Safari à Hemmingford

Accueil • Début
 

vendredi 26 août 2005

Safari à Hemmingford

Inquiet


Le 23,  j'ai amené mes petits-fils, Cédric et Mikael, au Parc Safari de Hemmingford, Québec. Il est situé près de la frontière américaine à Lacolle et est 60 km de Montréal. Quelle révélation! J’ai découvert là un bijou de parc qui a été planifié avec intelligence, beaucoup de connaissances et une sensibilité pour les animaux et le public. Je suis convaincu que les créateurs de ce parc ont fait de vrais safaris en Afrique avant de le lancer.

 

Je suis allé, il y a deux ans, en Tanzanie, Zambie et au Zimbabwe pour un safari photos et j’ai constaté que la plaine africaine était le domaine des animaux sauvages et que nous étions, en fait, les invités dans leur domaine. Par exemple, en revenant à nos lodges, après le dîner, nous étions protégés par des gardes au cas d’une rencontre fortuite avec une bête sauvage. Il n'y avait pas de clôture. À Hemmingford, c’est la même approche. Les animaux sont les plus libres possible et non en cages comme dans les zoos traditionnels. Le Parc Safari est leur domaine au Québec.

 

Un trajet de 5km en auto à travers la section aventure du parc permet de voir les animaux s’approcher des automobiles. On y voit éléphants, girafes, et surtout des zébres, des bœufs d’eau, des lamas, des bisons, des cerfs, des emeus, des chameaux, des autruches, etc… s’approcher et venir prendre la nourriture que leur offrent les visiteurs. Les autos ont les fenêtres, les portes coulissantes, et les portes arrières complètement ouvertes. Elles sont remplies d’enfants, d’adolescents et de parents. 

 

En voyant les animaux rentrer leurs longs et gros museaux dans les voitures, pour quérir de la nourriture, avec un air si doux qu’on ne pourrait jamais deviner que ce sont des animaux sauvages, j'ai pensé aux deux incidents malheureux de la semaine dernière aux USA. Le premier, lorsqu'un tigre, retenu par son maître, qui depuis des années ne bronchaient jamais lorsque des jeunes s’approchaient pour prendre une photo avec lui, a soudainement sauté sur une jeune fille pour la tuer. Et cet autre incident avec un chimpanzé enjoué qui aussi était très amical depuis toujours avec les visiteurs et qui d’un coup de patte a arraché la moitié du visage d’un jeune garçon. Qu’arriverait-il si tout à coup, à cause d’un bruit non familier ou pour toute autre raison, un des gigantesques animaux de la section aventure du Parc Safari réagissait violemment. Ce pourrait être fatal. Je ne comprends pas les autorités du parc de tolérer cette situation. Et même si des affiches rendent responsables les visiteurs s’il y a un problème, je crois que c’est la responsabilité des propriétaires du parc de s’assurer que les visiteurs agissent avec précaution.

 

Quant à la partie du parc pour les félins, les singes et d’autres, les visiteurs peuvent les voir dans leur univers en passant sur des passerelles élevé qui traversent les territoire des ours noirs, des chimpanzés, des hyènes, des loups arctiques, des lions, des tigres de Sibérie, du Bengale, des tigres blancs et plusieurs autres. Il y a aussi au sol des tunnels vitrés sur les lesquels les animaux viennent d’étendre. Cette partie du parc est très belle et sécuritaire.

 

Le parc comprend aussi une place d’Afrique, des jeux pour enfants, un centre de baignade, le parc des manèges,le sentier de l’agriculture, le jardin des oiseaux… C’est vraiment un endroit remarquable où amener la famille.

 

Il reste à le sécuriser totalement et le Parc Safari sera impeccable.

 

Claude Dupras