Si la tendance se maintient en France

Accueil • Début
 

jeudi 12 octobre 2006

 

si la tendance se maintient en France

Confiant


Les Français se choisiront un nouveau président en 2007. C’est une élection à deux tours. Le premier tour se fera vers le milieu avril et le deuxième 15 jours plus tard. Les noms des candidats choisis par les partis et ceux des individus pouvant se conformer à la loi électorale apparaîtront sur le bulletin de votation du premier tour. Les deux candidats qui remporteront le plus de voix s’affronteront au deuxième tour. En 2002, les finalistes furent Jacques Chirac de la droite et Jean-Marie Le Pen de l’extrême-droite. À la surprise générale, ce dernier dépassa Lionel Jospin, le candidat socialiste, au premier tour.

 

Le choix des candidats des principaux partis pour la prochaine élection s’avère des plus intéressants.  À gauche, il y a plusieurs partis :

 

Le parti socialiste : Ses membres choisiront leur candidat d’ici la fin de novembre. Trois personnes, que l’on peut qualifier de poids lourds, sont sur les rangs : Ségolène Royal, ex ministre de l’environnement, Laurent Fabius, ex premier ministre et Dominique Strauss-Khan, ex ministre de l’économie. À ce jour, les sondages scientifiques montrent que Ségolène Royal est hautement favorite dans l’opinion publique et il me semble qu'elle sera élue la candidate des socialistes.

 

Les verts : Ils présenteront l’ex ministre Dominique Voynet. C’est une femme intelligente et engagée. Malheureusement, la popularité des verts est à la baisse.

 

Les adhérents de l’extrême gauche : Ils discutent actuellement de la possibilité d’une candidature antilibérale unique pour les représenter. Les candidats possibles sont José Bové, du mouvement des agriculteurs, Olivier Besancenot, du groupe marxiste-léniniste, et Marie-Georges Buffet, secrétaire du parti communiste. De toute façon, séparés ou unis, ces partis divisent la gauche et risquent d’enlever les votes au candidat socialiste pour qu’il se qualifie au deuxième tour, comme en 2002.

 

À droite, il y a :

 

Le président Jacques Chirac. Sera-t-il à nouveau candidat ? Il dit vouloir donner sa réponse vers février 2007. Je crois qu'il ne demandera pas un nouveau mandat.

 

L’Union pour un mouvement populaire (UMP) : C’est le parti de la majorité actuelle de Chirac, dirigé par Nicolas Sarkosy. Ce dernier à annoncé qu'il sera candidat en janvier lorsque les membres du parti choisiront leur candidat. À ce jour, Sarkosy est nettement en avance, mais plusieurs grenouillages dans l’ombre indiquent que l’actuel PM Dominique de Villepin, qui regrimpe actuellement dans les sondages, vise aussi la candidature. La ministre de la défense Michèle Alliot-Marie dit réfléchir sérieusement à se porter candidate prétextant qu’elle est la seule capable de battre Ségolène Royal. J'ai l'impression que Sarkosy sera choisi, malgré les bonzes du parti, car il a fait un très gros travail à ce jour et a l’appui des militants du parti.

 

L’Union pour la démocratie Française UDF : François Bayrou en est le chef et sera candidat. Il n’a aucune chance et peut espérer un maximum de 8% des voix.

 

À l’extrême droite, il y a le Front National : Jean-Marie Le Pen représentera à nouveau son parti. Il peut obtenir jusqu’à 15% des suffrages mais je ne crois pas qu’il réussira à nouveau le coup de 2002 en se rendant au deuxième tour. Sarkozy vise son vote et semble réussir à en décrocher un grand nombre.

 

Il est difficile de prévoir les résultats en France. Il faut se rappeler que quelques heures avant le dévoilement des résultats du premier tour en 2002, les sondeurs avaient prédit que Jospin serait premier. Il ne s’est même pas qualifié. Il en fut de même lors d’élections précédentes. Nonobstant cela, n’ayant que mon pifomètre à ma disposition et ayant appris que la politique est un commerce d’images et d’illusions, je crois que le deuxième tour se jouera entre Ségolène Royal, pour la gauche et Nicolas Sarkosy pour la droite, et que Sarkosy l’emportera. On ne pourra pas dire que je ne m’avance pas le cou !

 

Cette forte impression me vient de mes conversations personnelles dans le sud-est de la France avec un grand nombre de Provençaux. J’entends des gens qui ont voté Le Pen, la dernière fois, qui disent opter maintenant pour Sarkosy. Des gens qui ont voté à gauche m’annoncent qu’ils pensent aujourd’hui se rallier à lui et des gens de la droite qui affirment avec conviction qu’il est le seul capable de brasser la France qui en a vraiment besoin. J’ai fait longtemps de la politique et j’ai connu un très grand nombre d’homme politiques. Je dois dire que Sarkosy en est un hors de l’ordinaire. Il parle avec une franchise inhabituelle pour un politicien et propose des solutions réalistes et osées aux problèmes actuels qui engorgent les Français. C’est un homme d’action, intelligent, logique, fonceur, courageux, rassembleur et unique. Bon tribun, il a un discours sérieux, clair et compréhensible par tout le monde. Il ne s’accroche pas dans les fleurs du tapis.

 

Donc, si la tendance se maintient, Nicolas Sarkosy sera le prochain président de la France.

 

Claude Dupras

 

Ps. Ces campagnes pour la nomination des candidats et pour l'élection seront très intéressantes et j'encourage tous mes lecteurs à les suivre de près. Pour ma part, je compte écrire plusieurs blogs sur ce sujet. So keep posted !