au 31 mars 2003


Ce dialogue s’Ă©tend sur l’ingĂ©rence des USA et des pays de l’Occident, depuis toujours, dans les affaires des pays arabes, et autres, et des consĂ©quences sur la situation actuelle de l’invasion de l’Irak.

Au 31 mars 2003

Mansour: Je vois que nos opinions ne diffèrent pas tellement concernant les Ă©vènements actuels en Irak. Je t’avoue qu’effectivement je pensais Ă  ton document « la 3ième guerre mondiale a commencĂ© «durant notre dernier dialogue et surtout depuis les dernières dĂ©clarations de Rumsfeld concernant la Syrie et l’Iran. Mais ce qui m’inquiète le plus dans toute cette tourmente gĂ©opolitique au Moyen-orient, c’est qu’en fait les USA ne font que prĂ©parer le lit des pouvoirs politiques des islamistes Ă  travers tout le monde arabe, alors que ces mĂŞmes USA prĂ©tendent qu’ils agissent en fait pour empĂŞcher cette forme de pouvoir de prendre racine dans cette rĂ©gion. Au fond de moi-mĂŞme, je commence Ă  me demander si, en fin de compte, les USA en particulier et les Ă©lites occidentales soi-disant dĂ©mocratiques en gĂ©nĂ©ral ne cherchent pas une conclusion dĂ©finitive Ă  cette guerre culturelle et religieuse entre le monde musulman et les mondes chrĂ©tiens et judaĂŻses. Depuis les dĂ©buts de la dĂ©colonisation des pays arabes, les ennemis les plus jurĂ©s de tous les mouvements dĂ©mocratiques dans le monde arabe sont justement les dĂ©mocraties occidentales Ă  commencer par les USA, Ă©videmment. C’est après tout les USA qui ont mis fin Ă  la rĂ©volution de Mossadegh en Iran. C’est la coalition anglo-franco-amĂ©ricaine qui a mis fin Ă  la rĂ©volution laĂŻque de Nasser en Égypte. C’est toujours les mĂŞmes forces occidentales qui ont tout fait pour installer et supporter les rĂ©gimes les plus rĂ©trogrades et islamistes dans le golf arabe. Qui a installĂ© les rĂ©gimes saoudiens, Koweitiens et autres dans cette rĂ©gion ? MĂŞme au YĂ©men, qui a donnĂ© la chance aux forces les plus rĂ©trogrades du monde arabe Ă  venir Ă  bout du YĂ©men du sud et de son rĂ©gime laĂŻc dans les annĂ©es 80 ?

Claude: Cela est une liste très impressionnante qui supporte clairement ton point de vue. Oui, les USA ont toujours les doigts où ils ne devraient pas. En fait, ils sont la source de beaucoup de situations déplorables qu’ils critiquent aujourd’hui. C’est aussi de même en Amérique latine. En passant, je suis surpris que Chavez ait réussi à tenir le coup contre les USA qui ont appuyé les instigateurs du coup d’état dès le début de la crise. Il semble que la production des puits de pétrole soit revenue à la normale. Est-ce l’influence de Carter qui a calmé la fougue des opposants ?

Mansour: Finalement qui a donnĂ© l’appui international et logistique aux islamistes algĂ©riens durant toute la pĂ©riode des annĂ©es 90, sinon les USA, la France et mĂŞme ton propre pays le Canada ?

Claude: J’aimerais bien que tu puisses me faire la preuve que le Canada est impliqué dans l’appui aux islamistes algériens. Cela me semble une affirmation gratuite.

Mansour: Mon propre neveu qui Ă©tait professeur de chimie Ă  l’universitĂ© d’Alger Ă©tait condamnĂ© Ă  mort par les islamistes en AlgĂ©rie et il n’a pas puavoir un visa de rĂ©fugiĂ© politique dans la soi-disant France rĂ©publicaine alors que des milliers d’islamistes Ă©taient accueillis les bras ouverts dans ce mĂŞme pays. Ne parlons pas de l’Angleterre, qui Ă©tait le refuge privilĂ©giĂ© de tous les fondamentalistes islamistes algĂ©riens durant cette pĂ©riode. Il en Ă©tait de mĂŞme aux USA et au Canada.

