mardi 28 février 2006   
le maire et le casino
Surpris

 

 

J’apprends que le maire de Montréal supporte le projet de relocalisation du casino de Montréal au bassin Peel. Il va ainsi contre les désirs d’un nombre croissant de personnes qui s’inquiètent avant tout de la santé des Montréalais et Montréalaises et de leurs familles.

 

Je suis surpris de la position du maire. Je crois qu'il pense à court terme sur ce sujet en favorisant les idées des promoteurs pour le développement de ce grand secteur de la ville car il est obnubilé par les retombées économiques et culturelles qui en découleront inévitablement. Je le comprends mais je ne l’appuie pas sur ce dossier car il n’est pas essentiel que le casino soit resitué pour que ce secteur ce développe. C’est un argument de promoteurs pressés de faire des sous. 

 

Je suggère que la ville se donne un instrument valable pour planifier intelligemment le développement de ce secteur avec un bon plan urbain préparé par une équipe d’urbanistes de la ville à laquelle le maire pourrait greffer quelques sommités du domaine, Elle n'a pas le droit de risquer qu'il se gâte en acceptant des idées farfelues qui me semblent irréfléchies.

 

Le maire Drapeau n’a jamais accepté, durant des années, que la ville de Montréal ajoute du fluor dans l’eau domestique produite par ses usines de filtration. Et cela malgré les pressions qui venaient de tous côtés, même des scientifiques. Il voulait à tout prix protéger la santé de ses commettants. Voilà une raison, entres autres, pourquoi il a toujours été réélu et maire de Montréal durant 30 ans. 

 

C’est une leçon pratique pour le maire Gérald Tremblay.

 

Claude Dupras