations. Sa perception de la vie est à jamais transformée.

On peut plonger pratiquement partout où il y a de l'eau – d'une piscine à l'océan, en passant par tous les autres points d'eau, comme les carrières, les lacs, les rivières et les sources.

C'est le niveau d'expérience du plongeur, l'accessibilité au site, les conditions de l'environnement et ses intérêts qui déterminent l’endroit où plonger. Dès qu'il est certifié par une organisation responsable, comme PADI, le site de plongée choisi peut être un piscine géante comme celle du centre de natation olympique de Montréal ou celle construite spécialement pour les plongeurs à Bruxelles, en Belgique, ou, plus typiquement, les sites naturels, comme le "Great Blue Hole" à Belize, la grande barrière de corail en Australie ou le Monument "Yonaguni", au Japon.

La chose la plus importante en rapport avec l'endroit où plonger, c’est d'avoir la formation et l'expérience appropriées pour y plonger et être accompagné d'un copain-plongeur. Car il faut toujours plonger à deux, copain-copain (buddy-buddy). Le choix initial peut être des plongées régionales ou des séjours-plongées dans les mers du sud. Les responsables du site de plongée requerront la signature d'un document les libérant de toute responsabilité et qui statue que le plongeur comprend les dangers de la plongée et accepte les risques en découlant. De plus, il devra signer un document qui confirme qu'il connaît les pratiques de plongée sécuritaire. 

La  certification

Il existe un certain nombre d'organismes de certification de plongée sous-marine dans le monde. Probablement, le plus reconnu est PADI, mais il y a également NAUI et SSI (anciennement NASDS). Bien connus en Europe sont le certificat français CMAS ainsi que le britannique BSAC. Tous ces organismes offrent différents niveaux de certification, du débutant à l'instructeur.

Bien sûr, notre «belle province» de Québec se veut différente et ne reconnait que la certification de sa propre Fédération Québécoise des Activités Subaquatiques, la FQAS, même si cette dernière n'a pas actuellement de programme de formation. Pour obtenir son certificat, il faut présenter un "carte de certification de plongeur" d'un autre organisme, une preuve d'expérience de plongées au Québec (carnet de plongée) et $ 30. Le certificat québécois sera alors émis.

Pour devenir un plongeur sous-marin, il faut être confortable dans l'eau et posséder les notions de base de la natation. Avant d'être accepté comme candidat, l'instructeur PADI, ou autre, exigera que ce dernier nage une distance de 200 mètres, ou de 300 mètres avec un masque, un tuba et des palmes. Il lui demandera de flotter sur place durant 10 minutes pour juger de son habilité nautique. Un questionnaire médical doit être complété avant tout entraînement dans l'eau. Cette information confidentielles précise les conditions médicales qui peuvent être affectées par la plongée sous-marine. Ce candidat doit être en bonne santé, particulièrement en ce qui concerne les systèmes respiratoire et circulatoire. S'il y a problème, il est nécessaire qu'un médecin émette un avis écrit autorisant l'entraînement. Ce sont les autorités locales qui souventes fois requierent cette approbation médicale. 

Le candidat ira plonger plus rapidement qu'il ne le pense. Généralement, le cours PADI Open Water Diver dure entre trois/quatre jours et six semaines, en fonction de la régularité avec laquelle le plongeur sera avec son instructeur. Les cours PADI sont basés sur la performance, ce qui signifie que l'instructeur est là pour que ses étudiants apprennent à plonger. En d’autres termes, le candidat progressera à son propre rythme – plus rapidement ou plus lentement en fonction du temps qu’il lui faut pour devenir un plongeur sûr qui plonge régulièrement.

Pour le cours PADI Open Water Diver, l'instructeur enseigne les bases de la plongée sous-marine. Le début est en piscine, ou dans des conditions similaires, et la progression se fait vers un milieu naturel (océan, lac, carrière, etc.) au fur et à mesure de l'assimilation des connaissances de base par le candidat-plongeur.

