Les Comeau


Chronique familiale de l’ancĂŞtre Pierre Comeau 

Pierre Comeau est probablement arrivĂ© en Acadie vers 1632 sur le bateau de Razilly. Il Ă©pouse Rose Bayols vers 1649, Ă  Port-Royal. En 1686, il est toujours Ă  Port-Royal avec deux de ses fils, Pierre et Antoine qui demeurentavec lui. Ilest français mais on ne connait pas sa ville d’origine. Tonnelier de mĂ©tier, il pratique une occupation indispensable en ces temps-lĂ  puisque toutes viandes et poissons doivent ĂŞtre emballĂ©s dans des barils de sel pour conservation afin d’être exportĂ©s vers la France.

Deux des six enfants du couple sont importants pour nous. Le premier, Pierre » l’aĂ®nĂ© « , dit l’esturgeon, naĂ®t en 1653 et Ă©pouse, vers 1677, Jeanne Bourg, nĂ©e aussi en 1653 et fille d’Antoine Bourg et d’Antoinette Landry. Ils vivent une partie de leur vie dans le haut de la rivière Port-Royal. Il dĂ©cède Ă  Port-Royal, le 8 avril 1730, et laisse dix-neuf enfants dont onze filles et huit fils.

En 1702, AbrahamépouseMarguerite Pitre, née en 1684, fille des ancêtres Jean Pitre, dit Bénèque, et Marie Pesselet.

Quant Ă  Jeanne Comeau, nĂ©e vers 1662, elle Ă©pouse, entre 1674 et 1678, Étienne HĂ©bert, nĂ© en 1654 Ă  Grand-PrĂ©, fils d’Étienne HĂ©bert et de Marie Gaudet. Leur ferme est situĂ©e Ă  la Rivière-aux-Canards. Au recensement acadien de 1686, ils font partis des dix familles Ă©tablies Ă  la Baye des Mines. Etienne HĂ©bert a 32 ans et Jeanne Comeau a 24 ans. Étienne est inhumĂ© Ă  Saint-Charles des Mines, le 2 novembre 1713.

On voit le nom de l’ancĂŞtre Pierre Comeau pour la dernière fois, au dernier grand recensement du XVIIe siècle en Acadie, fait en 1686, par l’intendant de Meulles.

Le patriarche Pierre » Commeaux » trĂ©passe vers 1691, Ă  plus de 90 ans.

L’histoire de Pierre Comeau et de ses descendants a Ă©tĂ© Ă©tablie sur 14 gĂ©nĂ©rations.

Loader Loading...
EAD Logo Taking too long?

Reload Reload document
| Open Open in new tab