Claude: Encore des insinuations qui me semblent faciles à faire contre le Canada. Des preuves mon ami…des preuves…

Mansour: Je sais que tu me rĂ©pondras que le rĂ©gime militaire en place en AlgĂ©rie Ă©tait plus fĂ©roce vis-Ă -vis des fondamentalistes islamiques que vis-Ă -vis des dĂ©mocrates. Mais comment peut-on aujourd’hui comprendre la crise de l’Irak face Ă  ce comportement passĂ© de tout l’Occident en gĂ©nĂ©ral et des USA en particulier. Ă€ ce jour, les USA abritent le porte parole du FIS islamiste algĂ©rien chez eux tout en emprisonnant de pauvres arabes d’origine et les accusant d’avoir des sympathies pour les Palestiniens qui souffrent le martyr dans les zones occupĂ©es par IsraĂ«l.

Claude: Tu as raison. Les Usa et leurs alliés de l’Occident ont agi dans le passé dans leurs intérêts sans penser à ceux des nations arabes où ils intervenaient. Aujourd’hui, ils récoltent les fruits de leurs ingérences et ce ne sont pas tous des fruits doux.

Mansour: Tu sais très bien que j’ai toujours refusĂ© d’ĂŞtre libellĂ© comme arabe et encore moins musulman. Je suis d’abord et avant tout un Berbère algĂ©rien, mais je suis aussi un membre de la grande majoritĂ© de l’humanitĂ© qui a Ă©tĂ© et est toujours opprimĂ©e par les » haves ». Je n’ai pas plus d’affinitĂ© que toi pour le peuple irakien mais je crois que j’ai tout de mĂŞme un avantage sur toi parce que j’ai partagĂ© le sort des irakiens d’aujourd’hui pendant toute ma vie. Il n’y a pas de plus atroce que de se sentir infĂ©rieur Ă  une race ou une culture qui se dit supĂ©rieure. Je suis absolument persuadĂ© qu’aujourd’hui mĂŞme, la grande majoritĂ© du peuple irakien, qui entre parenthèses a une histoire qui remonte bien plus loin que les invasions de Tamerlan, est contre l’oppression du rĂ©gime de Saddam Hussein, mais il est encore plus enragĂ© contre l’invasion des AmĂ©ricains de son territoire.

Claude: Oui je te donne encore raison, et il est clair que Rumsfeld, les faucons et les penseurs de l’armée, sans parler de ti-Bush, ont mal jugé le peuple irakien et n’ont pas compris que leur fierté serait le plus grand facteur de leur résistance à l’invasion des agresseurs. Tout peuple est fier, et penser qu’un agresseur peut être accueilli par des cris de joie et des fleurs n’est que de la rêverie infantile. J’ai vécu aussi au Canada le même sentiment que toi, à Verdun où je vivais, de me sentir «inférieur à une race ou une culture qui se dit supérieure» lorsque je subissais les rires et les sarcasmes de mes voisins Canadiens anglais. Je sais comment on réagit et comment on rêve de démontrer son autonomie face à ses agresseurs.

Mansour: Pour revenir Ă  la gĂ©opolitique, je voudrais te demander si les AmĂ©ricains en particulier et l’Europe en gĂ©nĂ©ral sont en train de renforcer les mouvements dĂ©mocratiques dans mon propre pays par exemple. Est-ce que les USA, avec leurs grands sabots ont donnĂ© un ultimatum Ă  notre prĂ©sident pour se dĂ©marquer dĂ©finitivement des mouvements islamistes ? Est-ce que mĂŞme Chirac a dĂ©noncĂ© publiquement les fous de dieu algĂ©riens qui veulent installer une soi-disant rĂ©publique islamique en AlgĂ©rie ? Que sont devenus tous les islamistes recherchĂ©s par les autoritĂ©s algĂ©riennes depuis plus d’une dĂ©cennie et qui ont trouvĂ© refuge dans les pays occidentaux ? Est-ce que nous avons vu un seul militant islamiste rapatriĂ© manu militari en AlgĂ©rie de tous ces pays ?

Claude: Ces islamistes ont-ils été identifiés et est-ce que l’Algérie a demandé leur rapatriement ? Je ne me rappelle pas d’avoir entendu une fois que ton pays se plaignait du Canada parce qu’il ne voulait pas retourner des islamistes coupables de meurtres. Cela me semble encore une fois une déduction arbitraire.

Mansour: Les AmĂ©ricains nous promettent une rĂ©publique dĂ©mocratique en Irak, mais qu’ont-ils fait pour justement encourager la dĂ©mocratie de prendre pied dans les pays qui sont dĂ©jĂ  des protectorats amĂ©ricains comme le KoweĂŻt, l’Arabie saoudite, la Jordanie ou mĂŞme l’Égypte. Mais comme on dit  » faites ce que je dis mais ne faites pas ce que je fais  » n’est-ce pas ?

