Ségolène, la reine

Accueil • Début
 

vendredi 17 novembre 2006

Ségolène, la reine

Surpris


 

C’est elle. Elle a gagné. Ségolène Royal a littéralement balayé ses adversaires en obtenant plus de 60% à l’élection primaire du parti socialiste français. Si elle devient présidente de la France, ce sera la première femme élue à ce poste important.

 

Comme je le disais dans un récent blog, elle a fait une très belle campagne et a su malgré quelques faiblesses maintenir ses appuis. Alors que les Français refusent encore de reconnaître que les élections sont devenues des campagnes d’images et d'illusions, l’élection de Ségolène le confirme. Malgré que ses adversaires aient fait de bonnes campagnes et qu’il était évident, à mon avis, que Dominique Strauss-Kahn était l’homme de la situation, les militants socialistes ont opté massivement pour madame Ségolène, C’est tout à son honneur. Elle a une superbe image. Mère de quatre enfants, bon passé, intelligente, belle, politicienne aguerrie, elle a toutes les qualités pour réussir. Dès l’annonce de son intention de se présenter à l’investiture socialiste, elle a grimpé au haut des sondages et a su y demeurer durant toute une année jusqu’à sa victoire d’hier. C’est un beau tour de force.

 

On peut se demander si les Français ou Françaises du centre ou de la droite politique sont prêts à voter pour la gauche qu’elle incarne. Il faudra attendre le choix du candidat de droite et juger s'il aura une image à la hauteur de son adversaire. De toute façon, je crois qu’elle sera au haut des premiers sondages. Pourra-t-elle maintenir le cap jusqu’au jour de l’élection en 2007 ? C’est une question intéressante qui piquera notre curiosité et nous fera suivre la campagne électorale française de près.  

 

On doit féliciter Ségolène Royal pour sa victoire et reconnaître qu’elle ajoute un aspect différent et positif à la politique française. Il était temps.

 

Claude Dupras

 

ps. En dégustant un vin "primeur " hier soir, un Français me disait qu'il serait surpris qu'elle gagne car il y a trop de "machos" en France. Si c'est vrai, ce sera un défi additionnel pour elle.