La langue basque


La langue basque – L’EUSKARA

L’origine de la langue basque est mal connue.

Elle n’est pas issue du latin, qui a donnĂ© naissance Ă  bien des langues europĂ©ennes.
On lui a trouvĂ© des ressemblances avec des langues caucasiennes (G. DumĂ©zil, le professeur R. Lafond, entre autres), chamito-sĂ©mitiques et ibĂ©riques (Guillaume de Humbolt et Schuchardt la situaient comme les restes d’une langue ibĂ©rique datant d’avant les conquĂŞtes romaines).

Quoi qu’il en soit, la langue basque est la langue d’un Peuple dont on a maintenant la conviction qu’il a toujours habitĂ© cette rĂ©gion. Elle a sans doute – comment pourrait-il en ĂŞtre autrement – subi les influences des langues et dialectes environnant ou lointains comme peut-ĂŞtre le caucasien dont les habitants eurent très tĂ´t des Ă©changes commerciaux avec la rĂ©gion. On en connait les et depuis la crĂ©ation de la CommunautĂ© Autonome Basque, le Gouvernement Basque a voulu donner Ă  l’EUSKARA une unitĂ© « officielle » en Ă©tablissant une grammaire et des règles sĂ©mantiques

communes Ă  tous les dialectes basques parlĂ©s du Nord au Sud. On l’appelle l’EUSKARA BATUA (la langue basque unifiĂ©e) : elle est parlĂ©e par les fonctionnaires, enseignĂ©e dans les Ă©coles (ikastolak), utilisĂ©e par la radio, la tĂ©lĂ©vision, dans les livres, la littĂ©rature ou les journaux. Principalement dĂ©rivĂ©e du labourdin (euskara parlĂ© dans le Labourd), elle est prĂ©conisĂ©e par l’AcadĂ©mie de la Langue basque (Esukaltzaindia).

Les Ă©coles enseignent en basque 16 heures par semaine au primaire et 25 heures par semaine au secondaire. Plus de 82% des personnes de moins de 20 ans sont bilingues, dont 20% de bilingues passifs.

Le drapeau basque

En 2005, sur une population totale des provinces basques qui atteint trois millions d’habitants, seul 20000 sont unilingues bascophones, 802000 sont bilingues basques/erdara (espagnol 91,6% / français 8,4%), 455000 sont bilingues passifs basque/erdara (espagnol 93% / français 7%) c’est-Ă -dire comprennent le basque mais ne le parlent pas. 1720000, soit la majoritĂ© est unilingue erdara (espagnol 91% / français 9%).

Euskaltzaindia ou AcadĂ©mie royale de la langue basque est une institution acadĂ©mique officielle qui veille depuis 1968 Ă  fixer officiellement les critères pour l’unification de la langue basque: c’est ainsi qu’est nĂ© l’euskara batua, car de nombreux dialectes basques s’expriment toujours dans les diverses rĂ©gions.

« De gueules, aux chaĂ®nes d’or, en croix, en sautoir et en orle, allumĂ©es en coeur de sinople »