14 juin 2009


Cette conversation porte sur l’Ă©lection iranienne de juin 2009

Le 14 juin 2009

Mansour

Mon cher ami ,

J’aime bien ton dernier message. Il ne fait pas de doute que seul un musulman sera president de la republique iranienne pendant des siecles, tout comme tous les chefs d’etat de tout le monde occidental, judeo-chretien.

Je suis surpris que tu énonces une telle affirmation qui à mon point de vue devient de plus en plus insensée avec le temps qui passe. Il n’y a pas tellement longtemps, on pensait que jamais un noir deviendrait président des USA. Pourtant en 2008 c’est devenu une réalité. Je gagerais ma maison en France contre une à Tipaza, que d’ici 20 ans un musulman deviendra président des USA. N’oublie pas que, de plus en plus, la religion ne veut plus rien dire pour un nombre grandissant d’Américains. C’est de même au Québec. Le joug religieux sur nos vies a disparu.

Laisses moi te ;poser quelquess questions concernant la republique iranienne d’aujourd’hui. Tout d’abord est ce que les candidats aux elections presidentielles iraniennes ont ete empeches de mener leurs campagnes electorales comme bon leur semble.

Non.

Est ce que les candidats a ces elections avaient les memes objectifs politiques. A ce que je sache le candidat moussavi par exemple representait les interets du bazar de teheran alors qu’amadinejad representait les interets des pauvres de l’iran, comme il n’a toujours fait durant sa carriere politique.Je ne connais pas les inclinations des deux autres candidats, mais je crois que l’un d’eux representait une tendance fasciste et militariste.

Non.

Est ce que les canadiens ou les americains ou encore mieux les anglais ont eu de tels choix durant leurs dernieres elections.

Oui et mieux. Il y a eu des communistes, des trotskystes, des Écolos, des libéraux, des conservateurs, des représentants de riches, de pauvres, des imbéciles… La différence c’est que ceux qui veulent briguer les suffrages le font. Ce n’est pas une question de religion, ce qui à mon point de vue est « irrelevant », mais une question de liberté d’opinions.

Pour revenir a ta comparaison entre le regime iranien d’aujourd’hui et l’union sovietique du passe j’aimerai tout simplement te faire remarquer qu’a ce jour il n’y a pas une seule democratie occidentale capable d’accepter un candidat de religion musulmane serieux aux plus hautes fonction de la natio
n.

Oui c’est vrai, mais il y a, je crois, un gouverneur d’un état américain qui est musulman. De toute façon la religion ne compte pas, c’est la capacité de l’individu de bien servir qui compte. C’est ainsi au Canada et dans la majorité des États américains. Pas en Iran. Par exemple dans ce pays, un candidat qui voudrait abolir le pouvoir du Conseil Suprême serait empêché d’être candidat par qui ? Eh oui, le Conseil suprême ! Drôle de démocratie…

Mieux encore tous les jours, le congres americain commence avec un chretien ou meme un rabb in mais jamais avec un imam musulman, malgre le fait que plus de 7 millions d’americains sont musulmans( plus nombreux que la communaute juive aux usa).

Je te comprends de réagir ainsi, mais ce n’est pas la fin du monde. Il te faut comprendre le contexte et savoir qu’un jour, pas trop lointain, cela changera. Une chose est certaine, il y a beaucoup plus de liberté aujourd’hui pour un individu qui veut être candidat dans une élection d’un pays de l’Occident que dans un pays de l’Arabie. Au Québec, par exemple, un parti qui se moque de la démocratie est en liste, il se nomme le parti Rhinocéros. Nonobstant le ridicule de son argumentation, il peut briguer les suffrages. C’est cela la vraie liberté, la liberté totale. Durant la deuxième guerre mondiale, un député communiste a été élu député au parlement canadien. Le Canada n’a jamais banni quelque parti que ce soit ni qui que ce soit pour être candidat. Il se fie sur le peuple qui sait faire la part des choses

Que la civilisation occidentale le veuille ou pas la terre devient de plus en plus multi-polaire culturellement et politiquement. Par accident je suis tombe ce matin sur un programme de la chaine televisee publique PBS qui presentait les pensees d’une femme egyptienne d’origine, qui a apparemment publie plus de 40 ouvrages aux usa et qui est presidente de l’association « Arab women’s solidarity Association. Elle s’appelle Nawal El Saadawi .Elle est initialement docteur en medecine entre parentheses. Toute son intervention a tournee autour de la signification de la liberte d’ecrire et de communiquer. Et ce qui m’a le plus frappe par son intervention a ete le rappel a l’ordre concernant la definition de liberte. Elle nous a rappele tout d’abord que la definition de liberte d’expression ou de communication telle que percue par la grande majorite du monde occidental est en elle meme controllee par les objectifs politiques geopolitiques de la civ ilisation occidentale.

Elle a publié 40 ouvrages et elle se plaint de liberté ? Elle fait de l’interprétation, c’est évident, non ? Oui la géopolitique d’une civilisation joue sur l’opinion. Mais ce qui compte c’est la liberté de publier, quelque soit la civilisation. Ainsi, le lecteur d’une civilisation quelconque peut juger de la valeur des écrits en toute liberté. Il est peut être teinté dans son opinion par l’environnement où il vit, cela est normal. Mais à la longue, petit à petit, il vient à comprendre ce qui se passe ailleurs et développe un jugement indépendant.

Par exemple, meme les nationalistes arabes n’hesitent pas a utiliser l’expression « moyen orient » pour parler du monde arabe en general, mais en fait cette expression a ete definie par les anglais pour definir la situation du monde arabe a travers l’empire anglo-saxon.

Cela change quoi ? En France on parle de weekend. C’est anglais, et puis après. Si les Français comprennent et sont à l’aise avec cette expression anglaise, tant mieux pour eux. Que les Anglo-Saxons aient employé le terme Moyen-Orient pour définir un certain territoire, est-ce si grave ?

Le monde arabe etait en fait entre la mere patrie l’angleterre et la perle de l’empire anglo-saxon a savoir l’inde. Alors quand j’entends des gens comme toi, que je respecte enormement, parler de la dictature des mullahs a l’image du goulag de l’union sovietique que je ne peux m’empecher de croire que meme les gens les plus ouverts dans le monde occidental sont apres tout teinte par cette culture coloniale que nous trainons a ce jour.

Je suis surpris de cette affirmation de ta part. Je ne faisais que référer au système électoral de la Russie soviétique et de celui du Conseil Suprême de l’Iran. Il ne s’agit pas des goulags, il s’agit de processus électoral. Tu peux vanter tant que tu veux le système électoral de l’Iran, et je suis prêt à admettre qu’il est préférable à tout ce qui se passe ailleurs en Arabie, mais tu dois reconnaître qu’il est manufacturé pour assurer que l’Islam demeure la clef de l’avenir des Iraniens. Il reste à discuter, entre toi et moi, de la pertinence qu’une religion domine la pensée démocratique d’un peuple. Je n’y crois pas. Je l’ai vécu au Québec avec la religion catholique qui dominait nos politiques et j’en suis venu à la conclusion qu’une telle approche était fondamentalement injuste envers une très grande partie de notre peuple. Ce qui n’est pas bon pour tous, n’est pas bon !

A tres bientot j’espere.

Oui. Claude