dimanche 12 février 2006   
le monde musulman
Confiant


 

Mon ami Mansour, en réponse à un de mes récents messages, fait le point sur le monde arabe et le monde musulman. Je crois que ce qui suit peut éclairer quelque peu nos lanternes :

 

« Je suis d'accord avec toi qu’aucune nation ne peut accuser les actions des autres de ses faillites. La société algérienne a beaucoup à se reprocher aussi bien dans le passé qu'aujourd'hui. Personne ne l’a obligée d'accepter la prise de pouvoir de Ben Bella ou de Boumediene. Personne ne l’a obligée de voter pour un président comme Bouteflika, qui est encore pire que le roi du Maroc ou les présidents de la Tunisie et de l'Égypte dans le domaine de la promotion des libertés individuelles et de la pluralité politique. Mais une fois de plus, je te demande comment se fait-il que pendant tout ce temps, durant lequel le monde occidental prétend être en grand danger face au terrorisme islamiste mondial, les mouvements démocratiques dans les pays comme le Maroc, la Tunisie, l'Égypte et surtout en Algérie ne reçoivent aucune assistance, aussi bien politique que financière, pour les aider justement à endiguer cette vague islamiste.

 

Il y a des milliers d'organisations démocratiques privées à travers tout le monde arabe qui végètent aujourd'hui. Combien d'assistance ces organisations reçoivent-elles des pays occidentaux aujourd'hui ? Où est l'aide del'Occident aux organisations pour la protection des droits des enfants et surtout des femmes dans le monde arabe ? Où est l'aide occidentale à toutes les associations locales dévouées à alléger les douleurs des familles pauvres et démunies ? Dans ce domaine en particulier, n'est ce pas étrange que les seules organisations, qui ont les fonds nécessaires pour apporter l'assistance à ces pauvres gens, sont justement les associations affiliées aux mouvements islamistes extrêmes à travers le monde arabe et même musulman ?

 

Si je me souviens bien la guerre froide a été gagnée grâce notamment au plan Marshall en Europe et à tous les efforts d'aide économique à travers toute l'Asie. Face a ce nouveau fléau d'extrémisme islamique ne sommes nous pas face au même genre de conflit que celui que nous avons vécu durant les années 50-70 face a l'Union Soviétique. Oh! il ne fait pas de doute que ce vent islamiste à travers le monde arabe aujourd'hui n'ébranlera pas du tout le mode de vie et la paix à travers tout le monde occidental. Mais il ne faut pas oublier qu'il y a toujours la bombe atomique des pauvres, à savoir la démographie. Aujourd'hui déjà, le monde musulman représente plus de 25% de l'humanité et dans les décennies à venir il représentera encore un taux plus important de l'humanité. 

 

Dans ton dernier message, tu m'accuses de confondre le monde musulman et le monde arabe. Tout d'abord, je te rappelle que je ne suis pas du tout un arabe. Je suis toujours fier de mes origines berbères. Ensuite je ne suis pas du tout un bon musulman comme tu le sais. Ceci étant dit, je crois que tu n'arrives pas à voir les liens étroits qui existent entre toutes les sociétés musulmanes du monde. Tu devrais savoir qu'il n'y a pas vraiment de culture arabe mais il y a une culture musulmane partagée non seulement par tout le monde arabe mais par le reste des musulmans à travers le monde. Même a l'apogée de l'ère musulmane, il ne faut pas oublier que ses valeurs socioculturelles étaient en fait imaginées et promues par des non arabes (il y avait des juifs, des persans, et même des berbères, sans parler des indous et des chinois ou même des italiens et des grecs). Et si je saute des problèmes stricts du monde arabe au problème général du monde musulman c'est qu'il est impossible de les séparer car l'avenir du monde arabe définira l'avenir de la culture musulmane à travers le monde entier. »

 

Claude Dupras