Las Vegas


“Welcome to Fabulous Las Vegas”, “Bienvenue à la fabuleuse Las Vegas ».

VoilĂ  l’enseigne qui accueille les visiteurs Ă  ce paradis du jeu. Las Vegas, plus grande ville de l’État du Nevada, aux États-Unis, est situĂ©e au milieu du dĂ©sert de Mojave (le plus sec des quatre dĂ©serts nord-amĂ©ricains).

Grâce aux lois libĂ©rales en matière de jeux de l’État du Nevada, la ville a acquis une renommĂ©e mondiale pour ses casinos et ses revues. En raison de l’Ă©norme capacitĂ© hĂ´telière de la ville (actuellement plus de 120 000 chambres d’hĂ´tel, ce qui en fait la première ville hĂ´telière du monde), c’est aussi un endroit de choix pour l’organisation de grands congrès. Las Vegas est aussi le temple du shopping, en particulier avec ses supers grands centres commerciaux très luxueux.

Las Vegas est une destination touristique de premier ordre aux États-Unis dont 80 % en provenance de la Californie.

Histoire

En 1855, des fermiers mormons s’installent alors que les Espagnols avaient dĂ©jĂ  nommĂ© le lieu Las Vegas, ce qui signifie les prairies, les prĂ©s ou les vallĂ©es fertiles grâce Ă  l’eau prĂ©sente dans le sous-sol.

Les mormons abandonnent le site en 1857 et l’armĂ©e amĂ©ricaine investit la place en construisant le fort Baker en 1864. Grâce aux sources d’eau, Las Vegas devient une Ă©tape sur la route entre Los Angeles et Albuquerque. Une voie de chemin de fer y passe.

Officiellement, le village de Las Vegas est fondé le 15 mai 1905, puis acquiert le statut de ville en 1911.

Las Vegas fut également colonisée par des peuples dits libres de cow-boys et de Cheyennes tels que nous l’appris dans notre jeunesse le cinéma américain.

Les jeux d’argent

Deux Ă©vĂ©nements contribuent au dĂ©veloppement de la ville au dĂ©but des annĂ©es 1930 : l’amĂ©nagement du barrage Hoover, situĂ© Ă  une cinquantaine de kilomètres au sud et la lĂ©galisation des jeux d’argent en 1931.

La prostitution se dĂ©veloppe et la ville gagne en notoriĂ©tĂ© lorsque des investisseurs construisent des hĂ´tels-casinos dans le centre-ville et sur le Strip. Le Flamingo est l’un des premiers en 1946 suivi par le Desert Inn (1950) d’Howard Hugues, le Binion’s (1951), le Sahara (1952), l’Hacienda (1956) ou le Tropicana (1957) ; le Mirage devient en 1989 le premier vrai complexe hĂ´telier Ă  Las Vegas. Dans les annĂ©es 1970-1980, le tourisme de masse augmente et contribue Ă  la croissance Ă©conomique de la ville.

Las Vegas devient un centre de conventions dans les années 1980-1990.

La Mafia

Derrière ces investisseurs se cachent parfois des personnalités du crime organisé de la côte Est telles que Bugsy Siegel ou Meyer Lansky. Aux États-Unis, un certain nombre de caisses de retraites sont en effet gérées par les syndicats, syndicats eux-mêmes noyautés par la pègre.

Ainsi, dans les annĂ©es 1940 Ă  1970, la Mafia s’est retrouvĂ©e Ă  la tĂŞte de millions de dollars, issus soit des caisses de retraites, soit de ses trafics. Millions de dollars qu’il fallait blanchir ou faire fructifier, et si possible les deux en mĂŞme temps. L’option casino a Ă©tĂ© très vite retenue : tout se fait en liquide et dans des proportions telles que la comptabilitĂ© est affaire de « souplesse ».

Au dĂ©part, la Mafia prĂ©fĂ©rait Cuba, et les dĂ©buts du Flamingo, l’hĂ´tel-casino lancĂ© en 1946 par Bugsy Siegel furent difficiles. En effet, Cuba prĂ©sentait, Ă  la fin des annĂ©es 1940, d’Ă©normes avantages : extraterritorialitĂ©, alliance tacite avec le pouvoir politique local et la CIA afin de maintenir l’Ă®le dans l’orbite amĂ©ricaine, proximitĂ© immĂ©diate de la cĂ´te Est, de loin la rĂ©gion des États-Unis la plus peuplĂ©e Ă  cette Ă©poque. En 1959, la chute de Batista, le dictateur renversĂ© par Fidel Castro, marquèrent la fin de cette ère de prospĂ©ritĂ© : la Mafia se rabattit donc sur Las Vegas.

Luxe et Stars

Toutefois, tant en matière artistique qu’hĂ´telière, cette Ă©poque mafieuse est reconnue comme plus « raffinĂ©e » que dans la pĂ©riode 1970-1990. Les hĂ´tels Ă  dimension humaine alliaient le chic et le luxe Ă  un service irrĂ©prochable et les plus grandes stars du moment se produisaient Ă  Las Vegas.

L’exemple le plus connu en est d’ailleurs le fameux Rat Pack : Frank Sinatra et sa « bande de rats » (Dean Martin, Sammy Davis, Jr., Peter Lawford, beau-frère de John F. Kennedy, et parfois Joey Bishop ou Shirley MacLaine) improvisaient tous les soirs sur la scène de la Copa Room de l’hĂ´tel Sands, dĂ©truit depuis. Ă€ la mĂŞme pĂ©riode s’y produisait rĂ©gulièrement le duo comique Bennett & Hudson. MĂŞme le King, Elvis Presley s’y produisait plusieurs fois par an.

Plus rĂ©cemment, CĂ©line Dion a prĂ©sentĂ© pendant cinq ans au Ceasar’s Palace le spectacle A New Day… qui s’est terminĂ© le samedi 15 dĂ©cembre 2007. Il aura attirĂ© plus de 3 millions de spectateurs et aura rapportĂ© 450 millions de dollars de recette. Elle y est retournĂ©e dès le 15 mars 2011 pour un nouveau show qui attire toujours des salles combles.

Sin city

Las Vegas Ă©tait surnommĂ©e Sin City (« la ville du pĂ©chĂ© ») Ă  cause des jeux d’argent, des spectacles pour adultes et de la prostitution lĂ©gale dans les comtĂ©s voisins. Mais Ă  partir de 1989, les autoritĂ©s locales dĂ©cidèrent de diversifier la ville vers uneclientèle plus familiale et consensuelle avec le Circus Circus et l’Excalibur. C’est Ă  ce moment-lĂ  que le gigantesque hĂ´tel The Mirage sortit des sables grâce Ă  l’homme d’affaires Steve Wynn. Depuis, la croissance de la ville est exponentielle.

Les casinos et les attractions se sont multipliés ainsi que les services connexes. La croissance de la population a suivi à un rythme effréné. Las Vegas est devenue la ville la plus attrayante du pays.

La ville

La population de son agglomĂ©ration a Ă©tĂ© multipliĂ©e par trois en 20 ans et comptait  1 951 269 habitants en 2010. Las Vegas est la 30e municipalitĂ© du pays ainsi que la 30e aire urbaine. Son territoire ne couvre que 1 906 km² environ rassemblant 1 868 220 habitants sur les 1 951 269 que l’aire mĂ©tropolitaine compte. Une douzaine de communes composent l’agglomĂ©ration : Las Vegas, Enterprise, North Las VĂ©gas, Spring Valley, Winchester, Paradise, Boulder City, Henderson…

Les paysages qui se trouvent autour sont désertiques et caractéristiques de la région géologique.

L’altitude moyenne est de 620 mètres au-dessus du niveau moyen de la mer.

Las Vegas a un climat aride typique du désert de Mojave : chaque année, le mercure dépasse les 46 °C. Les hivers sont doux et venteux.

Le 18 dĂ©cembre 2008, la ville est recouverte par plus de 15 cm de neige. C’est seulement la cinquième fois depuis 1937 que l’on peut mesurer la hauteur de neige tombĂ©e sur la Sin city.

Cependant, le principal problème reste l’alimentation en eau de la mĂ©tropole, la rĂ©gion connaissant la sĂ©cheresse depuis 2000. Contrairement Ă  une idĂ©e reçue, ce ne sont pas les casinos qui consomment le plus d’eau mais la population de Las Vegas. La croissance dĂ©mographique entraĂ®ne des besoins considĂ©rables, que le lac Mead, situĂ© Ă  quelques dizaines de kilomètres au sud de la ville, a de plus en plus de mal Ă  satisfaire. Pour faire face Ă  la pĂ©nurie, la municipalitĂ© encourage l’abandon des pelouses par les habitants au profit de jardins plantĂ©s de cactus. Elle lutte contre le gaspillage de l’eau : les particuliers nĂ©gligents risquent une amende très sĂ©vère.

La ville de Las Vegas a un gouvernement qui fonctionne comme un conseil de gestion. Le maire siège Ă  titre de membre du Conseil en gĂ©nĂ©ral et prĂ©side toutes les rĂ©unions du conseil municipal. Dans le cas oĂą le maire ne peut prĂ©sider une rĂ©union du Conseil municipal, le maire pro tempore est le responsable qui prĂ©side la sĂ©ance jusqu’Ă  ce que le maire retourne Ă  son siège.

La région métropolitaine se partage un service de police. Le Las Vegas Metropolitan Police Department fournit la plupart des services de police dans la ville et dans les environs du comté.

