Sarkozy ou de Villepin

Accueil • Début
 

samedi 15 octobre 2005

Sarkosy ou de Villepin

Confiant


Tout un débat se prépare en France pour le choix du prochain candidat de la droite à l’élection présidentielle de 2007. D’un côté, il y a le ministre actuel de l’intérieur Nicolas Sarkozy et de l’autre, l’étoile montante, le nouveau premier ministre, depuis quatre mois, Dominique de Villepin, sans oublier l’actuel président Chirac qui peut toujours annoncer son intention de demander un troisième mandat. Voilà la situation telle qu’elle se présente à l’heure actuelle.

 

Je prends pour acquis que le président Chirac ne se représentera pas. La bataille sera donc entre les deux premiers cités.

 

Sarkozy et de Villepin sont dans le même parti l’UMP lequel est maintenant dirigé par Sarkozy qui en est devenu le président. Depuis, il a organisé le parti de manière à en faire un tremplin pour sa candidature. Aujourd’hui, il propose que le choix du candidat présidentiel soit décidé par le suffrage universel des 200,000 membres via Internet. Ceci requiert un changement aux règlements du parti. De l’autre côté, bien que n’ayant pas encore annoncé sa candidature, les amis de Villepin considèrent qu’il est dans la tradition gaulliste, « la rencontre d’un homme et du peuple », de choisir le candidat le plus représentatif auprès des Français et non seulement auprès des membres du parti.

 

Alors que Sarkozy est depuis longtemps le favori des Français, tel que montré dans les sondages, voilà de Villepin s’annonce comme un véritable challenger et dépasse aujourd’hui Sarkozy dans certains sondages.

 

De Villepin est bien connu dans le monde suite à sa présentation de la position de la France lors du débat aux Nations Unies sur la question de la guerre en Irak. Par contre, il est moins connu auprès de Français en ce qui a rapport aux affaires de la France. C’est un homme qui véhicule une image parfaite. Beau, élégant, intelligent, orateur, travailleur, il a une image gaullienne de la France (la France est un grand pays qui doit continuer à jouer rôle de premier ordre dans les affaires mondiales).

 

Par contre, Sarkozy est plus connu de ses compatriotes puisqu’il a déjà été ministre du budget sous Balladur, et ministre de l’intérieur et des finances sous Chirac. Il est un homme qui présente une image de politicien terre à terre qui frise le populisme. Il a toujours une solution qui semble réaliste aux problèmes du peuple français et sait l’exprimer clairement et avec conviction. Il veut que la France actuelle change et propose la rupture, ni plus ou moins, avec le système actuel qu’il juge avec raison vieillot et archaïque. Il touche les couches populaires qui depuis des années votaient Le Pen et qui semblent avoir trouvé en lui un homme providentiel qui va sortir la France du marasme. Ce faisant, il n’hésite pas à égratigner Chirac au passage et cela lui fait un certain tort auprès des Français. Sur le plan des apparences, la politique étant un commerce d’images et d’illusions surtout en période électorale, il accuse un déficit évident sur ce point par rapport à de Villepin. 

 

J’espère que le candidat de l’UMP soit choisi en tenant compte de toutes les qualités requises pour une telle candidature et non seulement sur la popularité momentanée de Sarkozy ou de de Villepin. Ce candidat doit gagner l’élection et c’est ce qui compte. Il faut rappeler à cet égard, la popularité de Jospin, candidat de la gauche, au début de la dernière élection présidentielle et qui finalement n’a même pas pu accéder au deuxième tour de cette même élection.

 

Claude Dupras