le 28 janvier 2008


Cette conversation porte sur l’Ă©lection primaire du parti dĂ©mocrate amĂ©ricain et de la lutte serrĂ©e et difficile que se livrent Barack Obama et Hillary Clinton. Une grave crise Ă©conomique possible aux USA est aussi discutĂ©e.

le 28 janvier 2008

Mon cher ami Claude,

Hi stranger! Long time no see !

Je n’arrive pas a croire que tu puisse penser que tes
idees contraires aux miennes puissent m’offenser d’une
maniere ou d’une autre. Si ma memoire ne me joue pas
de tours il est tres rares que nous ayons les memes
opinions sur un sujet ou un autre. Je crois que depuis
nos premieres rencontres en algerie dans les annees 70
je t’avais convaincu que je respectais beaucoup tes
positions meme si je les accepte rarement. Nos
relations a mon avis sont basees sur deux individus de
deux mondes differents qui ont eu le courage d’ecouter
beaucoup plus que d’insulter l’un l’autre, ce qui est
malheureusement le cas a travers le monde (meme au
sein des soit disant intellectuels).

J’ai voulu te secouer un peu car je n’avais pas reçu, depuis un certain temps, des nouvelles de toi. Mes idées ne sont pas si contraires aux tiennes. C’est plutôt les tiennes qui ne correspondent pas aux miennes.

En passant, j’ai reçu un email d’Ahcène pour les fêtes de Noël. Quelle surprise. Il était à Nice. Je lui ai répondu sur le champ en l’encourageant à continuer à m’écrire. J’étais très heureux. Il ne m’a pas dit pourquoi il m’avait boudé si longtemps. J’espère bien le revoir lors de ses passages à Montréal.

Mais passons au sujet principal de ton dernier
message. Figures toi que je t’ai ecrit un tres long
message dans lequel je t’avais donne mon analyse du
climat politique aux usa durant ces primaires. J’etais
meme etonne de n’avoir pas eu de reponses de ta part.
Apres avoir recu ton message j’ai consulte ma boite
aux lettres et ma surprise je n’ai pas retrouve le
message que je pensais t’avoir envoye la semaine
derniere. Mais comme on dit il n’est jamais trop tard
pour bien faire.

C’est une bonne excuse et je comprends. Il m’arrive parfois de faire la même chose. J’attends une réponse à un email que je n,ai pas envoyé. Cela doit être l’âge…

J’ai l’impression que le climat politique aux usa (
qui se dit le berceau de la demoratie au monde!!!) est
tombe bien bas, surtout chez les democrates. Il fut un
temps ou c’etait les idees politiques qui
definissaient les debats politiques aux usa chez les
democrates. Je pense par exemple aux campagnes
electorales presidentielles de 1968, ou meme si Hubert
Humphrey etait un grand defenseur des droits des
pauvres et des ouvriers aux usa avait des difficultes
de lutter tout d’abord contre Robert Kennedy ensuite
contre les autres democrates qui etaient contre la
guerre du viet-nam. Evidemment les evenements qui
avaient noirci toute la campagne electorale
democratique avait en fait prepare la defaite des
democrates en 1968. Mais au moins durant cette periode
passee les democrates se divisaient sur des positions
politiques honorables des deux cotes.

Oui, les débats de ces campagnes électorales d’antan sont mémorables et nous ont tous marqués. Les idées, les solutions, les hommes rendaient ces débats très intéressants et instructifs. Malheureusement les campagnes négatives ont trouvé leur chemin dans la politique américaine et se sont avérées profitables pour ceux qui les ont faites. Donc, dorénavant, lorsqu’un candidat traîne de la patte, il entreprend une campagne de salissage de son adversaire et les sondages indiquent plus souvent qu’autrement que la situation change. Lorsque je me suis présenté à la mairie de Montréal en 1986, alors que les sondages indiquaient que j’allais directement vers un défaite certaine, mes organisateurs médias m’ont proposés d’entreprendre une campagne négative contre mon adversaire. J’ai refusé. Le soir des élections, je suis rentré chez moi la queue entre les deux jambes. Que serait-il arrivé sur j’avais suivi leurs conseils ?

