Un changement de cap à l'horizon

Accueil • Début
 

mercredi 16 août 2006

un changement de cap à l'horizon

Confiant


 

Je crois que les évènements qui surviennent en Irak, en Afghanistan, au Liban et ailleurs en Afrique vont faire changer à moyen terme la position d’Israël, des USA et des Britanniques. Bush et Blair peuvent être des obstacles à ce tournant, mais eux comme d’autres ne peuvent aller plus loin que ce dont ils sont capables. Ils me semblent rendus au bout de leur stratégie et de leurs tactiques qui se sont révélées néfastes et non productives. Ils devront inévitablement changer de cap sinon leur électorat leur fera voir la réalité.   

 

Il est clair que l’unilatéralisme sans négociation a échoué.

 

Les Israéliens utilisent le mot terroriste pour décrire chaque attaque de leurs adversaires. Ils reconnaîtront, petit à petit, que ce sont en fait des opérations de guérillas menés par des mouvements de résistance que l'on ne peut éliminer (ce fut de même durant la deuxième guerre mondiale pour la résistance française qui était qualifié de terroriste par l’occupant allemand qui a tout fait pour l'anéantir). Ils comprendront que la résistance est une solution véritable au déséquilibre entre leur forte armée et un adversaire qui est faible et vulnérable. Ils réaliseront que leurs dirigeants ont été motivés d’aller en guerre par leur frustration et leur colère découlant des attaques de guérilla du Hizbollah (et du Hamas quelques temps avant) et cela à l’encontre de leur bon jugement. Ils concluront que malgré une attaque brutale et disproportionnée au Liban, Israël n'a pu obtenir de résultat concret. Ils se rappelleront que leur pays a failli à la tâche dans sa guerre récente contre le Liban, qu'en 1982 il avait échoué en voulant éliminer l’OLP et assassiner Arafat et qu'en 1956 contre Nasser qu'il n’avait pu rencontrer son objectif de créer un nouvel ordre au Moyen-orient.

 

Les Israéliens ont été surpris que le Hamas soit élu démocratiquement à la tête de la Palestine. Ils constateront que le Hizbollah est devenu plus populaire aujourd’hui auprès des masses arabes libanaises qu’avant la guerre et que la colère du peuple arabe contre eux a grandi. Ils auront appris, à leur dépends, que l’on ne conquiert pas la paix avec la guerre. Donc, au lieu de chercher à imposer unilatéralement une solution à tout le monde, je crois que l’état d’esprit des Israéliens et de leurs alliés américains et anglais va changer. Ils voudront que la stratégie d’Israël mute dorénavant vers des pourparlers pour obtenir une solution finale avec le Liban et la Palestine. C’est la méthode à suivre pour obtenir la légitimité internationale… et la paix ! Yitzhak Rabin avait raison !

 

Claude Dupras