Les Pays-Bas

Accueil • Début • Le Sud et Delft • Amsterdam
 

 

L'eau est l'ennemie des Pays-Bas. Territoire du nord de l'Europe couvert de larges plaines, ce pays est aussi appelé communément la Hollande. L'eau est la composante la plus importante dans la configuration des terres, récupérées ou autres. La gestion des eaux évoque le bâtiment qui à lui seul symbolise le pays: le moulin.

Son nom signifie que le pays est bas par rapport au niveau de la mer. Sans la protection de digues gigantesques et de dunes naturelles, au moment des plus fortes marées ou des crues des rivières, plus de la moitié du pays se retrouverait sous l'eau. Le point le plus bas atteint -6,5 mètres près de Rotterdam. 

Les moulins sont indissociables du paysage néerlandais. Près de 1,000 moulins peuvent encore être admirés. Il y a deux sortes de moulins: Le moulin à vent de polder (territoire conquis sur la mer) sert à pomper l'eau des marécages et le moulin industriel sert à moudre, entre autres, le blé et est adapté aux besoins industriels. Le caractère venteux du pays favorise l'utilisation de moulins. De nos jours, les éoliennes poussent comme des champignons pour fournir l'électricité à un grand nombre de communautés.

Les Hollandais sont attachés à leurs traditions et on peut apercevoir des habitants en costumes traditionnels assister à des rituels encore conservés, comme la pesée du fromage.

Si le génie de Bosch, Vermeer, Rembrandt, Van Gogh a pu éclore c'est grâce au terreau rendu fertile par une tradition de qualité tout au long des siècles. Le passage des Pays-Bas au protestantisme poussa ces peintres de l'école picturale néerlandaise à développer des thèmes non-religieux.  Ce sont les corporations calvinistes qui sont à la base des formidables tableaux de groupe. Le XVIe siècle donna un essor artistique sans précédent à la Hollande. Le goût de la bourgeoise pour un art réaliste inflluence la méthode de peindre.  Le portrait, le paysage, les natures mortes et la vie intime des gens sont les sujets des œuvres remarquables des peintres flamands. Les musées néerlandais sont parmi les plus recherchés au monde.

En plus de la peinture, la réputation de qualité et de l'originalité des arts décoratifs du Pays-Bas dépasse ses frontières, tels: la faïence, la porcelaine, les carreaux de faïence, le mobilier, l'orfèvrerie, les horloges et les pendules, l'art nouveau, l'art déco, etc.

Ses villes aux réseaux de canaux, leurs maisons de briques hautes aux frontons de formes variées, leurs ports, la place qu'elles laissent à la bicyclette, leurs pistes cyclables qui les traversent en toile d'araignée, et encore... sont des endroits fort intéressants à visiter. Que ce soit Amsterdam, La Haye, Utrecht, de petites villes comme Delft ou ses digues, ses moulins, ses fromagiers, ses jardins de fleurs à l'infini, partout le visiteur est surpris et comblé. 

La tulipe a été importée de Turquie au XIVe siècle. Il y a cent ans, le chargé du jardin impérial entreprit de la cultiver sur les terres sablonneuses et humides le long de la mer du Nord entre Leyde et Haarlem. Le succès fut instantané et immense. Le marché  néerlandais des fleurs coupées est important car chaque jour y sont apportées 17 millions de fleurs. Elles sont vendues aux enchères. Le marché des bulbes est aussi florissant.

Depuis, 1949, l'association des bulbiculteurs organise l'Exposition florale nationale de Keukenhof. Chaque année, elle attire près d'un million de visiteurs. Flâner dans cette abondance de fleurs est vraiment agréable. Il faut y aller en mars et début d'avril pour voir l'éclosion de la plantation qui s'étend sur 32 hectares dans un parc où, à côté des parterres de fleurs, il y a des présentations spéciales dans des serres et des bâtiments. On dit que le meilleur moment est lorsque le soleil réapparait, juste après un nuage de pluie: les fleurs s'ouvrent alors à nouveau et il en sort une multitude de parfums.

Voici quelques autres photos:

Plus de 150 photos composent la collection "Les Pays-Bas" et peuvent être appréciées aux liens suivants:

Sud et Delft

Amsterdam