Mais quand je
vois la guerre entre les Hillary Clinton, Barak Obama
et meme Edwards dans cette campagne des primaires j’ai
l’impression que les democrates sont en fait en train
de preparer leur plus grande defaite electorale depuis
des decenies.
Comment ces candidats sont arrives a opter pour une
strategie de destruction personnelle plutot que de
defendre des idees politiques qui interessent les
americains aujourd’hui plus que jamais ( la crise
economique qui est maintenant certaine et la guerre en
irak qui ne voit pas de fin ).

Je te donne amplement raison. Mais je crois que c’est Hillary qui a commencé ce dénigrement et non Obama. Il est tombé sur la défensive en cherchant à corriger le tir des attaques négatives envers lui.

A mon avis je crois que
le veritable pouvoir politique aux usa n’est plus au
niveau des partis politiques (democrates et
republicains), comme s’etait le cas depuis des
siecles, mais plutot au niveau des masses medias en
general et notamment des chaines cablees qui enfin de
compte decident de ce qui doit etre discuter a travers
toutes les campagnes electorales des usa.
Des le debut de la campagne democratique pour les
primaires MSN-NBC en particulier, renforce par CNN ont
tout fait pour reduire les sujets a debattre a des
questions relatives au passe de Bill Clinton et de son
role dans ces campagnes. Ces deux chaines televisees
voulaient en fait reduire la campagne de Hillary
Clinton a une revision de l’histoire du passe
politique de Bill Clinton
.

Tu as raison sur ce sujet. Encore ce matin, j’écoutais un interview de Clinton de la semaine dernière durant laquelle il soulignait aux journalistes qu’ils n’abordaient que des problèmes de relation entre les candidats au lieu de parler de leurs positions politiques sure les sujets du jour.

Hillary avait beau faire
mais elle n’arrivait pas a convaincre les masses
medias americaines qu’elle etait en fait un candidat a
part entiere et qu’elle ne se presentait pas tout
simplement pour redonner une nouvelle image de Bill
Clinton mais qu’elle avait un programme pour repondre
aux problemes reels que les usa doivent gerer dans les
annees a venir. Mais les masses medias n’en voulaient
pas .

Oui, c’est vrai. Cependant que je constate qu’Hillary manque un peu d’aplomb dans sa façon d’expliquer ses positions. J’en suis surpris. Lorsqu’elle a terminé un énoncé, si on cherche à se rappeler ce qu’elle a dit on se rend compte que ce n’était pas si clair que cela. Par contre, Obama parle d’une vision future. Il en parle avec passion et touche les cordes sensibles des électeurs. En tout cas, il touche les miennes. Je ne suis pas prêt encore à dire qu’il devrait gagner car la présidence américaine est une grosse affaire, mais je dois t’admettre que de jour en jour je me rends à cette idées qu’il devienne le prochain président.

Et surtout depuis la victoire de Hillary Clinton
a New Hempshire les masses medias ont tout fait pour
faire croire au public americain que nous allons avoir
une guerre entre les noirs americains et les
feministes. Voila a quoi la democratie americaine
s’est reduite de nos jours.Ce qui est dramatique c’est
que les masse medias ont eu le dernier mot.
Aujourd’hui les masses medias ont place les democrates
dans une situation ou si Hillary Clinton arrivait a
avoir la nomination de son parti elle aura un
back-lash du cote des noirs americains qui ne voteront
pas elle quelque soit le candidat republicain en
novembre prochain. Mais si Barak Obama arrive a avoir
la nomination des democrates je te garantis qu’il y
aura une fois de plus un back-lash des blancs
americains, surtout au sud des usa. Je ne vois pas
comment les blancs americains meme du middle west
comme le Kansas, le Missouri et encore moins les
democrates du texas ou meme de New York puissent voter
pour un noir americain. Je connais un peu cette
societe. Je peux te dire que le racisme est loin de
disparaitre dans ce pays.