Voici un aperçu du contenu du cours de base pour obtenir la certification: 

Nombre de plongées: Cinq plongées en milieu protégé et quatre plongées en milieu naturel.
Développement des connaissances théoriques: Cinq séances.
Pré-requis: 13 ans pour les Juniors Open Water Diver et 15 ans pour les Open Water Divers. Une bonne santé, une capacité physique raisonnable et une aisance dans l'eau sont nécessaires.
Supports pédagogiques essentiels: ensemble de documents de cours par PADI Open Water, le video ou DVD PADI Open Water et un carnet de plongée.
Équipement devant être utilisé pendant le cours: masque, palmes, tuba, bonbonne de plongée, détendeur, gilet stabilisateur, manomètre immergeable et protection thermique (en fonction de l'environnement local).

L'obtention de la certification PADI Open Water Diver n'est qu’un début. De fabuleuses destinations de plongée, des personnes passionnantes, des aventures inégalées et une tranquillité rare attendent le nouveau plongeur sous-marin. Avec le temps, ses opportunités s'élargissent car il acquiert de l'expérience et peut continuer sa formation en suivant des niveaux de cours plus élevés.

La photographie numérique sous-marine

La photographie numérique sous-marine ajoute énormément au plaisir du plongeur sous-marin. Elle a rendu la prise de vues au-dessus et en-dessous de la surface de l'eau plus facile que jamais. PADI offre des cours, où on apprend comment prendre des photos rapidement et facilement. C'est tout ce que le plongeur doit savoir pour obtenir de bons clichés numériques subaquatiques en suivant des étapes simples. En général, les photos sont phénoménales.

Les publications

Des documents en couleurs et toujours mis-à-jour, comme l'Encyclopedia of Recreational Diving expliquent clairement tout ce que le plongeur veut savoir sur la plongée-loisir. Peu importe qu'il soit un nageur, qu'il plonge en apnée, qu'il soit un plongeur récemment certifié ou un plongeur expérimenté, ces ressources essentielles lui montrent ce qu'il doit savoir sur le style de vie, l'environnement aquatique, l'équipement, les propriétés physiques du monde subaquatique et la physiologie de la plongée.

La eTPL

Avec les progrès électroniques, les plongeurs d'aujourd'hui bénéficient de la prochaine génération de planification de plongée. La eTPL. C'est une version électronique de la table de plongée la plus populaire, la Table de Plongée-Loisir (TPL). Elle permet de planifier une plongée, un intervalle de surface
minimum et la profondeur maximale – tout cela en appuyant simplement sur quelques boutons. C'est rapide. C'est facile. C'est précis. C'est merveilleux et très utile.

Programme de plongée

"Du temps sous l'eau – Je n'en ai jamais assez" est un commentaire souvent entendu de la bouche de plongeurs. La solution est de passer à l'air enrichi (nitrox) afin de rester au fond plus longtemps. L'air enrichi permettra de continuer à regarder ce banc de dauphins, ou de prendre davantage de photos subaquatiques des plantes et des coraux. PADI offre un cours pour accéder à ce niveau particulier. 

Questions typiques:

Q: Quel équipement dois-je emmener pendant un séjour-plongées?

R: Tout l'équipement approprié à la région où vous plongez, sauf la bouteille de plongée et les plombs. Vous les louez généralement sur place. Si vous ne possédez pas encore tout votre équipement, la plupart des établissements de plongée ont du matériel en location (confirmez cela avant votre départ).

Q: Y a-t-il des restrictions sur l'équipement de plongée que je peux emmener avec moi?

R: Un couteau de plongée/outil pour couper doit être dans votre bagage en soute, pas sur vous. Certaines régions interdisent les couteaux de plongée ou ceux qui ont une certaine taille, et de nombreux pays interdisent l'équipement de pêche au harpon. Généralement, vous n'emmenez pas la bouteille de plongée lorsque vous voyagez en avion, mais si vous l’emportez pour quelle que raison que ce soit, elle doit être dépressurisée et sa valve démontée.

Q: Et en ce qui concerne les bagages en excès?

