prochaine étape : défi de la légitimité

Accueil • Entrée en matière • Table des matières • Avant-propos • Une question de légitimité • Les premières brèches • Le premier référendum • Le beau risque • L'après-Meech • La montée des souverainistes • Le référendum de 1995 • Les lendemains qui déchantent • Conclusion • Annexes
 

 

 

 

Mon ami, l’ex-ministre du Parti Québécois, Richard Le Hir a écrit un livre sur la façon dont les Québécois se positionnent sur la question de l’indépendance du Québec depuis qu’elle est d’actualité, et il en a tiré des enseignements qui permettront de comprendre l’évolution du débat lors du prochain référendum. Selon moi, « la prochaine étape: le défi de la légitimité » est un ouvrage pertinent et important que le plus grand nombre de gens aurait avantage à connaître. C’est la raison pour laquelle j’ai cru opportun de le publier intégralement sur mon site. De plus, ce livre contient, en annexe, tous les documents, depuis la formule Fulton-Favreau du début des années 1960, qui jalonnent le parcours du Canada pour se doter d’une constitution qui réponde à la fois aux aspirations des Québécois et à celles des Canadiens des autres provinces. Le fait qu’ils soient tous réunis ici permettra au citoyen-internaute de pouvoir y référer plus facilement. 

Voilà pourquoi j’ai demandé et obtenu la permission de Richard pour publier son livre. J’espère qu’il vous sera utile.

Claude Dupras

 

Après une formation classique et des études universitaires en linguistiques et en droit, Richard Lehir a été tour à tour gestionnaire et consultant en communications et en planification stratégique auprès de grandes entreprises et organismes privés et d’État, actionnaire et dirigeant d’une PME, président-directeur général de l’Association des manufacturiers du québec. Il a été élu député du comté d’Iberville, ministre du gouvernemen et a siégé un mandat.

De la « Province comme les autres » à la « société unique ». des sommets-fiascos aux référendums à répétition.

« Société distincte », « société unique », « Volonté du peuple Québecois »,   « Majorité plus une voix », « Partition du Québec » sont des formules qui comportent de formidables charges émotionnelles, mais qu’en est-il de la légitimité des options fondamentales ? Le présent ouvrage traite de l’importance que revêt la légitimité des options qui nous sont proposées à la veille d’un quatrième référendum, car l’histoire des cinquante dernières années est riche d’enseignement sur le sens que les Québécois en sont venus à donner à cette valeur suprême qu’est la légitimité démocratique.

Les trois référendums que le Québec a tenus ont été des temps forts qui ont permis aux deux options de démontrer leurs forces et leurs faiblesses respectives et le résultat de chacun de ces référendums représente sans nul doute la légitimité des options au moment où ces consultations populaires ont eu lieu.

Pour les deux parties en présence, la notion de légitimité coule de source, mais sur quels arguments se basent-elles ?  Dans le présent ouvrage, au-delà de tout esprit partisan, l’auteur analyse la situation politique actuelle, apparemment bloquées, et développe une question fondamentale : qui est prêt à relever le défi de la légitimité de façon à ce que le Québec puisse résolument s’engager enfin sur la voie du progrès ? 

 

Suite