Je te suggère de lire mon blog du 9 janvier dernier dans lequel je parle des problèmes de discrimination raciale et de sexisme aux USA. Je crois que tu as raison. Et moi, je suis allé plus loin car j’ai écrit que ni Hillary ni Obama gagners la course du parti démocrate et que finalement ce sera Edwards qui sera le candidat. Il est l’espoir blanc. C’est une position tirée par 4 épingles et je ne gagerais pas un sou noir que j’ai raison, Mais qui sait…. C’est bien toi qui parle de discri imation et du vote contre les femmes. Nous sommes là-dessus sur la même longueur d’onde.

Mieux encore, il ne faut pas
oublier que la majorite des electeurs democratiques
sont en fait des femmes. Et quand tu vois Barak Obama
discrediter Hillary Clinton, qui malgre tous ce que
ses detracteurs veulent nous faire croire, elle est
apres tout un grand leader national des droits des
femmes aux usa depuis des decenies deja tu peux voire
comment les femmes americaines vont reagire en
novembre prochain. Mon epouse Sharon n’a jamais ete
vraiment une feministe, mais tu ne peux imaginer sa
reaction dernierement a une soiree que nous avons
organise chez nous pour la communaute algerienne
retraite de washington. Elle nous a tous acuse de
misogynes. Mais meme sa mere qui a 84 ans et sa soeur
qui a 56 ans sont absolument furieuses contre les
masses medias qui denigrent les femmes americaines
qui briguent des positions politiques. Et pourtant
elles sont toutes du Kansas, un des etats americains
les plus conservateurs
.

Sharon a raison. Une grande partie de l’électorat masculin des USA est misogyne. C’est l’histoire du passé et c’est encore ainsi aujourd’hui. Et il ne faut pas oublier les nouveaux venus. Sud américains, mexicains musulmans, etc… il n’y a pas beaucoup de défenseur des femmes en politique dans ces groupes là.

Meme les sondages americains
donnent encore a Hillary Clinton de meilleurs chances
de battre meme un hero militaire repubblicain comme
Jhon Mc Cain. Barak Obama se fera ratatine par tous
les republicains encore cherchant la candidature
republicaine.

Avec la raclée qu’a subi Hillary hier en Caroline aux mains d’Obama, je crois que tu ne peux pas parler de ratatinage par les républicains de la personne d’Obama. Il est fort et surprenant ce jeune là. Plus fort que je pensais. Je le trouve aussi positif, charmeur, éloquent, sincère, vaillant, compréhensif, sensible aux problèmes des autres particulièrement les plus pauvres, etc…. En somme, j’ai découvert chez lui beaucoup de grandes qualités parmi les plus importantes pour un homme public.

A mon avis, et si les democrates veulent vraiment
avoir une chance, drolement reduite,de recuperer la
maison blanche ils ont interet a nommer Hillary comme
candidat. Hillary a deja une histoire de lutte feroce
contre la machine republicaine et les masses medias.
Barak Obama a mon avis sera une simple proie a cette
machine republicaine.

Je suis d’accord avec toi qu’Hillary pourrait faire une bonne présidente. Mais je crois qu’Obama démontre de plus en plus qu’il est un bon homme. Je te demande d’attendre encore un mois pour le juger. Malheureusement, même s’il devient évident qu’il a l’étoffe pour devenir un grand chef politique, je crois qu’il ne passera pas à la convention parce que sa peau n’est pas blanche. Et si cela arrive et que cet affront est mise au grand jour, je plains le parti démocrate.

Figures toi qu’apparemment
durant son passage a la legislature de l’etat de
l’illinois il a apparamment vote 5 fois contre toutes
les valeurs democratiques. Pour expliquer ses votes il
a tout simplement reconnu qu’il avait fait une erreur
en pressant sur le bouton de vote electronique.
Figures toi comment cette nouvelle du comportement de
Barak Obama sera exploite par les republicains,
surtout si Mc Cain ,Juliani ou nimporte candidat
republicain.