R:  À ce jour, certaines compagnies aériennes font payer un supplément pour les bagages de plus de 22 kg, vers la plupart des destinations. Il se peut que vous deviez payer un supplément pour votre sac de plongée (qui peut peser jusqu'à 31kg) si vous avez de nombreux accessoires (par exemple un appareil photo de taille importante). Pour l'équipement typique nécessaire pour les destinations où l'eau est chaude, il n'est pas difficile de rester dans la limite des 22 kg. Un bagage en excès vous coûtera un supplément, même si le poids des bagages ne dépasse pas le poids total autorisé. Rappelez-vous
que vous pouvez répartir le poids de votre équipement dans plusieurs sacs pour rester dans les limites et, une fois arrivé à destination, mettez tout votre matériel dans votre sac de plongée. Le poids total autorisé et le coût varient en fonction de la compagnie aérienne et de la destination. Les compagnies aériennes changent actuellement tous leurs critères en rapport avec les bagages. Il faut vérifier avec votre compagnie avant votre départ.

Q: Que dois-je emmener d'autre?

R: Votre carte de certification, votre carnet de plongée, de la crème solaire (en soute), votre passeport (pour les voyages internationaux) ou votre carte d'identité, des médicaments contre le mal de mer (si vous en avez besoin), et un maillot de bain. Gardez avec vous tous les médicaments qui vous sont prescrits par votre médecin traitant (avec une photocopie de la prescription), une solution nettoyante pour lentilles de contact (en soute), etc. au cas où vos bagages vous parviendraient en retard. Pour certaines destinations, un adaptateur de courant peut être utile.

Q: La plongée nécessite-t-elle des permis spéciaux?

CC0747 Scuba Diving Sign Symbol par stencileaseR: La plupart du temps, non, mais il existe quelques régions qui exigent des permis. Généralement, ils sont faciles à obtenir et c’est le PADI Dive Center ou le Resort local qui s’en charge. On les reconnaît par le pictogramme d'un plongeur ou le drapeau rouge à ligne blanche diagonale représentant la plongée sous-marine. Dans une ou deux régions, notamment au Moyen-Orient, les permis ne s’obtiennent pas rapidement. Si vous n'êtes pas certain des conditions requises concernant les permis, vérifiez auprès de votre spécialiste en séjours-plongées.

Q: Et en ce qui concerne les précautions médicales spéciales?


R: Ce n'est généralement pas une préoccupation pour la plupart des destinations populaires de plongée. Suivez les conseils établis par votre pays d'origine concernant les voyages.

Q: Comment réserver un séjour?

R: La plupart des centres PADI proposent des opportunités de voyages
.

Le plongeur National Geographic                                             

National Geographic Diver est une organisation créée par le magazine américain National Geographic qui offre un programme de perfectionnement pour une élite d'explorateurs, d'aventuriers et de conservationnistes. La compréhension et l'entraînement acquises par ce programme améliorent la connaissance du plongeur et haussent ses talents à un nouveau niveau. 

Le plongeur revoit les leçons de base et les informations sécuritaires du cours Open Water Diver course. De plus :

. Il est introduit à l'environnement mondial pour la plongée sous-marine et aux opportunités d'interaction avec l'almanach de National Geographic Diver.

. Il apprend à ajuster précisément sa flottabilité afin de se déplacer et manœuvrer avec attention dans un univers aquatique délicat.

. Il apprend à observer les alentours afin d'obtenir le maximum d'expérience de chacune de ses plongées.

. Il acquiert une expérience pratique en réunissant des informations et en collectant des images afin de créer une représentation visuelle de chaque site de plongée tout en détaillant ce qu'il a aperçu lors de ses observations. Ce peut être un carte, un graphique, un sketch, un diagramme, une photo ou un video. 

. Il améliore son sens de navigation et son habilité à retrouver son chemin sous l'eau en utilisant un compas et des références naturelles.

. Il apprend à partager ses découvertes avec d'autres plongeurs et devient ainsi un vrai ambassadeur de la vie sous-marine.

 

* informations personnelles et des site de PADI et National Geographic

 

La collection de photos sous-marines, de ce site, totalise 185 photos dont 110 ont été captées lors de plongées sous-marines dans la mer des Caraïbes près des îles Cayman par le Dr. Peter Vaktor, et 75 photos prises dans les mers autour de Puerto Rico et des îles Galapagos par Victor Batista.

Voici quelques photos de ces collections que l'on retrouvera aux pages suivantes: