le 13 juin 2005


Cette conversation porte sur l’histoire des mouvements de libĂ©ration des annĂ©es 60-70, de la crĂ©ation d’une sociĂ©tĂ© mixte en AlgĂ©rie, le dĂ©bat sur la constitution europĂ©enne en France et les guerres en Irak et en Afghanistan.

Le 13 juin 2005

Mansour: Cher ami Claude,

Il y a tellement de sujets a discuter avec toi ces
derniers temps que je n’arrivepas a choisir lesquels
je dois discuter avec toi. Il ne fait pas de doute par
exemple que nous sommes arrives a une impasse
concernant notre discussion vis a vis l’histoire des
movements de liberation dans les annees 60/70. Il
n’appartient ni a moi ni a moi de reecrire l’histoire
de cette periode. Tu as un point de vue que je ne
partage pas du tout et j’ai un point de vue que
visiblement tu ne partages pas. Nous allons donc
fermer ce sujet de discussion tout en respectant nos
points de vue respectifs.

Claude: Nous sommes deux solitudesJ. Peut ĂȘtre que la vĂ©ritĂ© se situe entre nos deux positions. Une chose est certaine, c’est que les rĂ©sultats de la poussĂ©e socialiste-communiste dans un grand nombre de pays du monde sont connus et semblent me donner raison. Mais comme tu dis, je ne crois pas que nous pouvons ajouter quoi que ce soit.

Concernant tes commentaries vis a vis de la nouvelle
carriere de notre ami respectif depuis notamment son
depart d’alger dans les annees 90, je suis tout de
meme etonne par tes commentairesqui apparemment
suggerent que notre ami ne s’est finalement decouvert
qu’une fois qu’il etait devenu un entrepreneur prive.
Si je comp rends bien tes commentaires Ahcene a
finalement eu la chance de demontrer son genie
seulement une fois qu’il avait abandonne sa carriere
dans le secteur public.

Je ne voulais d’aucune façon diminuer le travail exceptionnel que notre ami a fait pour Ecotec mais simplement souligner que dans un pays libre, tout jeune qui a du talent et veut travailler peut rĂ©ussir. Ce qui n’était pas le cas en AlgĂ©rie dans les annĂ©es de Boumedienne pour la trĂšs grande majoritĂ© des jeunes et des moins jeunes. Il fallait travailler pour l’État, et en AlgĂ©rie comme au Canada ces travailleurs atteignaient vite la vitesse fonctionnaire, qui se traduit bien par l’expression «rond de cuir». Cependant, il y a des exceptions importantes au niveau des hauts fonctionnaires qui ont des challenges exceptionnels. Cela les motive et ils Ă©vitent de tomber dans l’engrenage du fonctionnarisme qui les mangerait tout rond. Toi et AhcĂšne ĂȘtes de ces haut-fonctionnaires qui voulaient bien servir l’AlgĂ©rie et vous l’avez fait. C’est tout Ă  votre honneur. Mais combien de jeunes AlgĂ©riens intelligents et talentueux n’ont pas eu la chance de se faire valoir et ont poireautĂ© (niaiser Ă  rien faire) aux coins des rues d’Alger et d’ailleurs? Ne sont-ce pas de gĂ©nĂ©rations de jeunes talents perdus
.

Je voudrais bien que tu lui poses la question directement et attendre sa reponse.
Je te garantis, de ce que je connais de cet
individu,qu’il te diras que les meilleurs jours, mois
et annees de sa vie ont ete en fait Durant sa carriere
dans le secteur public. Il est vrai que sa situation
materielle a grandement ete amelioree depuis qu’il a
opte pour une carriere dans le secteur prive. Mais je
doute fort qu’il te dise qu’il avait perdu son temps
pendant les annees qu’il s’etait donne a construire
une nouvelle algerie a partir de rien.

D’aucune façon ai-je pensĂ© qu’il n’était pas heureux dans son travail. Probablement beaucoup plus au dĂ©but qu’à la fin. Mais il me donnait l’impression de ne pas avoir les coudĂ©es franches et d’ĂȘtre pris entre l‘arbre et l’écorce. Ce qui est normal dans une entreprise gouvernementale.

N,est pas lui qui a eu le courage de monter une societe mixte
algero-canadienne pour enfin lancer un movement de
transfert technologique serious entre l’algerie et le
monde occidental qu’il avait bien connu aussi bien en
france qu’aux usa. La creation d’ecosult n’est pas
instantannee. Elle a ete le resultats de mois de
discussions entre notre ami et moi en particulier dans
les annees 70. Nous voullions a l’epoque ouvrir
l’algerie au reste du monde afin de lui donner la
chance de sortir du sous developpement et de se lancer
dans la course de developpement mondial qui se
dessinait deja.

Oui je sais que vous avez Ă©tĂ© les instigateurs de notre sociĂ©tĂ© Ecosult. Je reconnais qu’AhcĂšne a tout fait pour qu’elle devienne une sociĂ©tĂ© importante de transfert de technologie. Ce fut le cas jusqu’à ce que le ministre apporte des changements qui mirent un frein Ă  nos plans, suite aux troubles Ă  l’universitĂ© de Tizi-Ouzou et d’ailleurs, Hidouci n’a pas su dĂ©fendre Ecosult devant un ministre qui n’y comprenait rien et qui cherchait une porte de sortie pour sauver la face du gouvernement en mettant fin aux sociĂ©tĂ©s mixtes.

Je ne sais si tu le sais ou pas, mais
sans son appui je n’aurais jamais reussi a convaincre
le wali de tizi ouzou de nous permettre de construire
l’universite de Tizi, qui entre parenthese reste a ce
jour le foyer des movements democratiques en algerie.
Grace a son engagement complet, en mois de 9 mois nous
avions reussi a construire une universite en algerie.
Aujourd’hui plus de 30,000 kabyles ont la possibilite
de poursuivre leurs etudes superieures grace a son
agagement dans les annees 70. Je ne parles pas de ses
projets dans le secteur de l’habitat ou dans le
secteur de la sante qu’il avait lance et realise alors
que la grande majorite des societies nationales
avaient rejete a l’epoque, car ils n’etaient pas
interessants du point de vue politique de l’epoque.
Mais quand tu additionnes toutes les realizations
qu’il avait accompli alors qu’il n’etait que le
president d’une societe de construction, tu dois tout
de meme reconnaitre que ces resultants n’auraient
jamais ete possible si il avait ete dans le secteur
prive a l’epoque.

Je reconnais que c’est un homme d’action et tu me relates beaucoup de choses qui sont nouvelles pour moi. Je n’ai jamais pensĂ© que notre ami n’a pas fait une bonne «job», mais je dis que s’il avait Ă©tĂ© dĂšs son jeune Ăąge Ă  son compte, il aurait rĂ©alisĂ© des choses aussi importantes, sinon plus, tout en entraĂźnant avec lui un grand nombre de jeunes personnes qui aujourd’hui seraient chacune affairĂ©s Ă  rĂ©aliser d’autres projet ou faire plus d’affaires.

Mais passons a un sujet qui va nous entretenir dans
les annees a venir, a savoir l’avenir de l’europe .
Les derniers referendums en france et en Hol.lande
ont, a mon avis ,demontre que l’europe une de la
manche a l’oural n’est qu’un mythe des academicians
francais et allemands. Mais a mon avis ce revers de
chirac en particular et du premier ministre
hollandaise sont en fait une bonne chose pour les
francais, les allemands et les hollandaise, sans
parler des belges, des luxembourgeois et peut etre de
l’italie du Portugal et de l’espagne.

J’ai suivi de trĂšs prĂšs le dĂ©bat sur la constitution europĂ©enne car je suis en France. Les nombreuses rencontres Ă  la tĂ©lĂ© des leaders des deux camps me passionnaient. Ces Français s’expriment tellement bien et font tellement de nuances dans tout ce qu’ils disent que l’on ne peut pas s’empĂȘcher de comprendre toutes les facettes d’une question. En gĂ©nĂ©ral, peu d’opposants sauf DeVilliers et LePen Ă©taient contre l’Europe. Les autres opposants utilisaient surtout l’argument de l’Europe sociale au lieu de l’Europe libĂ©rale, Ă  droite. (le terme libĂ©ral n’a pas la mĂȘme signification en Europe qu’en AmĂ©rique). Tous de Fabius Ă  l’extrĂȘme-gauche se disaient favorable Ă  l’Europe mais pas Ă  celle proposĂ©e dans la constitution. Donc ce n’est pas l’Europe qui est en jeu mais une constitution qui la dĂ©finissait d’une certaine façon. Personnellement, j’aurais votĂ© «oui» avec enthousiasme. Mais ici dans mon village de Provence, 63% ont votĂ© «non» et cela pour toutes sortes de raisons. 20% sont LePen, les autres m’ont parlĂ© du chĂŽmage, du coĂ»t de la vie, du plombier Polonais qui viendrait prendre leur emploi, etc
 Il y avait beaucoup de faux arguments. Par contre, j’ai rarement entendu quelqu’un parler contre le concept de l’Europe sauf de ceux qui s’opposent Ă  l’entrĂ©e de la Turquie, et ils sont nombreux.

Si on doit un jour voir l’emergence d’une Europe unie economiquement
et politiquement, je pense que cette Europe se
limitera aux pays que je viens de signaler. Il faut
peut etre ajouter un jour ou l’autre la hongrie, la
republique cheque . Mais je doute qu’une Europe unie
politiquement puisse accepter les pays comme la
pologne, la lithuanie, encore mois l’engleterre, les
pays Nordiques de l’europe et encore moins la turquie.

A mon avis, la Turquie et l’Angleterre ne feront pas partie de l’Europe Ă©ventuellement. Pourquoi l’Angleterre, je ne le sais pas vraiment mais ici en France il y a un mouvement trĂšs nĂ©gatif contre les Anglais. C’est probablement l’inverse en Angleterre. De plus ses liens avec les USA sont tels qu’il semble y avoir un conflit insurmontable entre la pensĂ©e europĂ©enne et celle venant du Royaume Uni. C’est beau de dire que l’on peut ĂȘtre uni dans la diversitĂ© d’opinions, mais quand l’opinion de l’autre est axĂ©e sur la politique des USA, c’est plus que l’opinion de l’autre.

Enfin de compte il faudrait peut etre revisited
l’histoire passe de l’europe pour voir ce qui est
possible de ce qui est impossible. Je ne connais pas t
res bien l’histoire de l’europe, mais je pense que le
seul leader qui avait reussi a unifier une partie de
l’europe a ete en fait Charlemagne. Et ce n’est pas
une coincidence de l’histoire que seul Charlemagne a
ete capable de reunir toute l’europe occidentale sous
la meme baniere en dehors de l’[angleterre et des pays
Nordriques. Je sais qu’il est difficile pour les
forces propitious francaises et allemandes de
reconnaitre cette difference fondamentale entre
l’europe batie autour de l’ancien empire de
Charlemagne et l’europe elargie a tout le continent
europeen et meme englobant la turquie, pays musulmans,
qui dans moins de 50 ans deviendrait le pays le plus
populous dans un continent fondamentallement
chretien.

J’ai Ă©tĂ© fort surpris lorsque j’ai appris le projet de l’Europe Ă  25. Ma premiĂšre rĂ©action a Ă©tĂ© bonne car je croyais que c’était un gros avantage d’avoir une population de 450 millions de personnes rĂ©unies avec le mĂȘme objectif. Plus j’y pense, plus je me demande comment tant de pays pauvres et tant de pays riches pourront se regrouper. SĂ»rement que dans 50-100 ans ce sera fait, mais d’ici lĂ  plusieurs groupes de personnes risquent de subir des contrecoups. Aujourd’hui, par exemple, la valeur de l’Euro affecte les pays riches alors que les pauvres progressent. Les Français en savent quelque chose. Si on compare le chĂŽmage et l’économie des pays qui ont refusĂ© de rejoindre la zone Euro Ă  ceux qui l’ont acceptĂ©, on voit que ces pays on pu contrĂŽler leur monnaie et favoriser leur dĂ©veloppement. S’ils avaient acceptĂ© l’Euro, ils vivraient avec tous les inconvĂ©nients que l’augmentation de sa valeur a apportĂ©e.

En plus les Français souffre de leur modĂšle social et d’un code de travail trĂšs gĂ©nĂ©reux envers les travailleurs. Le nouveau premier ministre Villepin veut le modifier pour diminuer les charges et permettre aux petites entreprises d’engager des employĂ©s sans trop de contraintes. Il a raison car ici en Provence, les entrepreneurs ont un ou deux employĂ©s et du travail pour une dizaine. Il n’engage pas de personnel supplĂ©mentaire Ă  cause du coĂ»t Ă©levĂ© des charges et leurs obligations envers les employĂ©s s’il doit les remercier de leurs services. Ils ne peuvent augmenter leur profit. Cette situation n’existe pas en Angleterre. DĂšs que Villepin a parler de solutions qui laissaient entendre qu’il pourrait modifier le code du travail, le parti socialiste et les syndicats ont menacĂ©s de monter aux barricades pour empĂȘcher tout changement. Ils sont fous ces gens lĂ . Le pays va Ă  la ruine mais il ne faut rien changer des lois et rĂšglements qui apportent une contrainte sur l’emploi et nuisent au pays. La France va caler avec son modĂšle social, si elle ne le rend pas plus rĂ©aliste. Les voteurs du NON craignaient que la constitution europĂ©enne permettrait de modifier Ă  la longue le modĂšle social français et au lieu d’amener l’Europe a l’adopter. Ils affirmaient que la France serait obligĂ©e de suivre les vƓux de la majoritĂ© libĂ©rale (plus Ă  droite) et modifier ses lois en consĂ©quence. La France est engagĂ©e dans une spirale descendante sans fin. Un jour elle devra bien s’en sortir, et ce jour-lĂ  ce sera douloureux.

ET comme l’histoire semble se repeter d’un
siecle a l’autre, j’ai l’impression que nous allons
voire avant la fin de notre vie une Europe divisee
comme par le passe, entre l’angleterre et les pays
nordiques de l’europe d’une part et l’europe
continentale conduite par la france, l’allemagne,
l’italie et l’espagne. J’ai vraiment des difficultes
a exprimer mes pensees vis a vis de l,avenir de
l’europe mais je crois au fond de moi-meme que temps
que les nations europeennes continuent a preconiser
une Europe unie de la manche a l’oural, elle
n’arrivera pas a confronter ses differences
culturelles et religieuses,qui depuis des siecles
l’empeche a trouver un equilibre regional stable a
long terme.

Nonobstant tout ce que j’ai dit, je crois que l’Europe se fera. Ce ne sera pas celle de la constitution de Giscard d’Estaing, mais elle sera plus pragmatique et tiendra compte des opinions populaires. Je sais que ces opinions changent sans cesse et qu’il serait prĂ©fĂ©rable que ce soit les gouvernements qui prennent toutes les dĂ©cisions en rapport avec l’Europe, mais je crois que mĂȘme si cela prendra plus de temps, l’opinion populaire primera Ă  la longue.

Je ne peux pas terminer ce message sans dire quelques
mots concernant le monde arabe. Je ne vais pas te
parler de tout vacarme que la presse americaine a cree
concernant la soit disante desecration du coran. Je
m’en moque comme la derniere de ma chemise. Mais ce
qui me concerne le plus c’est la situation reelle, sur
le terrain aussi bien en Irak qu’en Afghanistan. Voila
deux pays, qui depuis pratiquement les horreurs des
tours de New York, ont finalement represente la soit
disante reponse des usa et de l’angleterre contre le
terrorisme Islamite international, qui sont a ce jour
des coldrons que ni l’adminstration de Blair ou
celle de Titi Bush n’arrivent a etouffer. Le
terrorisme aussi bien en Irak qu’en Afghanistan ne
fait que se renforcer, d’apres meme les masses medias
americaines. Mais comme disait Voltaire, apparemment,
tout va tres bien Madamme la Marquise, en dehors du
chien qui vient de mourrir, si je me souviens bien.

Apparemment la strategie de bush de mettre un terme
contre la soit disante resistance Islamite est en
bonne voie. Nous avons en fin de compte reussi a
organiser des elections, soient disantes libres et
independantes aussi bien en Afghanistan qu’en irak.
Nous avons installer des regimes qui adorent les
valeurs “democratiques” de l’occident, a savoir, le
droit des femmes a participer dans la vie politique du
pays, en particular, le pluripartisme( du moins tant
que ces partis crees de toutes pieces, accepent les
dictats propitious imposes par les usa en particular
et l’angleterre en marge).L;’etablissement d’un
systeme judiciaire comparable aux systemes americains
ou anglais par exemple ne sont pas tellement
importants du moins a court terme. Il est tout fait
acceptable pour les americains et les anglais de faire
pression sur le government fantoche de Baghdad
d’interdire a la chaine arable El Djazira de reporter
librement a partir de Baghdad, au nom meme de la
liberte de la presse. Mais l’inclusion des droits des
femmes irakiennes dans la constitutions deja prepares
dans les coulisses de la maison blanche, sont
fondamentaux a leavened de la societe irakienne, qui
est a ce jour dans un vortex moyen ageux du moins dans
le domaine des valeurs socials qui apres tout decide
du comportment quotidian des citoyens irakiens, qu’ils
le veuillent ou pas. Alors que la maison blanche
continue a s’efforcer a creer un semblant d’une
societe arable “civilisee” et moderne, que le reste
du monde arable devrait imiter, la resistance contre
l’occupation americaine de l’irak ne fait que se
renforcer. Plus de 50 irakiens, la plupart recrutes
par les autorites d’occupation, et 3 militaires
americains tombent chaque jour sous les balles des
irakiens qui continuent a refuser l’occupation
etrangere de leur pays. Et la situation en Afghanistan
n’est guere meilleure ces derniers temps.
Voila comment je vois l’aveniren irak et en
Afghanistan. A mon avis je pense que les usa finiront
par avoir les memes resultants que la france a eu en
algerie ou meme l’amerique a eu au viet nam. Il
arrivera un jour ou les forces nationalistes aussi
bien en Afghanistan qu’en Irak auront le dessus. Il
est impossible d’arreter le fleau de militants pour la
cause nationaliste dans ces pays. Meme l’union
sovietique, malgre ses appuis

Je suis en accord avec toi. Les USA sont dans un pĂ©trin semblable au Vietnam. Pas la mĂȘme envergure de guerre mais devant la mĂȘme incapacitĂ© de contrĂŽler et de prendre le dessus sur les forces opposĂ©es. Et les choses ne s’amĂ©liorent pas pour eux. Donc, ils devront cĂ©der un jour car personne ne me convaincra que les amĂ©ricains accepteront encore pour deux ans le rythme des morts et des insuccĂšs qu’ils connaissent dans ces pays. Et il y a des Ă©lections en 2006.

Formidables dans le nord de l’afghanistan a fini par
abandonner ce pays la queu entre les pattes, comme pn
dit. Il en sera de meme pour non seulement les usa
mais pour ses allies de l’otan. Il en sera de meme
dans le cas de l’irak. Mais ce qui m’inquiete dans ce
dernier cas c’est en fait les forces fondamentalistes
Islamites aussi bien sunni que chiites finiront par
definir l’avenir de cette pauvre societe. Mais on
continue acroire que la force prime le droit
apparemment. Ni les pauvre jeunes soldats americains (
18 a 30 ans d’age) qui tombent chaque jour victimes de
la politique aveugle de leur government , ni les
pauvres irakiens qui meurent chaque jours sans meme
savoir pour quoi ne sauront jamais pour quoi ils n’ont
pas le droit davit une vie comme celles du reste de
l’humanite. Mais nous continuons a vivre le monde du
Prince de Michiavel.

Tu as raison. Comme toi je plains le sort des jeunes américains et des victimes innocentes de ces pays. Titi en est le grand responsable et il mérite bien le titre de «pire président américain ever».

En passant, merci pour les belles photos du viaduc de Pilau que
tu m’as envoye. Tu es devenu un veritable
professionnel de la photo. Ces photos a mon avis demontrent une fois de plus la
poursuite de projets grandioses, que tous les pays
sous developpes recherchent constamment, alors le sort
des millions de citoyens de ces pays continuent a
vivre dans la pauvrete la plus immorale. Et on se
demande pourquoi on continue a voire des crises
politiques aussi profondes que celle que vit
actuellement la Bolivie par exemple, surgir partout
dans ce continent de l’amerique du sud, qui poutant a
tant de ressources aussi bien materielles
qu;hunmaines. DAns tous les pays de l’amerique latine
une minorite de grigos domine la vie politique de ce
continent alors que les representants de la majorites
de populations de ce contients continuent a etre
traques comme les loups que le gouvernement federal
americain avait essaye de reintroduire dans leur
environnement naturel avant que le gringo n’occupe
l’amerique du nord.
Je sais que tu ne partage que rarement mes pensees.
Mais nous sommes sortis de differentes conditions
socio-politiques, que je comprends tres bien. Tu as au
moins la sagesse de m’ecouter meme si au fond de
toi-meme tu n’arrives pas a comprendre pourquoi je
continue a ce jour a defendre la cause de l’agneau
contre le loup de la fable de La Fontaine.

Je sais que tu as rĂ©alisĂ© que ce n’est pas Pilau mais Millau en France.

Tu me surprends quand tu affirmes que je ne partage que rarement tes pensĂ©es. Loin de lĂ , Ă  mon avis. J’exprime mes dĂ©saccords sur beaucoup de points mais cela ne veut pas dire que je pense que j’ai totalement raison. Au contraire, j’aime tes rĂ©pliques qui me permettent souventes fois de mieux placer en perspective mes idĂ©es et mes opinions.

J’arrive du PĂ©rou et de la Bolivie aprĂšs avoir l’an dernier visitĂ© la Tanzanie et la Zambie. J’ai vu de prĂšs dans ces pays la grande pauvretĂ© qui fait le sujet des dĂ©bats du G8 ces jours çi. Je suis heureux de la dĂ©cision d’effacer les dettes des 15 pays les plus pauvres dont figurent sur la liste ceux que j’ai mentionnĂ©s prĂ©cĂ©demment. C’est un commencement, enfin. L’influence amĂ©ricaine diminue beaucoup dans les pays de l’AmĂ©rique latine et l’union politique des ces pays permettra Ă  chacun de se sentir plus indĂ©pendant. Le traquage de plusieurs Boliviens ou PĂ©ruviens est liĂ© de prĂšs Ă  la guerre contre la cocaĂŻne qui continue Ă  faire des ravages aux USA. Je souhaite que ces pays crĂ©ent un pĂŽle fort dans leurs rĂ©gions respectives qui leur permettra de dĂ©velopper leur pays tout en protĂ©geant leur environnement, vendre leurs produits et prendre soin de leur population.

Moi aussi je dĂ©fends la cause de la veuve et de l’orphelin. Je ne le fait pas aussi bien qu’un avocat ou toi, mais j’essaie toujours de faire de mon mieux lorsque c’est le temps.

Je pensais que les photos que tu m’avais
envoye avaient a faire avec tes tournees dans le sud
de l’amerique. Autant pour mon amour propre. Mais je
ne regrete pas les idees que je t’ai presente de ce
pauvre sous continent. Le gigantisme a toujours ete la
lepre de tous les pays sous developpes.Et j’en connais
un bout, car l’algerie n’a pas echappe a cette
epidemie mondiale.Durant la course furieuse a
l’industrialisation de l’economie algerienne dans les
annees 70 je ne pouvais pas comprendre pourquoi par
exemple une simple usine de chaussure dans la banlieu
meme d’alger devait avoir une cloture immense, qui a
necessite suffisamment de ciment et de briques pour
construire tout un ensemble d’habitat urbain, qui
aurait certaiment ete plus utile qu’une cloture d’une
usine de chaussure. C’est a ce moment la que j’avais compris que nous
avions vraiment perdu la bataille contre le sous developpement.

Encore lĂ  je suis en accord avec toi. Je me rappelle mes premiĂšres visites en AlgĂ©rie alors que je voyais bĂątir des dizaines d’usines, clef en main, par des pays Ă©trangers et qui finalement n’ont pas servi. Je n’ai jamais compris comme une telle planification malheureuse ait pu voir le jour. Et comme tu dis combien de dĂ©penses inutiles. On a vu la mĂȘme chose dans les pays de l’est sous le joug soviĂ©tique. Il doit sĂ»rement y avoir une relation de cause Ă  effet.

A bientĂŽt et salutations amicales Ă  Sharon

Claude