Claude: Tu sais fort bien que j’ai toujours dénoncé les gouvernements fantoches qui dirigent les pays arabes et musulmans en général. Il faudra bien un jour que ces peuples prennent en main leur avenir et utilisent la démocratie pour se donner des gouvernements à leur image. Je me demande s’il ne vaut pas mieux laisser les dés tomber où ils doivent tomber et accepter le résultat des élections. Par exemple, lors de l’élection en Algérie, si l’armée n’était pas intervenue et avait laissé les fondamentalistes prendre le pouvoir, où en serait-elle aujourd’hui? Nous savons que ce genre de gouvernement axé sur la religion, quelle qu’elle soit, n’est pas efficace et incapable de répondre aux besoins contemporains des populations. Probablement qu’aujourd’hui, un autre parti serait au pouvoir car les islamistes auraient été renvoyés par les électeurs. Au lieu de leur faire la guerre, de les pourchasser, de leur enlever un pouvoir gagné démocratiquement, de les frustrer, de les enrager, de les humilier et d’en faire des terroristes, ne serait-il pas mieux de jouer le jeu de la démocratie. Je vois déjà ta fureur et ta réponse… N’oublie pas que l’Occident réclame des élections démocratiques dans tous les pays. Comment pouvons-nous nous justifier de nous opposer à un parti choisi démocratiquement dans une élection, si on n’est pas d’accord avec le résultat. Il me semble que nous perdons toute crédibilité ce faisant.

Mansour: Les plus grandes victimes du monde occidental d’une manière gĂ©nĂ©rale, et des USA en particulier, dans le monde arabesont en fait les gens comme moi qui continuent Ă  croire Ă  une dĂ©mocratie rĂ©elle chez nous et Ă  une justice Ă©quitable pour tous. Mais cette dĂ©mocratie ne sera certainement pas octroyĂ©e par les puissances occidentales. Cette dĂ©mocratie doit ĂŞtre acquise après beaucoup de souffrances et de sacrifices de la part de tous les peuples qui sont concernĂ©s. Aucune puissance au monde, aussi puissante soit-elle, ne pourra dĂ©finir l’avenir dĂ©mocratique d’un peuple arabo-musulman, oĂą qu’il soit. Il appartiendra Ă  ces peuples de se libĂ©rer eux-mĂŞmes.

Claude: Je ne peux être plus en accord avec toi. La démocratie ne s’impose pas, elle se développe lentement et devient efficace lorsque ses racines sont profondément ancrées dans la population. C,est à vous de mettre vos culottes et de vous organiser.

Mansour: Mais tout comme l’histoire rĂ©cente de l’Iran nous dĂ©montre, une dĂ©mocratie rĂ©ellement interne est possible. Ce n’est certainement avec l’appui des USA que l’actuel prĂ©sident de l’Iran a Ă©tĂ© Ă©lu avec une majoritĂ© Ă©crasante alors que le rĂ©gime installĂ© par les disciples de Khomeiny avait tout fait pour l’y empĂŞcher.

Claude: Voilà un exemple où les fondamentalistes sous Khomeiny ont pris le pouvoir et finalement se sont faits remplacer démocratiquement par un parti plus réaliste et moins axé sur la religion. Khomeiny et ses Imams n’ont pas livré la marchandise et les Iraniens se sont révoltés. Ils ont finalement élu un président et un parti plus modérés.

Mansour: Il en sera un jour de mĂŞme aussi bien en Égypte, qu’en Jordanie ou mĂŞme en Arabie saoudite. Le peuple algĂ©rien a supportĂ© toutes les humiliations possibles et imaginables du colonialisme français pendant plus de 100 ans, mais il est arrivĂ© un jour oĂą ce mĂŞme peuple s’est soulevĂ© pour se dĂ©barrasser de ce flĂ©au. Il en sera de mĂŞme de tous les peuples arabes un jour. Ils se dĂ©barrasseront d’une manière ou d’une autre des rĂ©gimes politiques qui les oppressent depuis des dĂ©cennies et ils finiront par rejoindre l’Ă©volution du reste de l’humanitĂ©, je pense. Je ne sais combien de temps cela prendra mais je suis sur de la finalitĂ© de ce processus. Les peuples sont nĂ©s pour ĂŞtre libres, c’est ce que je crois au plus profond de mon âme.

Claude: Je le crois aussi, mais il faut aider cette finalité pour qu’elle arrive un peu plus vite..
Ă€ bientĂ´t.