dimanche 12 février 2006   
les "cartoons" du Prophète
Gêné


 

En rapport avec la révolte du monde musulman sur les « cartoons » danois du Prophète Mohammed, mon ami Mansour m’a écrit un message où il exprime bien son analyse de la  question. Le texte est un peu long mais je crois qu’il a une position valable qui mérite d’être partagée, et je recommande à mes lecteurs de la lire : 

 

« Claude

 

En rapport avec la controverse initiée par un journaliste du Danemark, je suis absolument subjugué par non seulement la réaction non réfléchie des musulmans à travers le monde entier mais aussi par la levée des boucliers du monde occidental contre le soit-disant barbarisme des musulmans, quelles que soient leurs couleurs.

 

Tout d'abord, je n'arrive pas à comprendre les manipulateurs des foules musulmanes qui agissent comme s'il était préférable de sacrifier tous les musulmans jusqu'au dernier parce que les valeurs culturelles, comme interprétées par ces fous de Dieu (les islamistes), justifient la destruction totale de ce monde qu'ils prétendent défendre. Il ne fait pas de doute que le journaliste Danois savait exactement ce qu'il faisait. Il savait que le meilleur moyen d'enrager le monde musulman était de caricaturer le symbole même de cette culture et de cette religion à savoir le Prophète Mohammed. Il savait aussi que les Sunnis en particulier, depuis des siècles, interdisaient toute représentation du prophète. Mais ce journaliste a été bien plus loin pour justement encourager une réaction violente du monde musulman en représentant Mohammed comme, en fait, le précurseur d'Oussama Ben Ladden. A mon avis, il ne fait pas de doute que ce journaliste avait un objectif bien défini qui était de soulever tout l'Occident contre la culture musulmane en général. Il s'est considéré comme un véritable croisé défendant la survie de la chrétienté et de ses valeurs.

 

Mais ce qui m'afflige le plus, c'est de constater, une fois de plus, la déconfiture du monde arabe. Après que l'imam Danois ait fait le tour de toutes les capitales arabes pour prévenir des conséquences de la publication de ce genre de caricatures en Europe, la Ligue Arabe n'a pas levé le petit doigt pour dénoncer ce genre de propagande anti-arabe. Je crois que cela s’explique par le fait que la majorité des membres de cette ligue sont des inconditionnels des USA directement et d'Israël indirectement. Mieux encore, l'hypocrisie des régimes arabes a été encore plus loin, surtout en Arabie saoudite. Les autorités saoudiennes tout en gardant le silence absolu, officiellement bien entendu, ont tout de même permis à des imams saoudiens d'éditer des fatwas (note de CD : décret qui résulte d’une consultation juridique donnée par une autorité religieuse à propos d'une question nouvelle), dénonçant violemment la guerre religieuse occidentale contre l'islam, sans pour autant lever le petit doigt pour protester ouvertement. La maison des Saouds est supposée défendre l’Islam à travers tout le monde en tant que gestionnaire des lieux saints de l'Islam.

 

Mais comme on dit : "a quelque chose malheur est bon". Les fous de Dieu ont certainement fait du tort à la cause des musulmans à court et à moyen terme. Mais d'un autre côté, je crois qu’à cause de leur comportement honteux, tous les régimes arabes, du golf persique à l'Atlantique, seront une fois de plus affaiblis. À mon avis, ces régimes politiques arabes ont intérêt à préparer leurs valises. Ils ne peuvent pas gérer indéfiniment un conflit aussi important que le conflit des civilisations qui a déjà commencé.   

 

Mais parlons un peu de la gestion de cette crise construite de toutes pièces en Europe en particulier et en Occident en général. Pendant près d'une semaine, les « mass-medias » occidentaux ne savaient pas comment gérer cette nouvelle crise porteuse de « news ». J'ai eu l'impression qu’ils marchaient sur des oeufs. Ils ne pouvaient pas dénoncer ouvertement la campagne lancée par ce journaliste danois tout en essayant de comprendre la réaction violente du monde musulman. Tout à coup, la Communauté Européenne est venu officiellement à la défense de la soit-disante liberté de parole et, par conséquent, du journaliste danois et a dénoncé les actes barbares des musulmans révoltés par les insultes de ce même journaliste. Subitement, les caricatures diffamatoires du Prophète ont été reproduites à travers toute l'Europe. Mieux encore, le président des USA se déclara ouvertement contre toute réaction de révolte violente des musulmans face à cette insulte monumentale. Puis, subitement, le débat a changé de « focus ». Il n'est plus question de savoir si les musulmans sont vraiment blessés mais plutôt de dénoncer l'hypocrisie des sociétés musulmanes, en général, et des sociétés arabes, en particulier, qui par réaction font la promotion de caricatures anti-juive et anti-chrétienne dans leurs presses.

 

Il y a tout de même du culot dans ce genre de raisonnement à double vitesse. Après tout, si cette presse occidentale était vraiment libre et objective, ne penses-tu pas qu'elle aurait dû tout d’abord demandé pourquoi le monde occidental, qui a crée tous les régimes arabes d'aujourd'hui, continue à les supporter alors qu'ils sont les instruments de l'émergence du fondamentalisme islamiste dans leur région ? Plutôt que de dénoncer les fatwas des imams Saoudiens, la secrétaire d'état aux affaires étrangères américaine a dénoncé l'Iran et la Syrie d'être derrière toutes les manifestations au Moyen Orient et même au delà. Quelle hypocrisie!!!. Personne n'a été tué en Iran ou en Syrie, par contre, il y a des dizaines de milliers de morts dans les pays comme l'Afghanistan et même Gaza que ni la Syrie ni l'Iran ne contrôle de près ou de loin. Et, comment expliquer les centaines de milliers de manifestants au Liban, aujourd'hui. 

 

Quelle est la résultante de toute comédie ? A mon avis, je crois que nous allons tout droit vers un conflit à moyen ou long terme. Je ne peux pas croire que les réserves pétrolières sont les seules motivations des acteurs de ce drame. Je crois plutôt, tout comme le disait Friedman le fameux journaliste du New York Times, que nous allons vers un conflit des civilisations. Je ne sais pas comment cette guerre va se dérouler mais je suis certain qu'elle ne se terminera pas durant  mon temps sur cette terre. Comme tu sais je ne suis pas du tout religieux mais, sortant de l'école cartésienne, je ne peux pas m'empêcher de conclure que nous allons tout droit vers une guerre culturelle a long terme entre une culture qui est actuellement au sommet de sa gloire et d'une culture qui ne veut pas disparaître.  Mansour » 

 

 

Je ne veux ajouter qu’un commentaire, pour l’instant, à celui de Mansour. En rapport avec qu’il appelle la soit-disante liberté de parole, je veux lui rappeler qu’elle est la base même de nos démocraties et ajouter qu’elle doit être utilisée cependant avec jugement, ce que, à mon avis, le journaliste danois n’a pas fait. Mansour conclue son raisonnement en faisant allusion à une guerre des civilisations. Cette question m’intrigue depuis quelques années et je me permets de référer mes lecteurs au résumé d’un livre que j’ai préparé en 2002 et qui traite de la question du conflit des civilisations « La troisième guerre mondiale a commencé ». Le sujet est encore d’actualité et peut être trouvé intégralement sur mon site Internet : www.claude.dupras.com.

 

Claude Dupras