Alpes-de-Haute-Provence


Les Alpes-de-Haute-Provence

Le dĂ©partement des Alpes-de-Haute-Provence, qui prit ce nom en 1970, est situĂ© entre la Provence et les Alpes du Nord. En remontant la route NapolĂ©on, ses vallĂ©es, gorges et montagnes sont Ă©tagĂ©es de 500 Ă  4,102 m d’altitude.

. L’histoireLe dĂ©partement des « Basses-Alpes Â» est l’un des 83 dĂ©partements crĂ©Ă©s Ă  la RĂ©volution française, le 4 mars 1790. Il englobe le nord-est montagneux de la Provence, et a Ă©tĂ© amputĂ© du canton de Saut lors de la formation du Vaucluse en 1793.

Limitrophe de l’Italie, le dĂ©partement des Alpes-de-Haute-Provence est entourĂ© par les dĂ©partements des Alpes-Maritimes, du Var, de Vaucluse, de la DrĂ´me et des Hautes-Alpes. Il peut ĂŞtre divisĂ© en trois zones de relief, de climat, de peuplement et d’Ă©conomie :. Les plateaux, collines et vallĂ©es de Haute-Provence, qui regroupent un tiers de la surface mais deux tiers de la population.

. Les PrĂ©alpes, zone de montagne intermĂ©diaire aux vallĂ©es encaissĂ©es et aux villages très enclavĂ©s ;

. Les Grandes Alpes, regroupent lĂ  les vallĂ©es de l’Ubaye, de la Blanche et du haut Verdon, oĂą l’Ă©conomie vient du tourisme de montagne.  
Ces vallĂ©es de haute montagne offrent avec le Parc National de Mercantour une des plus grandes rĂ©serves naturelles europĂ©ennes. 

. Le climatLe climat des Alpes-de-Haute-Provence est un climat mĂ©diterranĂ©en dĂ©gradĂ© par l’altitude et la latitude. Les hivers y sont très rigoureux et les Ă©tĂ©s orageux. Les caractĂ©ristiques du climat sont: un air sec et très peu de brouillard, des prĂ©cipitations peu frĂ©quentes, des orages frĂ©quents en montagne l’Ă©tĂ©, le soleil près de 2850 heures par an, des hivers frais et lumineux, des Ă©tĂ©s très chauds Ă  peine tempĂ©rĂ©s par l’altitude. L’Observatoire de Haute-Provence, un des plus grands observatoires d’Europe continentale, est un centre de recherche en astronomie très actif.

. La populationLe dĂ©partement des Alpes de Haute-Provence est l’un des moins densĂ©ment peuplĂ©s de France, Ă  peine plus de 20 habitants par km².

La moitiĂ© des communes a moins de 200 habitants, 17 communes en ont moins de 50, et de nombreux hameaux ont Ă©tĂ© abandonnĂ©s. Les villes sont de taille modeste : seuls Digne et Manosque dĂ©passent les 20,000 habitants. Les arrondissements de Barcelonnette au nord et de Castellane sont les deux arrondissements les moins peuplĂ©s de France (les seuls de moins de 10 000 habitants).

. L’Ă©conomieJusqu’assez rĂ©cemment, l’Ă©conomie des Alpes de Haute-Provence Ă©tait dominĂ©e par l’agriculture, mais depuis ces dernières dĂ©cennies le tertiaire a pris le dessus. L’industrie est minoritaire.

L’agriculture a eu une place très importante et est devenue beaucoup plus spĂ©cialisĂ©e et orientĂ©e autour des fruits, des cĂ©rĂ©ales et des produits Ă  haute valeur ajoutĂ©e (miel, parfums, cosmĂ©tiques, olives). Les espèces cultivĂ©es sont tempĂ©rĂ©es, surtout en altitude, et mĂ©diterranĂ©ennes comme Ă  Forcalquier, le pays de la truffe, qui propose une culture plus provençale; le climat y est plus doux et l’on y trouve collines et vignobles.

Le dĂ©partement est principalement montagneux, et le tourisme s’est dĂ©veloppĂ© essentiellement autour des curiositĂ©s naturelles, du patrimoine et des sports de plein air, qu’ils soient aĂ©riens (planeur, parapente), terrestres (randonnĂ©e Ă  pied, Ă  vĂ©lo ou Ă  cheval) ou aquatiques (sports nautiques ou d’eau vives). La rive droite des Gorges du Verdon, de renommĂ©e mondiale, peut ĂŞtre descendue en raft ou en canyoning et est un site d’escalade. Ă€ l’est, c’est le Colorado français. Au sud,  les Gorges offrent des paysages saisissants de lacs, canyons et de larges horizons cultivĂ©s et de champs de lavande  sur le plateau de Valensole. Air pur, eaux propres, faunes et flores protĂ©gĂ©es, la nature est intacte dans les pays du Verdon.Le thermalisme Ă  GrĂ©oux les Bains, les faĂŻences artisanales Ă  Moustiers Ste-Marie, les vestiges palĂ©olithiques et celtes, l’histoire et l’activitĂ© de l’homme s’inscrivent en harmonie avec la richesse des paysages.

Les sports d’hiver se pratiquent dans les vallĂ©es de l’Ubaye, de la Blanche et du haut Verdon, par exemple Pra Loup , Le SauzeVal d’Allos ;

Les curiositĂ©s naturelles, en particulier gĂ©ologiques, en grande partie regroupĂ©es dans une rĂ©serve qui est la plus grande d’Europe, sont abondantes dans le dĂ©partement. BarrĂŞme, riche en sites fossilifères, a donnĂ© son nom Ă  une Ă©poque de l’ère secondaire, le BarrĂŞmien.

. L’architecture

IsolĂ©e et rurale, la Haute-Provence a gardĂ© de nombreux vieux villages et vielles constructions typiques de l’architecture provençale.

Le plus remarquable des monuments des Alpes-de-Haute-Provence est le monastère de Ganagobie qui abrite une communautĂ© de moines bĂ©nĂ©dictins de la congrĂ©gation de Solesmes. Datant de plus de 1000 ans, il a d’extraordinaires mosaĂŻques du XIIe siècle, une architecture romane, et ses vitraux crĂ©Ă©s par le moine dominicain Kim En Joong. Plus de 100 000 personnes le visitent chaque annĂ©e.

On trouve également la citadelle de Sisteron ainsi que la cathédrale de Forcalquier ou encore plusieurs villages classés « plus beaux villages de France ».

. Les communes

Les communes, villages et villes des Alpes-de-Haute-Provence sont diffĂ©rents et offrent chacun leur intĂ©rĂŞt particulier, leur beautĂ© respective, la qualitĂ© de vie de leurs habitants et les produits de leur terroir. Parmi ceux qu’il faut visiter, on trouve: BarcelonnetteForcalquierBarrĂŞmeGrĂ©oux les BainsBanonMoustiers Ste MarieValensoleDigne les BainsCastellane,CĂ©resteManosqueLes MĂ©esPeyruisPierrevertSaint Etienne les OrguesSaint Michel l’ ObservatoireSainte TulleSeyne les AlpesSimiane la RotondeUvernet-FoursVilleneuveVolonneVolx et plusieurs autres.

En cliquant sur les noms des communes, villages ou villes mentionnĂ©s prĂ©cĂ©demment, on trouve tous les renseignements en rapport avec les directions, les descriptions, les distances, les choses Ă  visiter et Ă  voir, les loisirs, l’artisanat, les produits, les animations, les fĂŞtes, l’hĂ©bergement et les villages voisins.