Ce que tu racontes est justement le genre de campagne négative que je déplore. Je ne crois pas à ces accusations qui mêmes fondées ne tiennent pas compte du contexte dans lequel ces décisions ont été prises. Ce qui compte c’est le caractère, l’intelligence, la générosité, la capacité et le talent du candidat. Pas le fait qu’il est mis le pied sur une pelure de bananes dans le passé. On a tous trébuché dans la vie et cela ne fait pas nécessairement de nous une mauvaise personne. Souventes fois, ces erreurs, ces accrochages ou encore ces bégaiements, font de nous de meilleurs personnes.

En conclusion j’ai l’impression que les democrates ont
une fois de plus tout fait pour assurer a nimporte
quel republicain de gagner les elections
presidentielles. Il faut le faire!!!! Tout ce que je
peux te dire c’est que les democrates sont de plus en
plus comme les socialistes francais. Ils n’ont plus de
valeurs morales qui pourraient contrecarrer les
attaques des republicains aux usa.

Oui les Démocrates font tout pour perdre. Et lorsque j’entends qu’ils ne peuvent pas perdre, et je l’ai dit moi-même dans le passé, je me rappelle, en les voyant, le parti socialiste français dans sa campagne contre Sarkozy. Il ne pouvait pas perdre. Il s’est fait balayé.

Juste quelques mots sur la crise économique américaine qui semble effrayer tous les experts économiques et financiers du monde. Je ne suis pas du tout de cette opinion.

Il est vrai que dans le passĂ© lorsque les USA toussaient le reste du monde prenait froid. Mais le vrai pĂ´le d’attraction du monde
Ă©conomique n’est plus en AmĂ©rique ou mĂŞme en Europe mais
en Asie. Il ne fait pas de doute que la Chine pourra
non seulement surmonter les difficultés économiques
d’une rĂ©cession Ă©conomique amĂ©ricaine qu’elle aura a
gĂ©rer, mais je crois qu’Ă  long terme cette crise ne
fera que renforcer encore davantage l’Ă©mergence de la
nouvelle puissance Ă©conomique de la Chine Ă  travers le monde.

Cette rĂ©cession amĂ©ricaine, qui Ă  mon avis est inĂ©vitable, donnera une chance Ă  la Chine de commencer Ă  se libĂ©rer de son Ă©norme dĂ©pendance de ses exportations au reste du monde. Le marchĂ© chinois est gigantesque et la demande latente l’est aussi. Alors, mĂŞme si la rĂ©cession amĂ©ricaine et celle de toute l’Europe (qui me semble inĂ©vitable, pour les mĂŞmes raisons qu’aux USA) se matĂ©rialise dans les mois et mĂŞme les annĂ©es Ă  venir, la Chine vivra sĂ»rement une pĂ©riode de grande restructuration Ă©conomique, mais Ă  long terme cette dernière ne fera que renforcer sa position en tant que puissance Ă©conomique mondiale.

Il en est de mĂŞme de l’Inde.

L’axe de la dynamique Ă©conomique mondiale a vraiment changĂ© au profit de toute l’Asie. La confirmation de l’Ă©mergence de la puissance Ă©conomique asiatique Ă  l’Ă©chelle mondiale n’Ă©tait qu’une question de temps, il faut le reconnaitre. Alors que depuis plus de 50 ans tout le monde occidental, qui dominait le monde Ă©conomique, voyait son taux d’Ă©pargne s’effondrer de jour en jour nous avons aperçu une Asie oĂą justement l’Ă©pargne nationale prenait la voie opposĂ©e du monde occidental.

MĂŞme le Japon, qui a connu une crise Ă©conomique et financière bien plus grave que celle que nous discutons aujourd’hui au sujet de la probable rĂ©cession amĂ©ricaine, n’a jamais vu connu les taux d’Ă©pargne nationale aussi bas que ceux que nous voyons depuis des dĂ©cennies dans les Ă©conomies occidentales. Et c’est cette diffĂ©rence d’Ă©pargne qui a fait de l’Asie un mastodonte Ă©conomique de plus en plus colossal alors que les Ă©conomies occidentales arrivent Ă  peine Ă  survivre.

Les populations occidentales sont complètement engagĂ©es dans une soit disant guerre de civilisation entre les chrĂ©tiens et les musulmans. Elles ne voient pas que les vrais ennemis de demain ne sont pas les pauvres arabes ou pakistanais mais plutĂ´t les Japonais, les Chinois ou Indiens. On oublie que les Chinois ont toujours cru que la Chine est non seulement le centre du monde mais de tout l’univers.

Nous avons tous les deux écrits et prédits tout cela il y a déjà quelques années et ces prévisions s’avèrent de plus en plus possibles. La Chine, l’Inde, la Russie et peut être même l’Amérique latine sont les nouveaux pôles économiques qui viendront changer la donne. Mais je ne les vois pas ces nouvelles puissances comme des ennemis, mais des concurrents. Chacun deviendra de plus en plus fort mais sera dépendante de plus en plus des autres. Personne ne voudra attaquer l’autre. Je crois que cela stimulera l’Amérique et je ne suis pas prêt à jeter la serviette. Les sens d’initiative, de création, de management des Américains demeurent et ils le le démontrent à chaque décennie. La venue de l’informatique, l’internet et tout ce qui rattache à cela le démontre bien. Une chose est certaine, on ne sait pas qui sera la plus grande puissance économique du monde mais quelle qu’elle soit, il lui faudra s’attabler avec les autres. On ne voit que le début de la mondialisation.

Cette comparaison de la vision du monde occidental du monde musulman et du monde asiatique me rappelle un peu une fameuse expression française qui disait : » cachez moi ce sein que je ne
saurais voir!!! ». Ce que je trouve extraordinaire et regrettable dans la campagne actuelle Ă  la Maison Blanche, c’est que la presse amĂ©ricaine se limite en grande partie Ă  demander aux candidats de commenter la confrontation des USA avec les islamistes du monde au lieu de s’attaquer Ă  ce qui est encore beaucoup crucial soit l’avenir de l’influence Ă©conomique amĂ©ricaine Ă  travers le monde face Ă  la montĂ©e du gĂ©ant asiatique.

Il faut penser Ă  l’AmĂ©ricain moyen. Malheureusement il n’est pas très au fait de ce qui se passe sur la planète. Pour avoir son appui, les mass-mĂ©dias et les hommes politiques se placent Ă  son niveau. Ce n’est pas les pĂ©riodes Ă©lectorales que les relations avec le monde se dĂ©finissent ou se dĂ©terminent. Reagan a dit le contraire de ce qu’il a finalement fait. Clinton a surpris en s’ouvrant Ă  tous. Et mĂŞme McCain qui joue au dur, et pour qui je n’exprime aucune confiance quant Ă  l’organisation de la paix dans le monde, pourrait nous surprendre. Mais dans son cas, je suggère de ne pas prendre de chance, et de voter pour Romney afin que McCain retourne chez lui avec Lieberman.

Nulle part soulève-t-on le danger de l’Ă©mersion de l’Asie sur l’arène mondiale. Et du cotĂ© des partis politiques aucun candidat ne s’inquiète publiquement de la perte de la suprĂ©matie Ă©conomique des USA dans le monde. Il faut croire que mĂŞme les amĂ©ricains ont dĂ©jĂ  dĂ©cidĂ© qu’il n’y a rien a faire pour contrecarrer les effets nĂ©gatifs de cette montĂ©e du monde asiatique sur les conditions de vie aux USA encore moins a travers toute la civilisation occidentale. Ă€ moins qu’il ’y comprenne rien.

J’avais hier chez moi à dîner, un américain de New York. Un avocat d’une grande firme. J’ai été estomaqué des préjugés qu’il colporte en rapport avec la politique américaine et la réputation de son pays dans le monde. Alors que moi je vais partout, Russie, Cuba, Zimbabwe, Venezuela et encore, lui il évite tous ces endroits car ce sont les ennemis, les méchants et d’autres conneries semblables. Il croit aveuglément tout ce que son gouvernement dit et n’est ouvert à aucune autre vision, interprétation ou explication de ce qui se passe réellement dans ces pays. En somme il a peur. C’est triste. Alors comment veux-tu qu’il comprenne ce qui se passe en Chine si ce n’est que ce que rapporte Condoleeza Rice et CNN.

Salutations

Claude