Un essai atomique de trop

Accueil • Début
 

mardi 10 octobre 2006

Un essai atomique de trop

Inquiet


 

Le test nucléaire d’hier en Corée du Nord peut faire peur car il a été exécuté nonobstant la requête du Conseil de sécurité de l’ONU et des pays du monde.

 

Je blâme le président Bush et son gouvernement de nous avoir placés dans cette situation. Dès le début de son premier mandat, Bush, dans son discours de l’Union devant le congrès américain, a établi qu’un « axe du mal » menaçait la planète. Il était composé, selon lui, de l’Irak, de l’Iran et de la Corée du nord. Au lieu de poursuivre les efforts du président Clinton, qui avait délégué sa secrétaire d’état, Maguerite Albright, pour rencontrer le principal dirigeant de la Corée du Nord, Kim Jong-il, et les autres afin d’ouvrir des négociations pour assainir les relations avec ce pays qui ressemble aux ex régimes socialistes soviétiques à parti unique, Bush a mis carrément fin à cela et a décidé de les confronter. 

 

La rencontre de Madame Albright s’était révélée importante pour la Corée du Nord car ce pays voulait ouvrir des relations bilatérales avec les USA. Suite à cette rencontre, un dégel s’est effectué entre les deux Corées (Nord et Sud) et des échanges de familles eurent lieu ainsi qu’une aide importante de la Corée du Sud pour les populations du Nord. L’évolution des relations semblaient sur la bonne voie.

 

Depuis la décision de Bush, la situation s’est envenimée au point que nous avons appris le test nucléaire d’hier. 

 

Tous les pays du monde ont maintenu, durant le régime du bloc soviétique, des relations diplomatiques avec les pays communistes tout en dénonçant leurs systèmes totalitaires. Il en est de même aujourd'hui avec la Chine. Bush aurait pu agir de la même façon avec la Corée du Sud. À la longue, il aurait probablement obtenu un succès similaire à celui de l’ex président Reagan qui a été témoin de la chute du mur de Berlin et de celle des régimes soviétiques.  Bush continue ses tirades contre l’Iran et si je me fie à ce que nous venons d’apprendre, l’Iran gagnera son point en rapport avec ses recherches nucléaires. Où en serons-nous rendus alors ? L’essai atomique d’hier devrait nous faire réfléchir sur les effets de la confrontation. 

 

Claude Dupras