Le tourisme

Las Vegas est l’une des premières destinations touristiques au monde. Cela explique son nombre important d’hĂ´tels. Mais d’autres facteurs entrent en compte pour l’Ă©conomie de Las Vegas, comme les jeux d’argent Ă©videmment mais aussi les restaurants, les spectacles et les diffĂ©rents divertissements que l’on peut y trouver. Las Vegas attire plus de 40 millions de visiteurs annuellement et produit quelque 70 % des revenus de l’État du Nevada.

Las Vegas a Ă©tĂ© la cinquième ville des États-Unis la plus touchĂ©e par la Crise Ă©conomique de 2008-2009 avec les prix Ă  l’immobilier qui ont baissĂ© de 41 % en moyenne et un taux d’inoccupation de 16 %. La frĂ©quentation touristique a baissĂ© de 4 % en 2009 et plusieurs hĂ´tels ont dĂ» baisser leurs tarifs. Cependant, de grands nouveaux projets immobiliers ont Ă©tĂ© construits depuis, come si rien n’était, comme le CityCenter (8,5 milliards de dollars, 27 hectares), le Veer Towers and le Harmon (hĂ´tel de 400 chambres), Haze (une boĂ®te de nuit de 2 300 m2).

Le transport public est populaire parmi les habitants de la ville et les touristes avec divers itinéraires qui couvrent une grande partie de la vallée.

Il y a aussi le Las Vegas Monorail qui est un système de transport en commun et qui s’Ă©tend du MGM Grand Las Vegas, au Sud du Las Vegas Strip jusqu’au Sahara, au Nord du Las Vegas Strip.

L’Accès

Las Vegas est desservie principalement par l’aĂ©roport international McCarran qui fournit les vols commerciaux dans la vallĂ©e de Las Vegas. L’aĂ©roport sert Ă©galement aux avions privĂ©s, aux vols de passagers internationaux et aux vols de fret.

Plusieurs routes desservent bien L’Interstate 15 dans la vallĂ©e d’IvanpahLes routes principales qui traversent Las Vegas sont :

L’Interstate 15, va vers le nord en direction de Salt Lake City, Utah et au sud vers San Diego et Los Angeles. Il y a aussi les routes US 93 et US 95.

L’Union Pacific est la seule voie ferrĂ©e pour fournir le service de fret par rail Ă  la ville.

Les Sports

Las Vegas est l’une des plus grandes villes aux États-Unis. Cependant, elle ne possède aucune Ă©quipe appartenant aux ligues majeures des sports professionnels de football amĂ©ricain, de baseball, de basket-ball et de hockey sur glace. Cette particularitĂ© s’explique par le fait que les dirigeants de ces ligues majeures Ă©prouvent certaines rĂ©ticences Ă  faire cohabiter une franchise professionnelle avec cet « univers du jeu » et de bookmakers.

Il ya cependant des équipes de ces sports de niveaux inférieurs à ceux des majeures.

Depuis 1986, la ville organise l’Open de Las Vegas, c’est un tournoi de tennis masculin qui a lieu fin fĂ©vrier, parfois aussi dĂ©but mai.

Le Las Vegas Motor Speedway (LVMS) est un circuit classique situé au nord de la ville et qui accueille des courses automobiles comme la NASCAR. Le circuit est un ovale en forme de D, sa longueur est de 2,414 km et il a une capacité de 156 000 spectateurs.

Dans le sport universitaire, plusieurs Ă©quipes dĂ©fendent les couleurs de l’UniversitĂ© du Nevada (Las Vegas).

Mais dans la plupart des casinos les joueurs peuvent gager sur les résultats sportifs du monde entier.

Les HĂ´tels et casinos

Las Vegas est mondialement connu pour ses casinos. La plupart de ceux-ci sont aussi des hĂ´tels Ă  grande capacitĂ© dont le casino est ouvert Ă  tous les jeux d’argent. Ils restent cependant interdits aux moins de 21 ans aux États-Unis. Les hĂ´tels-casinos se rĂ©partissent sur deux zones :

Downtown, le centre-ville, avec les casinos les plus anciens et l’attraction lumineuse Fremont Street Experience.

The Strip, officiellement Las Vegas Boulevard, est un long boulevard s’Ă©tendant du centre-ville vers le sud en direction de Los Angeles. C’est lĂ  que se situent les hĂ´tels-casinos les plus grands, les plus rĂ©cents et souvent les plus excentriques. Leur architecture, souvent Ă  thème, est parfois saisissante. De nombreux hĂ´tels du Strip comprennent aussi des salles de spectacles utilisĂ©es pour des concerts, spectacles de prestidigitation et autres numĂ©ros comme les productions du Cirque du Soleil.

Steve Wynn

Steve Wynn a été un des plus grands promoteurs et constructeurs de casinos avec le Mirage, le Treasure island, le Bellagio, l’Encore et autres.

En 1959, Steve Wynn est diplĂ´mĂ© de Manlius Pebble Hill, dans l’État de New York. Le père de Wynn, Michael Weinberg, Ă©tait propriĂ©taire d’une chaĂ®ne de salons dans lequel on jouait au bingo dans l’est des États-Unis, et est mort des complications de sonopĂ©ration au cĹ“ur peu avant que son fils reçoive un diplĂ´me de l’UniversitĂ© de Pennsylvanie en 1963. Ă€ l’universitĂ©, il a Ă©tudiĂ© la littĂ©rature anglaise. Wynn a pris la direction des salons de bingo de la famille dans le Maryland. Il a rĂ©ussi assez pour accumuler de l’argent et acheter une petite suite dans le New Frontier Ă  Las Vegas, oĂą lui et son Ă©pouse, Elaine, ont dĂ©mĂ©nagĂ© en 1967.

Wynn est parvenu Ă  parier ses bĂ©nĂ©fices sur une affaire de terrain au dĂ©but des annĂ©es 1970 (l’affaire a impliquĂ© deux titans des affaires de casino de Las Vegas, Howard Hughes et le Caesars Palace) dans l’intĂ©rĂŞt de possĂ©der un casino poussiĂ©reux du centre-ville, le Golden Nugget (il a Ă©galement possĂ©dĂ© le Golden Nugget Ă  Atlantic City). Wynn a rĂ©novĂ©, amĂ©liorĂ© et agrandi le Golden Nugget avec un Ă©norme succès, dans le but d’attirer une nouvelle clientèle aisĂ©e dans le centre de Las Vegas.

Son premier casino principal sur le Strip, The Mirage, a fixĂ© une nouvelle norme pour la taille et la prodigalitĂ©, avec des coĂ»ts de construction correspondants. The Mirage possède une forĂŞt d’intĂ©rieur et un volcan artificiel, avec des chambres de haute qualitĂ©. C’Ă©tait le premier projet de casino dans la conception et la construction duquel Wynn fut impliquĂ©. FinancĂ© en grande partie avec des junk bond par Michael Milken, il a Ă©tĂ© considĂ©rĂ© comme une entreprise risquĂ©e en raison de son coĂ»t et de l’accent mis sur le luxe. En fait, il s’est avĂ©rĂ© très rĂ©ussi et a fait de Wynn une partie de l’histoire de Las Vegas.

Wynn a agrandi son concept du casino de luxe avec le Bellagio, qui inclut un lac artificiel (The Fountains at Bellagio), une galerie d’art (Bellagio Gallery), un jardin intĂ©rieur (The Conservatory) et la Via Bellagio qui est une zone commerciale de l’hĂ´tel oĂą l’on trouve onze boutiques de luxe. Il y a aussi la salle du spectacle aquatique « O » produit par le Cirque du soleil. Ma firme d’ingĂ©nieurs-conseils Dupras Ledoux IngĂ©nieurs a Ă©tĂ© mandatĂ©e pour le design et la surveillance de la mĂ©canique et Ă©lectricitĂ© de cette immense salle. Le design Ă©tait particulièrement difficile Ă  cause de l’immense plan d’eau sur la scène. Pour ce projet Dupras Ledoux IngĂ©nieurs a obtenu le 1er prix du meilleur design de gĂ©nie par une firme canadienne qui lui a Ă©tĂ© remis par le gouverneur gĂ©nĂ©ral du Canada.

Le Bellagio a fortement contribué au développement de nouveaux casinos à Las Vegas. Parmi ces développements, on peut relever The Venetian, le Mandalay Bay, et le Paris Las Vegas.

Mirage Resorts a Ă©tĂ© vendu Ă  MGM Grand Inc. en 2000, pour former MGM Mirage. Wynn a Ă©tabli alors un nouveau complexe, plus cher encore, le Wynn Las Vegas, qui s’est ouvert sur l’ancien emplacement du Desert Inn le 28 avril 2005.

Wynn a aussi construit un immense casino à Macao en Chine qui est le plus grand marché de jeu au monde, ayant surpassé Las Vegas en 2006. Cette propriété, connue sous le nom de Wynn Macau, a ouvert le 5 septembre 2006.

La nouvelle extension du Wynn Las Vegas, Encore, est ouverte. .

Steve Wynn est un collecteur d’art hors de l’ordinaire et sa collection se concentre principalement sur les artistes europĂ©ens et amĂ©ricains du XIXe et XXe siècle, inclut des Ĺ“uvres d’Édouard Manet, Andy Warhol, Vincent van Gogh, Paul CĂ©zanne et Paul Gauguin. La pièce maĂ®tresse de la collection Ă©tait Le RĂŞve, un tableau de Pablo Picasso. La collection peut ĂŞtre vu par tous les touristes.

Viva Las Vegas !